Le Bitcoin tente d’asseoir sa domination sur les cryptos en innovant

Rédigé le 12 octobre 2017 par | A la une, Bitcoin et cryptomonnaies, Nouvelles technologies Imprimer

Bitcoin et Ether ne sont que la pointe émergée de l’iceberg des cryptomonnaies. Le site coinmarketcap.com en recensait hier 1 157, mais leur nombre est plus important. Le graphique ci-dessous montre l’évolution des parts de marché des 10 principales cryptos :

cryptos bitcoin inscription acheter crypto monnaie

Source : coinmarketcap.com

Le Bitcoin représente le « gros » du marché actuel, avec 51%. Les autres lui arrivent à peine à la cheville. L’Ethereum représente 18,5%, Ripple 6,5% et le Bitcoin Cash 3,4%. Litecoin, Dash, et NEO pèsent entre 1% et 2%. Les autres – les centaines voire milliers d’autres cryptomonnaies – se partagent environ 12% du marché. En termes de capitalisation, elles ne pèsent pas plus lourd qu’une fourmi.

Domination du Bitcoin : les marchés préfèrent bâtir sur les bases de l’ancien

Les cryptomonnaies présentent une infinie variété de formes et de schémas. Le Bitcoin devait servir de maquette, de « preuve du concept ». Ses descendants devaient le remplacer et continuer sa mission.

A la place, depuis juin dernier, le processus de fragmentation du marché a commencé à s’inverser. Le Bitcoin consolide à nouveau sa position dominante. Ses concurrents perdent du terrain.

La domination du Bitcoin rend les marchés perplexes. Avec tant d’innovation dans le secteur – tant de cryptos en cours de création, et de projets voyant le jour – les acheteurs devraient se désintéresser d’une cryptomonnaie qui fait figure de vétéran et partir à la quête de l’avenir.

Le Bitcoin n’a en effet pas d’autre utilité que de servir de monnaie. Il ne permet pas d’établir des « contrats »– les smart contracts que nous avons déjà évoqués dans ces lignes – contrairement à l’Ethereum ou Ripple. Il ne permet pas l’anonymat de transactions comme Monero ou Ethereum (avec la mise à jour Byzantium permettant de créer des ‘zk-SNARKS’ afin d’anonymiser les échanges).

Sur le terrain des cryptos, le Bitcoin offre peu d’innovation. Les créateurs de Litecoin et du Bitcoin Cash ont dupliqué le Bitcoin avec des modifications permettant d’accélérer les transactions, mais les investisseurs continuent à leur préférer l’ancien modèle. Comme si les acheteurs de voitures préféraient des voitures d’occasion au dernier modèle. Ou si les acheteurs de smartphones préféraient un Nokia datant de 1999 à l’iPhone 8.

Au cours du printemps dernier, le Bitcoin avait pourtant perdu du terrain, passant de 84% à 38% de de parts de marché entre le 8 mars et le 18 juin. Des monnaies comme Ethereum avaient au contraire pris de l’importance. L’anticipation d’un « hard fork » sur le Bitcoin avait alors mis le cours du Bitcoin sous pression. Et le 1er août, une partie de la communauté lançait un concurrent au Bitcoin, le Bitcoin Cash.

Ce nouveau Bitcoin s’est rapidement emparé d’environ 7% du marché des cryptos. Mais les utilisateurs ont peu à peu délaissé ce nouveau concurrent, pour se tourner de nouveau vers le Bitcoin. Le Bitcoin Cash a depuis perdu la moitié de sa part de marché, et le Bitcoin a retrouvé son élan, rebondissant des 38% pour reconquérir 52% du marché…

L’échec des tentatives de remplacement du Bitcoin illustre la focalisation des investisseurs sur une seule et unique cryptomonnaie.

Le Bitcoin tente d’innover

Les développeurs de Bitcoin ont depuis mis à jour la blockchain sur laquelle repose la cryptomonnaie, pour lui permettre de traiter plus de transactions en moins de temps. En plus d’accélérer le système, le changement devrait réduire de moitié les frais des transactions pour les utilisateurs.

Cette mise à jour est peu à peu adoptée par les utilisateurs. En gros, les mineurs et les principaux utilisateurs (les « noeuds ») doivent choisir d’utiliser la mise à jour, du nom de SegWit.

Le graphique ci-dessous montre l’adoption de SegWit pour les transactions Bitcoin. De 0% lors de l’activation de la mise à jour le 23 août dernier, l’adoption a atteint environ 10% des transactions aujourd’hui. Bref, pour environ 10% des transactions aujourd’hui en Bitcoin, la mise à jour SegWit entre en jeu.

transactions bitcoin inscription

Et l’adoption devrait se poursuivre.

La mise à jour SegWit est un modèle pour l’avenir des blockchains, et crée une distinction entre Bitcoin et ses rivaux.

En effet, comme nous l’avons vu, les utilisateurs n’ont pas eu d’obligation de déployer SegWit tout de suite après son lancement.

En comparaison, l’équipe derrière Ethereum ne fonctionne pas par l’adoption « petit à petit ». Lorsque des développeurs d’Ethereum, sous la direction de leur chef, Vitalik Buterin, propose une mise à jour, le réseau Ethereum doit immédiatement l’adopter. Sinon, leurs transactions ne sont plus enregistrées par la blockchain. Le fonctionnement d’Ethereum oblige donc les utilisateurs à choisir tout de suite.

Une mise à jour de ce genre, Metropolis/Byzantium, aura lieu le 17 octobre.

Nous avons là deux fonctionnements totalement opposés pour faire accepter les mises à jour. Et le renforcement de la domination de Bitcoin depuis la mise en place de SegWit semble indiquer la préférence des utilisateurs pour ce genre de « mise à jour en douceur », en comparaison à la méthode « tout ou rien » d’Ethereum.

L’adoption de SegWit pourrait alimenter la hausse du Bitcoin

L’adoption de SegWit par le réseau Bitcoin a encore du chemin à faire… Elle démontrerait la capacité des développeurs derrière le Bitcoin à innover, sans pour autant démolir et recommencer à partir de zéro comme le fait l’équipe de Buterin pour Ethereum.

Le succès de SegWit pourrait redonner de l’élan au cours du Bitcoin, lui permettant de dépasser à nouveau les 5 000 $.

Je vous le disais, SegWit ambitionne d’accroître la capacité du réseau à traiter des transactions, réunies dans des « blocs » – d’où le nom de blockchain. Pour cela, la taille des blocs a été augmentée.

blocks acheter crypto monnaie

Reste que, pour l’instant, SegWit n’a pas encore fait ses preuves.

Voici le nombre de transactions traitées par seconde, depuis un an.

segwit acheter crypto monnaie

Source : blockchain.info

L’introduction de la mise à jour SegWit en août n’a pas (encore ?) fait s’envoler la capacité de traitement de la blockchain Bitcoin. Avec juste 10% d’adoption, le réseau blockchain pourrait avoir besoin de plus de temps pour voir l’effet de SegWit. En théorie, en utilisant SegWit à 100%, quatre fois plus de transactions par seconde pourraient être traitées.

Si SegWit fait décoller la vitesse du réseau, la nouvelle pourrait avoir un impact de taille sur le monde des cryptos, renforçant le poids de Bitcoin, et créant une ruée vers les projets du type SegWit pour le Bitcoin comme pour les autres cryptos.

Mots clé : - - - - -

Henry Bonner
Henry Bonner

Après un master de physique aux Etats-Unis, Henry Bonner a travaillé dans une entreprise spécialisée dans le financement de projets d’exploration minière, en Californie. Il a passé plusieurs années à étudier les comptes d’entreprises, des projets d’exploration, et à échanger avec des entrepreneurs du secteur des matières premières.

2 commentaires pour “Le Bitcoin tente d’asseoir sa domination sur les cryptos en innovant”

  1. Votre article lu entre les lignes, est très intéressant.

    Ma question est : compte tenu des moyens financiers pour assurer de 10% à bien plus de l’ensemble des transactions Bitcoin le mieux n’est-il pas l’ennemi du bien? La dépendance des échanges à quelques entités disposant de gros moyens n’est-elle pas un risque?

    L’arborescence doit croître en tenant compte justement de l’absence de hiérarchie implicite à la blockchain ni de dépendance à ceux qui disposent de gros moyens.

    Qui vivra verra!

  2. Quels magasins acceptent le Bitcoin? Vous n’en parlez jamais…..

Laissez un commentaire