Nicox : c'est maintenant ou jamais !

Rédigé le 11 février 2011 par | La quotidienne Imprimer

Entre lundi et mercredi matin, Nicox a flambé de près de 15%.

Vous avez manqué ce mouvement ? Ne vous inquiétez pas : ce n’était que la première étape du processus de rebond court terme. L’opportunité reste entière.

Après le refus de la FDA d’autoriser la mise sur le marché américain de la molécule Naproxcinod, nous attendons désormais le verdict des autorités européennes. Et c’est là que nous avons un coup à jouer. Nous avons ici un trade qui peut rapporter entre 50% et 100%, pour un risque que l’on peut raisonnablement chiffrer à 20%.

Le moment est venu d’acheter Nicox !

Est-ce que, techniquement, je crois au rebond court terme ?
La réponse est oui ! Profitez du repli actuel pour acheter la rumeur ! Les niveaux actuels constituent une opportunité d’achat. Société Générale ne s’y trompe pas. La banque a en effet relevé sa recommandation de vendre à acheter sur la biotech à la mi-décembre, avec 3,30 euros comme objectif de cours.

Entre 50% et 100% à prendre à mon avis
La poussée du début de semaine constitue un bon signal d’achat court terme.

Nicox est parvenu à franchir une importante ligne de résistance oblique avec un retournement simultané des indicateurs. Les éléments graphiques sont donc réunis pour assister à une poursuite du redressement à court terme, qui irait selon moi de pair avec un retour des rumeurs sur le dossier.

Ma zone cible se situe entre 3,35 et 4 euros… soit au minimum 50% au-dessus des niveaux actuels (voire près de 100% sur la deuxième cible). Surtout, placez un stop à 2 euros. C’est indispensable.

Graphique du cours de Nicox

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Pourquoi le jeu en vaut-il la chandelle ?
Envisageons les deux scénarios catastrophes qui pourraient mettre à mal notre position haussière de court terme.

1 – Premier scénario : les autorités européennes prennent la spéculation de court et emboîtent le pas aux Américains, en n’homologuant pas la molécule.

Conséquence : la spéculation retombe et le titre chute sous notre stop situé autour des 2 euros. Suite à une ouverture qui se fera probablement en gap baissier, j’évalue la perte potentielle autour des 20%.

▪ Probabilité de réalisation selon moi : 90%.

2 – Second scénario : le scénario du pire… Suite à ce nouveau refus, la société se déclare en cessation de paiement. Nous perdons l’intégralité de notre investissement.

▪ Probabilité de réalisation 10% selon moi (au regard de la trésorerie dont je dispose).

Mon avis : nous avons ici un trade où l’on peut gagner entre 50 et 100% de la mise pour un risque que l’on peut raisonnablement chiffrer à 20%.

Evidemment, cette analyse n’est pas à mettre entre toutes les mains… cardiaques s’abstenir ! Mais si vous avez l’âme d’un trader à court terme, ce trade est pour vous.

Voilà pour l’analyse technique. Maintenant vous vous demandez peut-être :

Est-ce que, fondamentalement, à moyen terme, je crois en Nicox ?
La réponse est non. En effet, comme Simone Wapler le démontrait déjà en 2008 dans le magazine MoneyWeek, le Naproxcinod n’apporte en réalité rien de plus que la très ancienne molécule Naproxène, déjà sur le marché. Mais c’est là un autre débat !

Le cas échéant, la valeur intrinsèque de Nicox se résumerait alors à ses simples fonds propres.

Voici mon conseil, selon votre profil :
Investisseur long terme : abstenez-vous !
Trader court terme : jouez un retour des rumeurs au cours des prochaines semaines, en achetant le titre dans une optique spéculative, avec un stop sous les 2 euros.

[NDLR : Les lecteurs qui ont suivi les conseils de Mathieu ont pu engranger 182% de performance cumulée au cours du seul mois de janvier 2011… 75% de trades gagnants… des gains de 49,6%, 23%, 30,5%, 31% en deux jours maximum par transaction…. Ne manquez pas sa prochaine recommandation : il suffit de cliquer ici !]


Photo : .candy – Flickr

Mots clé : - -

Mathieu Lebrun
Mathieu Lebrun
Rédacteur en Chef d'Agora Trading

Mathieu Lebrun est analyste financier. Il commence sa carrière chez Fortis Banque pour intégrer la table de négociations sur devises au sein de la salle des marchés du groupe Natexis Banques Populaires. En 2004, il intègre un cabinet de conseil sur produits dérivés en tant qu’analyste technique et obtient son diplôme d’Analyste Technique délivré par la STA (Society of Technical Analysis).

Depuis près de 10 ans, il s’est forgé une solide expérience sur les marchés financiers. En juin 2013, il décide de créer un service de trading simple et efficace : Agora Trading. Pour ses abonnés, il combine à merveille sa lecture des différentes classes d’actifs et leur corrélation pour en tirer le meilleur. Vous pouvez ainsi vous positionner en toute simplicité, en exploitant des outils de trading ultra-efficaces, les certificats Turbos.

En savoir plus sur Agora Trading.

Pas de commentaire pour “Nicox : c'est maintenant ou jamais !”

  1. […] parution dans la Quotidienne de MoneyWeek le 11/02/2011. Envoyer par […]

Laissez un commentaire