Or et argent : quoi faire maintenant ?

Rédigé le 15 juillet 2013 par | La quotidienne Imprimer

Après la chute des cours durant ces deux dernières années, le prix de l’or a perdu environ un tiers de sa valeur et l’argent à peu près la moitié.

Un plus bas a-t-il enfin été atteint ? Evidemment, personne ne peut le dire exactement, mais il semble très probable que nous en soyons tout près, autant en terme de cours que de timing.

Actuellement, les perspectives à long terme des métaux précieux sont meilleures que sur n’importe quelle autre classe d’actifs. Ainsi, pour l’investisseur long terme, certaines décisions importantes sont à prendre.

D’un point de vue fondamental, le rapport entre l’offre et la demande s’est considérablement modifié. En moyenne sur les cinq dernières années, la production minière d’or mondiale a été de 2 547 t par an, production à laquelle il faut ajouter l’or recyclé (environ 1 600 t).

Selon le World Gold Council (WGC), la demande provenant de l’industrie de bijouterie a été de 2 002 t, celle d’investissements de 1 483 t, celle de l’industrie de 439 t et enfin celle des banques centrales de 160 t.

Ces dernières semaines, plusieurs publications ont fait état de fermetures de mines du fait que les prix de vente ne couvrent plus les coûts de production. Cependant, la demande reste forte.

Dans le graphique ci-dessus, la production minière mondiale est représentée en gris, et les montants journaliers échangés sur le Shanghai Gold Exchange en rouge.

Graphique de la demande chinoise en or

La demande chinoise en or physique représente à elle seule la production minière mondiale. En comparaison, les échanges sur le Comex du New York Mercantile Exchange (en bleu) sont insignifiants.
[LA CHINE CONVOITE L’OR MONDIAL !

Lisez vite les révélations stupéfiantes de notre spécialiste sur les quantités astronomiques d’or raflées par la Chine et découvrez dans ce message spécial comment vos gains pourraient être proportionnels à l’ampleur inouïe de ce « hold-up ».]

Mais qui sont les vendeurs qui ont ainsi poussé les prix à la baisse ? Essentiellement les détenteurs d’or ou d’argent papier via les ETF (Exchange Traded Funds). Y compris le fonds Paulson (Paulson Gold Fund).

En jargon financier, ces spéculateurs sont appelés les « mains faibles ».

La vente de ces dernières semaines a vu les ETF passer des mains faibles aux « mains fortes » qui au contraire ne visent pas la spéculation et sont intéressées par des investissements à long terme en or physique. Il s’agit notamment des banques centrales qui avec leurs achats continus se préparent à un plus grand rôle des métaux précieux dans un système monétaire international réformé.

Conclusion : vendre tous les instruments financiers qui spéculent sur une baisse du prix des métaux précieux. Celui qui n’a pas de métaux précieux dans son portefeuille peut commencer à acheter, et celui qui en a déjà peut renforcer ses positions. Dans tous les cas, il faut préférer l’or physique.

 

Pour aller plus loin aujourd’hui : la France a perdu son dernier AAA et une conférence :
– La nouvelle est tombée ce week-end, la France a perdu son dernier AAA, celui de l’agence Fitch. L’agence de notation s’inquiète des perspectives de croissance de notre économie qui ne permettront pas au gouvernement d’atteindre ses objectifs budgétaires. A court terme, la nouvelle ne devrait pas créer de mouvements de panique, cette dégradation étant déjà largement intégrée parles marchés. Cependant, à plus long terme, cette dégradation n’est pas sans conséquences.

La confiance qu’accordent les marchés obligataires à la France est entamée. Or c’est sur elle que repose notre capacité à emprunter à des taux raisonnables et surtout soutenables. La montée des taux obligataires français serait une très mauvaise nouvelle… A surveiller de près.
[Ce qu’une grand-mère chypriote peut vous apprendre sur la faillite de la France…
… et trois moyens de vous en protéger

Tout est là !]

– Nous ouvrons officiellement les réservations pour la conférence/formation du 15 novembre prochain ! Les marchés étant de plus en plus complexes, il nous a semblé indispensable de vous donner les outils, les stratégies, les techniques ou même les bases pour que vous puissiez vous en sortir. Le titre de cette conférence : « Formez vous pour dompter les marchés ».

Cette journée aura lieu en deux temps :
– le matin, nos rédacteurs et analystes vous donneront toutes leurs perspectives de marché pour la fin de l’année/début 2014.
l’après-midi, nous proposons 5 ateliers au choix, selon vos besoins de formation (par rapport à vos objectifs, votre profil d’investisseurs, vos points forts ou lacunes) : pendant 4 heures, vous serez alors formés et préparés pour investir en Bourse.

Vous pourrez par exemple suivre un atelier pour comprendre comment fonctionne la bourse… Ou encore apprendre comment gérer un portefeuille… Bref, c’est la journée parfaite pour rencontrer des intervenants professionnels et venir poser toutes vos questions !

Je vous laisse découvrir le programme et le contenu de cette journée ici. Réservez vite votre place car les disponibilités sont limitées par atelier.

Dr. Eberhardt Unger est un économiste indépendant, fort de plus de 30 ans d’expérience des marchés et de l’économie. Vous pouvez retrouver ses analyses sur le site www.fairesearch.de.

Mots clé : - - -

Un commentaire pour “Or et argent : quoi faire maintenant ?”

  1. N’est-ce pas un temps pour acheter des valeurs défensives: Nestle, L’Oréal, Sanofi…?

Laissez un commentaire