forex

Forex : Le seul marché encore en vie est aussi le plus dangereux

Rédigé le 7 juillet 2017 par Jim Rickards | Indices & Actions

La volatilité du marché boursier, telle que mesurée par le VIX et d’autres indices, reste proche de ses plus bas historiques et évolue dans une zone « dépressionnaire » depuis un certain temps…

euro

Pourquoi l’euro est-il si méprisé ?

Rédigé le 20 avril 2017 par Jim Rickards | Macro éco et perspectives

Le comédien américain Rodney Dangerfield est célèbre pour avoir utilisé l’expression suivante, empreinte d’auto-dérision : « On ne me respecte pas ». Elle pourrait tout aussi bien s’appliquer à l’euro…

sortie de l'euro

Ce que la sortie de l’euro fera (et ne fera pas) pour vous

Rédigé le 13 avril 2017 par Etienne Henri | Macro éco et perspectives

Nous nous concentrons les deux prochains jours sur les conséquences d’une sortie de l’euro sur votre pouvoir d’achat. Tous les candidats à la prochaine élection présidentielle ont un avis sur la question…

dollar

Et si tout dépendait du dollar ?

Rédigé le 6 décembre 2016 par Cécile Chevré | Macro éco et perspectives

Que s’est-il passé pour que le dollar flambe autant ? Les facteurs sont nombreux mais nous pouvons en mettre quelques-uns en lumière. Du côté américain, la Fed a réalisé une politique qui a le goût et la saveur d’une politique de resserrement des taux mais qui n’en est pas une…

BCE, Fed… quatre scénarios pour une semaine à hauts risques

Rédigé le 10 mars 2016 par Jim Rickards | Macro éco et perspectives

En ce jeudi 10 mars, le Conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne se réunira à Francfort, en Allemagne, afin de décider s’il va s’enfoncer un peu plus en territoire de taux négatifs, et s’il va élargir la version européenne de l’assouplissement quantitatif…

Mes 12 grandes prédictions financières pour 2016

Rédigé le 11 janvier 2016 par La rédaction | Macro éco et perspectives

Aujourd’hui, je vais vous dire, avec exactitude, ce qui vous attend au cours des 12 prochains mois. Il y a douze mois dans une année, donc voici mes 12 prédictions pour 2016…

Pourquoi le dollar est condamné à être fort

Rédigé le 9 novembre 2015 par Simone Wapler | Macro éco et perspectives

Les créances libellées en dollar sont reconnues partout dans le monde. Les réserves de change des banques centrales sont de la dette fédérale majoritairement libellée en dollar…

L'euro remonte sur le ring

Rédigé le 27 mai 2015 par La rédaction | Macro éco et perspectives

Comme nous l’avons vu hier, si l’euro a chuté face au dollar, ce n’est pas parce que la Zone euro s’effondre : c’est à cause des guerres des devises. Le monde est frappé de ces maux identiques que sont un endettement excessif et une croissance insuffisante…

La hausse du dollar, une affaire de pétrole

Rédigé le 5 mars 2015 par | Macro éco et perspectives

Comme je vous le disais hier, la baisse de l’euro est plutôt une hausse du dollar. Mais comment expliquer cette hausse du billet vert ? Par le pétrole, du moins en partie.

Draghi

Ce qui se cache derrière la baisse de l'euro

Rédigé le 4 mars 2015 par | Macro éco et perspectives

La baisse de l’euro vis-à-vis du dollar est une aubaine à plusieurs titres mais aussi l’annonce de futures catastrophes (dont la déstabilisation à venir de pays déjà fragilisés tels que le Nigéria, la Lybie, l’Algérie, etc.).

Euro vs. dollar vs. yuan… quel sera le vainqueur ?

Rédigé le 8 octobre 2014 par | Macro éco et perspectives

Un banquier américain et un banquier européen sautent du haut d’un immeuble. Arrivés à mi-hauteur l’américain passe sur le dos et dit à son collègue européen situé quelques mètres au-dessus de lui : « Tu vas perdre, je serai le premier en bas »…

Jusqu'où peut baisser l'euro ?

Rédigé le 26 septembre 2014 par | Macro éco et perspectives

L’euro est passé sous la barre des 1,27 face au dollar. Après avoir flirté avec les 1,60 euro à l’été 2008, la paire euro/dollar était encore il y a à peine quelques semaines autour des 1,40. Comment expliquer ces variations ?…

Marchés des devises : l'euro a perdu la confiance

Rédigé le 19 janvier 2012 par | La quotidienne

Les cambistes à travers le monde sont actuellement assez d’accord sur un sujet : l’euro ne peut que continuer de baisser. A l’instar de la crise du baht thaïlandais en 1997 qui a conduit à la crise asiatique, ou de celle de la livre sterling britannique en 1992 qui a débouché sur la sortie de cette dernière du système monétaire européen, les marchés misent sur une fin prochaine de l’euro…

Goldman Sachs : pas une bonne recommandation en deux ans !

Rédigé le 5 décembre 2011 par | La quotidienne

Je suis tombé récemment sur une série d’articles relatant les performances de Thomas Stolper. Thomas Stolper, ce n’est pas moins que le « Chief Currency Strategist » de Goldman Sachs. Rien que ça. Ce trader qui supervise le fonds stratégique de devises de la banque n’a apparemment pas eu de chance avec ses recommandations : en deux ans, pas une ne s’est soldée par un profit.

L'économie sera bientôt hors de contrôle ! Mais nous gardons la maîtrise totale sur l'eurodollar…

Rédigé le 20 mai 2011 par | La quotidienne

La dette américaine est une menace ? Ce n’est pas nouveau. La situation européenne serait-elle encore plus insurmontable, tant économiquement que politiquement ? Tout le monde sait pourtant déjà depuis longtemps que la restructuration de la dette sera inévitable. Donc, vous faire croire que ces facteurs influencent les marchés est un mensonge.

Euro/yen : retournement en vue

Rédigé le 27 octobre 2010 par Sebastien Duhamel | La quotidienne

La parité euro/yen est l’une des plus importantes à suivre pour l’investisseur, avec l’euro/dollar. Ses mouvements ont des conséquences sur le marché des changes, mais aussi et surtout sur les indices de la planète.

thumbnail

Le WTI s'envole. Les fondamentaux n'y sont pas. La spéculation joue à plein

Rédigé le 22 octobre 2009 par Isabelle Mouilleseaux | Nouvelles technologies

Hier, le baril de brut coté à New York s’est soudainement envolé, venant flirter de avec les 81,50 $ le baril. Pourtant, les fondamentaux n’y sont pas ! Alors pourquoi ? Et pour combien de temps encore ? Cause toujours… le brut grimpe. Pas de doute, les investisseurs font fi des fondamentaux. Et la spéculation alors

thumbnail

Le système bancaire européen va-t-il à son tour se disloquer ?

Rédigé le 6 mars 2009 par Isabelle Mouilleseaux | Macro éco et perspectives

Les banques américaines ont massivement prêté à des Américains désargentés, aujourd’hui pris en étau et incapables de faire face à leurs échéances. En Europe, nos subprimes sont plus subtils encore […] Là où l’histoire se corse, c’est que le capital de ces banques est très souvent détenu par des banques ouest-européennes… nos banques

thumbnail

Tempête sur les matières ! Je reprends la plume…

Rédigé le 11 août 2008 par Isabelle Mouilleseaux | Macro éco et perspectives

Cette fois, c’est plus fort que moi. Je ne résiste pas à l’envie de reprendre ma plume pour faire un rapide point avec vous sur la bourrasque qui secoue actuellement les marchés matières. Toutes les matières sont dans le rouge. Pétrole, gaz, métaux précieux, métaux de base, grains, tout y passe. Pas une matière pour rattraper l’autre

thumbnail

Et si la Banque centrale européenne avait raison ?

Rédigé le 17 juin 2008 par Isabelle Mouilleseaux | Macro éco et perspectives

Vous connaissez ma position. Depuis quelques mois déjà, alors que la position de la BCE est très vivement critiquée, je m’interroge. Et si la BCE avait raison ? Depuis le début de la crise financière, elle reste de marbre, imposant avec autorité son point de vue aux marchés. Le risque, c’est l’inflation et non la récession, nous martèle-t-elle.

thumbnail

Le potentiel de hausse du maïs se joue en ce moment même

Rédigé le 17 avril 2008 par Isabelle Mouilleseaux | Nouvelles technologies

Je vous le disais il y a quelques jours, l’USDA nous a fait part début avril de ses prévisions quant aux plantations à venir de céréales aux Etats-Unis. D’après le ministère de l’agriculture US, les surfaces agricoles consacrées au maïs devraient diminuer de 8%, à 86 millions d’acres. En effet, les fermiers favorisent la culture du soja, qui devrait largement gagner du terrain, et, dans une moindre mesure, celle du blé. On peut donc s’attendre à une baisse de la production de maïs cette année