thorium

Qui souhaite l’échec des réacteurs au thorium ?

Rédigé le 19 mai 2017 par Etienne Henri | Matières premières & Energie

Avec leurs promesses de longévité accrue, de meilleure fiabilité des centrales et de gestion des déchets simplifiée, tout porte à croire que les réacteurs au thorium sont l’avenir de la production électronucléaire…

Etat-actionnaire

EDF, Areva et Cie… Les ravages de l’Etat-actionnaire

Rédigé le 1 mars 2017 par Etienne Henri | Macro éco et perspectives

Qu’il s’agisse de mener à bien d’importants projets d’infrastructure ou de soutenir des entreprises en difficulté, l’Etat français a toujours eu l’habitude d’utiliser les deniers publics comme un moyen d’intervention de poids…

En France, nous n'avons pas non plus de terres rares, mais nous avons des idées

Rédigé le 31 juillet 2014 par Cécile Chevré | Matières premières & Energie

En France, nous n’avons pas de pétrole, mais nous avons des idées. Oui, je sais, cette formule en provenance direct de la crise pétrolière des années 70 vous est ressortie à toutes les sauces dès qu’il s’agit de vanter la capacité d’innovation de notre bon vieux Hexagone. Et pourtant…

L'EPR fait-t-il le printemps de l'uranium ?

Rédigé le 25 octobre 2013 par | Nouvelles technologies

L’euphorie était visible des deux côtés de la Manche en début de semaine. Depuis qu’EDF a annoncé la signature d’un contrat de 16 milliards d’euros portant sur la vente de 2 EPR à la Grande -Bretagne, politiques et industriels des deux pays ne se lassent pas de commenter les répercutions positives pour leur pays respectif.

Soyez prêt : le solaire sera bientôt aussi puissant que le nucléaire ou le charbon

Rédigé le 8 février 2012 par | La quotidienne

Les analystes s’attendaient à un nouveau tsunami. Tsunami non pas météorologique, mais financier : lundi 30 janvier, Areva annonçait ses résultats. Vous comme moi, pour rien au monde, n’auriez misé un kopec sur Areva, depuis les « affaires » et la catastrophe de Fukushima. Pourtant, un secteur a sauvé le bilan 2011 de la compagnie : les énergies renouvelables.

Soyez prêt : le solaire sera bientôt aussi puissant que le nucléaire ou le charbon

Rédigé le 7 février 2012 par | Nouvelles technologies

Les analystes s’attendaient à un nouveau tsunami. Tsunami non pas météorologique, mais financier : lundi 30 janvier, Areva annonçait ses résultats. Vous comme moi, pour rien au monde, n’auriez misé un kopec sur Areva, depuis les « affaires » et la catastrophe de Fukushima. Pourtant, un secteur a sauvé le bilan 2011 de la compagnie : les énergies renouvelables.

thumbnail

+50% en 6 mois, l'uranium confirme son réveil ! Ne passez pas à côté

Rédigé le 3 décembre 2010 par La rédaction | Nouvelles technologies

L’uranium a enfin commencé à décoller. Tout converge vers une hausse durable des cours : les mines manquent d’investissements, les stocks russes sont épuisés, et le nombre de réacteurs en construction est toujours plus grand. Avec un tel tableau, la moindre des choses était que les cours de l’uranium passent au-dessus de leur coût d’exploitation

thumbnail

Uranium : la compétition s'intensifie

Rédigé le 29 juin 2010 par La rédaction | Nouvelles technologies

En 2008, alors que les cours de l’uranium culminaient, de nouveaux acteurs sont apparus. Start-up de l’uranium, pays émergents ou électriciens sont ainsi venus concurrencer les "cadres", c’est-à-dire les géants miniers BHP Billiton, Rio Tinto, Comeco ou Areva. Aujourd’hui, le marché s’est considérablement transformé

thumbnail

Eramet, la petite minière qui monte

Rédigé le 18 mai 2010 par La rédaction | Indices & Actions

Récemment, la France a pris conscience de son extrême retard dans le secteur minier. Le pays est pratiquement invisible sur la scène internationale, alors qu’il compte dans ses rangs des leaders mondiaux dans l’énergie et le BTP. Mais parmi plusieurs compagnies françaises, Eramet est préssenti pour faire partie des nouveaux leaders du secteur dans l’avenir

thumbnail

Grandeur et décadence du nucléaire

Rédigé le 18 décembre 2008 par La rédaction | Nouvelles technologies

La prise de conscience des enjeux climatiques et énergétiques a donné lieu à une vague en faveur du nucléaire, pour ses qualités écologiques et économiques. Les opposants d’hier, comme les Anglais, se sont fait une raison, ont cédé aux impératifs d’une realpolitik énergétique et vont passer au nucléaire. Une évolution

thumbnail

Uranium : s’il n’y avait qu’une chose à retenir, retenez ceci !

Rédigé le 27 juin 2008 par Isabelle Mouilleseaux | Nouvelles technologies

Depuis des années, l’offre d’uranium ne satisfait pas la demande. Cette dernière s’élevait pour 2006 à 67 320 tonnes alors que l’offre n’atteignait que 39 603 tonnes. Soit un trou béant de 28 000 tonnes, près de 40% de la demande ! Enorme…

thumbnail

La spéculation bat son plein sur les mines d'uranium depuis le début de l'année

Rédigé le 8 mars 2008 par Sylvain Mathon | Nouvelles technologies

Le prix du combustible nucléaire tient pour les trois quarts dans son enrichissement : divisez-le par quatre pour obtenir le prix maximum au sortir de la mine. Malgré cela, l’augmentation des cours du yellowcake offre nombre d’opportunités aux extracteurs… Pas étonnant que la spéculation batte son plein sur les mines d’uranium depuis le début de l’année

thumbnail

A quand le retour de l'uranium ?

Rédigé le 6 mars 2008 par Sylvain Mathon | Nouvelles technologies

Durant la décennie précédente, le nucléaire n’avait pas le vent en poupe. Les populations d’Europe gardaient un souvenir traumatisé de la catastrophe de Tchernobyl (1986) — et face à des cours pétroliers assez bas (10 $ le baril !), les gouvernements ne voyaient pas l’opportunité d’investir lourdement dans cette technologie. L’Italie a carrément arrêté ses programmes en cours ; l’Allemagne et la Suisse ont gelé leurs projets de développement ; la France et le Japon ont poursuivi les leurs, mais à petits pas. A l’inverse, les pays émergents comme la Chine ont commencé à s’y intéresser de près

thumbnail

Sécuriser les approvisionnements en uranium

Rédigé le 26 décembre 2007 par Isabelle Mouilleseaux | Nouvelles technologies

Notre Areva est une superbe entreprise, dont je suis fière. Elle est le premier producteur mondial d’énergie nucléaire. La fabrication du combustible nucléaire à partir du minerai d’uranium représente 27% de son activité. C’est de cela dont je veux aujourd’hui vous parler

thumbnail

L’uranium se reprend ; c’est le moment de regarder les minières de plus près

Rédigé le 11 décembre 2007 par La rédaction | Nouvelles technologies

Avec la chute du prix de l’uranium (U308) — de 138 $ la livre à la mi-juin à 75 $ à la mi-octobre — la première phase du marché haussier de l’uranium a pris fin. Mais nous pensons que les investisseurs devraient se préparer à la "phase N°2". Il semble évident que le marché de l’uranium est beaucoup trop tendu pour que tout se passe bien. Mais maintenant que les prix se sont calmés, les investisseurs peuvent profiter d’une excellente occasion de réexaminer le secteur de l’uranium et traquer les valeurs à des prix imbattables.

thumbnail

Areva, l'uranium et l'Afrique noire qui se rebiffe

Rédigé le 30 novembre 2007 par La rédaction | Nouvelles technologies

Pour l’uranium, le moins que l’on puisse dire est que l’été fut mouvementé : primo, les cours ont connu une violente dégringolade à laquelle nous n’étions pas habitués. Secundo, entre le géant nucléaire public Areva et son « pré carré » africain, les cartes ont été redistribuées. Jusqu’en juin dernier, la folie de l’uranium battait son plein : à cette époque, la livre d’oxyde d’uranium (U3O8) a dépassé les 135 $. La courbe est assez impressionnante : depuis cinq ans, le cours de l’uranium n’a pratiquement jamais reculé d’un mois sur l’autre.