Hyperloop, neurones artificiels et voitures autonomes : les nouvelles technologiques de la semaine du 9 octobre

Rédigé le 13 octobre 2017 par | A la une, Nouvelles technologies, Nouvelles Technologies Hebdos Imprimer

Le #1 du monde dans le stockage de data, Western Digital, vient de dévoiler une technologie permettant de décupler les capacités des disques durs (HDD). L’entreprise de la Silicon Valley pense pouvoir se servir de cette technologie pour multiplier par 40 la capacité des disques durs d’ici à 2025. La technique, MAMR, devrait permettre aux disques durs de conserver leur utilité malgré les avancées dans le « cloud computing« .

General Motors, le #3 constructeur automobile au monde, vient d’acheter une start-up afin de rester dans la course aux véhicules sans conducteur. Le groupe, Strobe, travaille sur la création d’un laser permettant au véhicule de « voir » son environnement. Aujourd’hui, ces appareils coûtent cher, et sont trop complexes, créant des risques de fonctionnement. La start-up, sous la direction d’un professeur d’ingénierie à l’Université de Californie, Santa Barbara, se propose de commercialiser des appareils, moins complexes, plus efficaces, et à moins de 1 000 $.

Un programme à 100 millions de dollars, comprenant des universités américaines comme Harvard et Princeton, va essayer de « recréer un cerveau » sous la forme d’un logiciel. Pour commencer, le programme, du nom de MICrONS, va tenter de reproduire en détail le fonctionnement de 100 000 neurones dans une section de cerveau de rat, puis généraliser les découvertes pour arriver à la représentation d’un cerveau.

Le gouvernement des Pays-Bas vient d’inviter à tester la technologie « hyperloop » de trains, la création d’Elon Musk, sur son sol. Deux start-ups du secteur, le néerlandais Hardt et l’américain Hyperloop One, ont annoncé l’intention de créer un terrain d’essai pour la technologie d’ici peu, mais n’ont pas encore choisi de pays d’accueil.

Mots clé : - - -

Henry Bonner
Henry Bonner

Après un master de physique aux Etats-Unis, Henry Bonner a travaillé dans une entreprise spécialisée dans le financement de projets d’exploration minière, en Californie. Il a passé plusieurs années à étudier les comptes d’entreprises, des projets d’exploration, et à échanger avec des entrepreneurs du secteur des matières premières.

Laissez un commentaire