La Bourse vous rend fou ? Voici pourquoi

Rédigé le 13 décembre 2016 par | Indices & Actions Imprimer

Les cours grimpent… Mais il y a quelques semaines seulement, les investisseurs ne s’intéressaient pas du tout aux entreprises qui progressent le plus aujourd’hui.

La finance monte, tout comme les métaux industriels. L’énergie a trouvé un nouveau souffle la semaine dernière. Le Dow, lui aussi, atteint de nouveaux sommets.

D’un autre côté, les entreprises technologiques et les biotech sont affaiblies. Des stars de la cotation comme Facebook ont beaucoup chuté par rapport à leurs records. Il y a deux semaines, le cours d’Amazon a terminé chaque séance en baisse. Chaque séance… et ça pendant la période de Noël, on marche sur la tête !

Des cycles comme celui-ci peuvent être franchement frustrants pour la plupart des investisseurs. Voilà pourquoi il est important de garder à jour une liste de règles de transactions. Celles-ci devraient remplir deux fonctions importantes : elles doivent vous aider à faire des transactions profitables… et vous éviter les ennuis.

Aujourd’hui, je vais vous proposer cinq règles d’investissement écrites par l’un des traders les plus doués de l’histoire : Jesse Livermore. Je vais vous présenter certains des préceptes qu’il a appliqués pendant toute sa carrière et qui l’ont aidé à faire des millions de dollars de profits.

Si vous les suivez à la lettre, vous pourrez obtenir des profits constants. Bien sûr, vous n’êtes pas obligé de me croire. Mais demandez à n’importe quel trader qui réussit : il aura sans doute lui-aussi concocté une liste de règles qui l’aident à réussir.

Voyons un peu…

1. Ne faites pas confiance à votre propre opinion : trouvez des sources qui soutiennent vos hypothèses jusqu’à ce que le marché lui-même les confirme.

Cette règle semble nettement plus compliquée qu’elle ne l’est en réalité. Une manière plus simple de la formuler est qu’il ne faut parier l’argent que l’on souhaite investir que sur les mouvements du marché – et non sur des prévisions hypothétiques de ses mouvements.

Tout le monde a une opinion. Nous avons des préjugés. Nous voyons les mesures prises par les banquiers centraux, les personnalités politiques et les PDG et nous ne pouvons pas nous empêcher d’émettre des suppositions sur les conséquences que tout cela aura sur le marché. Mais toutes ces réflexions, toutes ces impressions ne valent rien du tout, tant que le marché n’a pas confirmé que nous avions vu juste.

2. Tant que les actions vont dans le bon sens et que le marché va bien, ne vous précipitez pas pour engranger vos profits.

Longtemps avant que la plupart des spéculateurs ne commencent à parler de tendances, en bourse, Livermore avait parfaitement compris la folie des acteurs du marché. Il savait que la tendance était son amie – et il était tout à fait ravi d’en profiter jusqu’à ce qu’elle s’épuise.

Ces derniers temps, on a l’impression que le temps, en Bourse, se raccourcit de plus en plus. Au lieu de laisser une transaction suivre son cours, les spéculateurs récupèrent leurs billes après quelques heures seulement -voire même quelques minutes. Ils gagnent peut-être quelques sous ici et là, c’est certain. Mais pour gagner une somme vraiment conséquente, il faut se positionner sur une belle tendance et s’y accrocher jusqu’à ce que le marché finisse par vous faire lâcher prise…

3. Ne changez pas totalement d’avis sur le sens pris par le marché dans son ensemble sous prétexte qu’une entreprise, dans un groupe donné, est partie dans un sens contraire à la tendance générale.

Les médias financiers violent cette règle au moins trois fois par semaine. Des articles affirment que les moyennes les plus importantes vont chuter parce qu’un grand nom de l’industrie connaît des difficultés suite à des recettes décevantes, par exemple. Je pense que nous continuerons de voir ce genre de titres dans les prochaines semaines…

Plus tôt dans l’année, on nous disait que le marché ne pourrait pas augmenter davantage à moins que les FANG ne se reprenne et progresse (FANG était un acronyme populaire sur le marché pour décrire les méga-capitalisations les plus fortes de 2015 : Facebook, Amazon, Netflix et Google).

Mais en réalité, chacune de ces entreprises a suivi son petit bonhomme de chemin. Facebook et Amazon ont effectivement progressé, alors que Netflix et Google ont reculé. Et aucun de ces mouvements n’a dicté le comportement des grandes moyennes. Comme vous pouvez le constater au vu de la reprise post-élections américains, les favoris du marché comme les FANG ne sont pas les seules entreprises capables d’influencer les cours.

4. Ne prenez pas vos désirs pour la réalité

Je sais que cette règle peut sembler pessimiste. Je vous promets que cette phrase n’est pas gravée sur le linteau de la porte de l’enfer des traders. Mais il est vraiment important de prendre ce message au sérieux.

Prendre ses désirs pour des réalités est un poison pour les transactions ouvertes. Si une transaction atteint un stop-loss, mais que vous espérez un rapport indiquant des recettes en hausse la semaine suivante, respectez la règle et vendez. Vous ne pouvez pas faire augmenter le marché par la force de votre conviction. Si vous vous y essayez, vous finirez par devenir fou (et par dormir sous les ponts).

Observez vos transactions d’un oeil aussi objectif que possible. Si l’heure est venue de vendre, coupez le cordon et passez à la transaction suivante. C’est tout simple.

5. Les leaders d’aujourd’hui ne le resteront pas forcément

Vite ! Faites-moi une liste de toutes les entreprises du Dow en 1960 !

Vous en êtes incapable… et moi aussi.

Les investisseurs tendent à oublier que les grandes moyennes sont gérées activement. Après quelques années, de nouvelles et meilleures entreprises sont sélectionnées pour remplacer les trainards, pour que les moyennes soient plus représentatives des meilleures entreprises sur le marché.

En tant que trader, ne soyez pas trop nostalgique des actions qui ont connu des succès fulgurants au cours des 10 dernières années. Au lieu de cela, cherchez le prochain leader potentiel du marché pour l’ajouter à votre portefeuille… [NDLR : Prêt à mettre ces bons conseils en application ? Alors rendez-vous dans La Bourse au Quotidien Pro : Mathieu Lebrun vous y propose chaque jour un trade pour jouer sur l’humeur des marchés. Hier, il vous a par exemple proposé un pari sur Figeac Aéro qui présente une intéressante configuration graphique. Pour profiter de 15 jours d’essai gratuits, c’est ici…]

Mots clé : - -

Greg Guenthner
Greg Guenthner
Rédacteur de la lettre américaine The Rude Awakening

Greg Guenthner est rédacteur de la lettre américaine The Rude Awakening, et contribue également à la lettre gratuite The Trend Playbook, pour les investisseurs suivant la tendance et les analystes techniques. Greg est membre de l’Association américaine des techniciens de marché.

Laissez un commentaire