Trump président… que faire maintenant ?

Rédigé le 9 novembre 2016 par | Macro éco et perspectives Imprimer

Très honnêtement, je n’aurais jamais pensé que le vote populiste l’emporterait aux Etats-Unis.

Même si Hillary Clinton n’était pas la candidate idéale face à Donald Trump – ni même une candidate pour qui les Américains auraient voté avec ferveur – je ne pensais pas que Trump gagnerait.

Or le marché avait pricé la victoire d’Hillary. C’est-à-dire que les intervenants étaient tellement persuadés qu’Hillary allait gagner – à cause des sondages, de l’argent qu’ils avaient investi sur la candidate, et de ce qui ressemble un peu à de la « méthode Coué » d’autopersuasion – qu’ils n’ont pas une seconde valorisé les actifs (actions, devises, matières premières, Gold, et obligations) selon une victoire de Trump.

Aujourd’hui, cela va donc être la phase de rééquilibrage des marchés. Et cela risque de secouer, je vous préviens. Les marchés asiatiques perdent 5,5% et le CAC 40 est en baisse de 2,5% (ce qui n’est finalement pas catastrophique) ; l’or explose à 1 317 dollars et l’eurodollar s’envole sur les 1,13.

Il est difficile de prévoir ce que fera Donald Trump président, mais tout laisse supposer qu’il va essayer d’appliquer son programme protectionniste et mettre en place des droits de douane de 45% pour la Chine et de 35% pour le Mexique. Je ne dis pas qu’il le fera du jour au lendemain, ni qu’il arrivera à taxer les frontières à ce niveau, mais c’est la tendance de fond qui va se mettre en place. Et la Chine ne restera pas sans rien faire.

Cela va entraîner une guerre des monnaies encore pire (la guerre des devises est déjà en place depuis un moment, mais elle va s’accentuer), préjudiciable au commerce mondial. Mais il y a fort à parier que les équilibres des forces vont changer. La Chine, premier acheteur de dette américaine, va durcir le ton si Trump va dans ce sens. Et cela va créer des tensions financières très très fortes.

Autre élément : l’augmentation des salaires payés aux étrangers très qualifiés pour favoriser l’embauche des natifs et immigrés légaux est une mesure forte, et très inflationniste. La hausse des taux risque d’arriver plus vite que prévu.

Rappelez-vous que Donald Trump a promis de remplacer Janet Yellen

Bref. Ce rapide mot donc pour vous dire que oui, les marchés vont être très volatiles ces prochaines séances. C’est inévitable. Mais je pense que, comme pour le Brexit, cette forte volatilité finira pas se calmer en quelques jours.

Par contre, pour ce qui est d’un actif qui devrait poursuivre sa tendance haussière à moyen et long terme, il y a l’or.

En la matière, j’ai deux conseils à vous donner :

– Il y a un ETF, un tracker qui vous permet de profiter de la hausse de l’or et des minières dans leur ensemble : l’ETF VANECK GOLD MINERS qui cote sur le Nyse (US92189F1066-GDX). D’après Simone Wapler, qui est bien plus spécialiste sur l’or que moi, c’est une des seules manières simples de jouer la hausse de l’or sans « rien y connaitre en détail ».

– Par contre, si vous voulez investir plus précisément sur la tendance haussière de l’or, savoir sur quoi et comment investir quitte à sortir de votre PEA, alors suivez les conseils de ma collègue Simone Wapler.

Dans sa Stratégie, l’or a une place de choix dans son allocation d’actif : elle vous dit comment et combien investir, et choisit les meilleures minières pour en profiter. En plus, elle vient de rédiger un livre sur le risque bancaire et vous explique pourquoi la Zone euro est au bord de la rupture, et comment faire pour protéger votre patrimoine. Je ne peux donc que vous conseiller de lire son livre et de suivre ses conseils de protection.

Concrètement, et comme je l’ai conseillé à mes lecteurs de La Lettre PEA, mieux vaut conserver la stratégie de couverture (via un tracker bear sur le CAC 40, le BX4), et faire le dos rond aujourd’hui en attendant que le choc passe un peu.

Je suis sûr que dans quelques séances, tout redeviendra business as usual, donc ne paniquez pas et ne vous inquiétez pas.

Mots clé : - -

Eric Lewin
Eric Lewin
Rédacteur en Chef de La lettre PEA et Mes valeurs de Croissance

Journaliste pour BFM Business et dans d’autres médias… conseiller pour un fonds Small Caps chez CFD Asset Management… responsable de la salle de marché chez EuroLand Finance… consultant pour dirigeants d’entreprise…

Le parcours professionnel d’Eric Lewin est tout simplement remarquable – et représente un atout considérable pour vos investissements : un carnet d’adresses rempli, l’expérience de la réalité des publications de résultats, de la manière dont les « insiders » et les institutionnels fonctionnent…

Cette expérience multi-facettes lui permet de lire entre les lignes des marchés – et de révéler aux lecteurs de La lettre PEA des conseils de tout premier ordre pour se constituer un PEA alliant solidité… et économies d’impôts !

En savoir plus sur La Lettre PEA et Mes Valeurs de Croissance.

Un commentaire pour “Trump président… que faire maintenant ?”

  1. J’ai bien lu votre analyse qui effectivement me semble pertinente seulement ayant mis dès stop et limites aux actions celle-ci ce sont arrêtées au stop notamment et les déficits s’accumulent. Après le retournement sur l’or à la baisse il n’y a plus rien à y comprendre. Ne parlons pas de Deutsche Bank qui elle aussi va dans le sens inverse de Jim. Que faire ?

Laissez un commentaire