2016, année technologique

Rédigé le 23 décembre 2015 par | Nouvelles technologies Imprimer

Pour le coup, c’est un manque flagrant d’originalité, mais la fin d’année approchant je me prends à réfléchir aux grandes tendances technologiques et médicales qui devraient faire 2016. Et dans ma réflexion je suis bien sûre aidée par Ray Blanco, notre spécialiste des nouvelles technologies et que vous connaissez certainement car il œuvre dans NewTech Insider et FDA Biotech Trader.

Aujourd’hui, je vais donc vous présenter les grandes tendances qui feront, selon nous, le terreau technologique de 2016.

Et en tout début d’année prochaine, nous nous intéresserons aux révolutions médicales et biotechnologiques qui s’annoncent.

L’émergence d’une nouvelle forme d’intelligence
Côté technologique, 2016 devrait voir se poursuivre le développement de l’intelligence artificielle, et tout particulièrement son usage par les entreprises. Un marché en pleine croissance et qui devrait passer de 202,5 millions de dollars cette année à 11,1 milliards en 2024. Si IBM, Microsoft, Twitter, Google, Apple, Facebook ont récemment lourdement investi dans le secteur la raison est simple : ils espèrent améliorer leurs services et la compréhension des usages et habitudes de leur meilleure source de revenus, à savoir vous.

L’intelligence artificielle est ainsi utilisée pour apprendre de votre comportement d’Internaute, de consommateur, d’usager de sites de réseaux sociaux ou d’e-commerce pour ensuite vous proposer des services et des produits vous correspondant parfaitement. L’intelligence artificielle permettra en outre d’améliorer les outils de reconnaissance visuelle et là encore le marché potentiel est énorme alors que des besoins croissants en sécurité se font jour.

L’intelligence artificielle va à terme intégrer de plus en plus d’objets de notre quotidien. Qu’est-ce qu’une voiture sans pilote à part un robot équipé d’une intelligence artificielle et de quatre roues ?

En 2016, nous surveillerons donc de près les constructeurs de microprocesseurs et les progrès de l’intelligence artificielle réalisés par les grands noms de l’informatique.

De nouvelles réalités
Pour Ray Blanco, et comme il l’expliquait récemment dans NewTech Insider, 2016 devrait être l’année de l’émergence auprès du grand public de la réalité augmentée et de la réalité artificielle :

Comme vous le savez, la réalité virtuelle est un mot qui résonne dans l’univers des nouvelles technologies depuis des dizaines d’années, à présent.

Mais les rêves de réalité virtuelle ont été refoulés car nous ne disposions pas de la technologie permettant de les réaliser.

Toute forme de technologie véritablement liée à ce que l’on appelle « l’immersion » coûtait horriblement cher. S’agissant de la réalité virtuelle, la technologie existe mais elle n’est accessible qu’à ceux disposant de moyens financiers considérables.

Ce qui fait cruellement défaut, c’est le « smartphone » de réalité virtuelle : un instrument qui soit assez bon marché pour devenir une plateforme pour les consommateurs.

Une fois que cet instrument aura atteint sa « masse critique », un grand nombre d’applications dernier cri apparaîtront et exploiteront le potentiel de la réalité virtuelle.

Quel genre de potentiel ? Des loisirs véritablement immersifs, par exemple. Imaginez que vous regardiez un spectacle en direct en ayant la sensation d’y être vraiment présent. Il ne s’agit pas seulement de réalisme 3D et d’images haute résolution, mais également de pouvoir tourner la tête et de regarder tout autour ou derrière vous. Regarder un concert ou un événement sportif ne serait plus jamais comme avant. Et que dire de films intégrant la 3D et le panoramique à 360°? GoPro, entre autres, travaille déjà sur une technologie de caméra permettant de le faire.

[…] Et que dire de la possibilité d’immortaliser certains moments de votre vie en réalité virtuelle ? Imaginez que vous puissiez les enregistrer de façon totalement immersive et réaliste. Vous pourriez revivre votre mariage de façon si hyper réaliste que vous auriez l’impression d’y participer à nouveau.

[…] Notre productivité dans certains domaines pourrait énormément s’améliorer. Un environnement en réalité virtuelle accélèrerait la conception et la modélisation en 3D, dans le domaine de l’ingénierie et des applications liées à la création.

Les simulateurs intégrant la réalité virtuelle pourraient également être employés pour la formation. Cela se pratique déjà depuis des années dans les domaines où l’on recourt à une technologie coûteuse. Mais une réalité virtuelle bon marché le rendrait accessible à tout le monde. Cela réduirait le coût des études universitaires.

[…] Ils dépensent des sommes folles sur les tout derniers équipements, non seulement pour en retirer un avantage en compétition, lorsqu’ils jouent, mais également pour vivre l’expérience la plus immersive possible.

2016, année de la réalité virtuelle ? Tout semble l’indiquer et Ray a misé sur cette tendance forte dans NewTech Insider.

Des robots partout, tout le temps
Une autre grande tendance qui se dessine depuis plusieurs années et qui s’impose de plus en plus autant dans notre quotidien que dans les usines, les entreprises ou encore les hôpitaux, ce sont les robots. Un secteur qui est entouré de fantasmes, espoirs et craintes mais dévoile progressivement un potentiel qu’il serait dommage d’ignorer.

J’ai déjà longuement évoqué ce potentiel dans ces lignes, aujourd’hui je vous proposerai donc simplement une actualité qui a retenu mon attention et que j’ai une nouvelle fois repéré dans NewTech Insider.

Avec tout ce bruit autour de la sortie très attendue du dernier Star Wars, les nouvelles venant de Johnson & Johnson me font penser aux dernières scènes de L’Empire contre-attaque, en 1980.

Peut-être vous en souvenez-vous : Luke Skywalker a la main tranchée lors de son duel au sabre laser avec Dark Vador et la fait remplacer par une prothèse bionique posée par des robots chirurgicaux. Rétrospectivement, je me dis que cette scène n’était pas si improbable…

Star Wars

Dernièrement, J&J a établi un partenariat avec Google afin de travailler sur des robots chirurgicaux. Cette nouvelle joint-venture s’appellera Verb Surgical.

Des sociétés telles qu’Intuitive Surgical ont déjà démontré que la chirurgie assistée par des robots fonctionnait. Toutefois, les travaux du nouveau bébé de J&J et de Google porteront sur le développement de robots chirurgicaux plus petits et surtout beaucoup moins coûteux que les systèmes actuels, qui coûtent plusieurs millions de dollars. Les appareils d’Intuitive Surgical, par exemple, ont la taille d’une petite voiture et, bien entendu, coûtent bien plus cher.

Cette joint-venture bénéficiera de l’expertise d’Ethicon, filiale de J&J dans le domaine de la santé et des instruments médicaux, et de celle de la division Verily de Google en matière d’intelligence artificielle. L’association des deux devrait un jour aboutir à un med-bot (robot médical) disposant de capacités d’apprentissage automatique, et pouvant même suggérer au chirurgien à quel endroit effectuer une incision. L’avenir est donc radieux pour JNJ !

2016 : enfin l’année des drones ?
Des robots aux drones, il n’y a qu’un pas… que nous allons franchir.

2015 devait être une grande année pour les drones, elle l’a été mais pas forcément autant qu’attendu et pas non plus de la façon dont nous l’envisagions.

La nouvelle réglementation sur les vols de drones civils sur le territoire américain était en effet (très) attendue cette année. En lieu et place d’une réglementation définitive, nous avons eu un texte provisoire susceptible d’être discuté et modifié mais dont les premières bases s’avéraient plus contraignantes qu’attendu pour les usages civils.

Depuis, les fervents supporters des drones – comme Amazon – militent activement pour assouplir ces règles dans le texte définitif mais force de reconnaître que 2015 n’a pas été aussi favorable que nous l’espérions tous, du moins sur ce point.

2015 a aussi été l’année pendant laquelle le grand-public a pris conscience des dangers et des risques liés aux drones. Sécurité pendant le vol, sécurité des sites dangereux… les drones ont beaucoup fait parler d’eux, et pas toujours en bien. Dans la Quotidienne Pro, outre un constructeur de ces machines volantes, nous avons misé sur une petite société française qui développe un innovant projet d’interception. La lutte contre les drones ne fait que commencer.

Malgré ces aléas, ces derniers mois ont aussi vu la croissance des recours aux drones. Dans le domaine militaire et de la sécurité dans lesquels, malheureusement, les besoins sont sans cesse renouvelés. La plupart des armées qui comptent sur la planète se sont converties à ces outils de plus en plus indispensables et les commandes militaires ont fait les beaux jours des constructeurs.

Dans le domaine civil, les drones ont réussi à convertir de nouveaux clients. Vous le savez, plus que les usages de loisirs, je mise surtout sur les usages professionnels. Surveillance des champs pétroliers ou des oléoducs, exploration… l’industrie pétrolière se tourne de plus en plus vers les drones. L’agriculture aussi de même que l’ingénierie civile. Tout ceci me paraît donc de très bon augure pour 2016…

Rendez-vous donc en 2016 !

Mots clé : - -

Cécile Chevré
Cécile Chevré
Rédactrice en Chef de La Quotidienne Pro

Cécile Chevré est titulaire d’un DEA d’histoire de l’EPHE et d’un DESS d’ingénierie documentaire de l’INTD. Elle rédige chaque jour la Quotidienne de la Croissance, un éclairage lucide et concis sur tous les domaines de la finance.

Laissez un commentaire