Forum économique mondial de Davos : la montagne (plus vraiment) magique

Rédigé le 27 janvier 2009 par | La quotidienne Imprimer

Le Forum économique mondial de Davos s’ouvre aujourd’hui pour cinq jours de rencontres et de discussions. Cette année, les 2 500 dirigeants économiques et politiques venus du monde entier vont réfléchir sur le dernier sujet brûlant : la crise mondiale, ses conséquences et ses solutions… Malgré l’oxygénation massive de toute cette belle assemblée de cerveaux, Simone Wapler ne croit pas un instant que cette réunion au sommet débouchera sur des solutions : Davos serait-il en train de redevenir le dernier sanatorium à la mode ?

Les dirigeants politiques et économiques mondiaux devraient remercier le Forum économique de Davos. Grâce à lui, ils vont pouvoir faire une petite cure pour se remettre de la crise financière et prendre — enfin — soin d’eux. Une petite indigestion de faillites bancaires ou de nationalisations ? Nous préconisons un régime strict composé de pain sec, d’eau fraîche et d’air pur. Des insomnies, un excès d’humeur mélancolique, quelques interrogations sur l’avenir de l’économie mondiale ? La quiétude des hauteurs alpines devrait rapidement remédier à ces symptômes de stress…

Car, cette année, Davos semble avoir adopté une attitude toute monacale (voire trappiste ?). Pas de stars du cinéma ou de la chanson pour défendre l’écologie, lutter contre la faim ou la pauvreté dans le monde. Pas de mannequins pour agrémenter les photos de groupe. Pas de fêtes somptueuses, vitrines d’une réussite économique triomphante. Les soirées vont être longues au coin du feu…

Côté participants, les dirigeants des grands établissements financiers mondiaux devraient se faire aussi discrets qu’un tout début de tuberculose… Mais comme la Nature a horreur du vide, ils seront remplacés par nombre dirigeants politiques, nouvelles stars du Forum.

Que viennent faire tout ces curistes à Davos ? Contrairement au héros de la Montagne Magique de Thomas Mann, les participants au Forum économique n’auront pas la chance de se tenir à l’écart de la rumeur du monde. Non, ils emporteront même dans leur baluchon de malade tous les germes et les bacilles de la crise économique actuelle.

Dans le Wall Street Journal, Victor Halberstadt, professeur d’économie à l’université de Leyde, nous éclaire sur les motivations des participants au Forum économique : "pourquoi, presque toutes les semaines, sommes-nous surpris [par de mauvaises nouvelles financières] ? En saurions-nous si peu sur l’économie ? J’ai bien peur que oui. Et c’est pour çà que les décideurs vont à Davos".

Eh oui, Davos n’est pas seulement un sanatorium, c’est aussi un cours de rattrapage d’économie pour les grands de ce monde. Le programme des cours ? "Comment bafouer les règles du capitalisme que vous avez vous-mêmes énoncées" ou "comment créer une crise mondiale en dix leçons".

Pour les grands banquiers de la planète, signalons aussi une très attendue séance de travaux pratiques avec saynètes de mise en situation sur le thème suivant : "comment faire en sorte que les gouvernements paient les pots que vous avez vous-même cassés" (réservation obligatoire, ce cours étant très demandé).

Si nos dirigeants ne comprennent rien à la crise, on peut tout de même avancer quelques explications. Si le monde n’a jamais connu une crise d’une telle ampleur c’est qu’elle découle d’une émission monétaire sans précédent. Dans MoneyWeek, Simone a d’ailleurs fait un bilan récapitulatif de l’évolution de l’indice Dow Jones et des politiques monétaires menées depuis le début des années 20.

Dans le prochain numéro de MoneyWeek, nous nous sommes demandé si les dividendes seraient menacés par la crise. Marie-Jeanne Pasquette a appelé les entreprises réputées pour verser d’importants dividendes (au-delà de 6%) pour leur demander si elles seraient en mesure de les verser cette année. Après enquête, il s’avère que seule une dizaine d’entreprises auront les moyens de le faire. Découvrez la liste dans le prochain numéro de MoneyWeek

Cécile Chevré
Cécile Chevré
Rédactrice en Chef de La Quotidienne Pro

Cécile Chevré est journaliste depuis une dizaine d’années. Elle s’intéresse à tous les secteurs de l’économie qui sont en mouvement, des nouvelles technologies aux matières premières en passant par les biotech. Elle rédige chaque jour la Quotidienne de la Croissance, un éclairage lucide et concis sur tous les domaines de la finance, ainsi que les Marchés en 5 Minutes.

Les commentaires sont fermés !