Nouvelles technologies hebdo : La nouvelle génération de batteries électriques, des clics de souris très surveillés et une avancée pour les ordinateurs quantiques

Rédigé le 2 février 2018 par | A la une, Nouvelles technologies, Nouvelles Technologies Hebdos Imprimer

Une startup française, ContentSquare, vient de lever 42 millions de dollars de fonds pour développer son activité en Europe et aux Etats-Unis.

ContentSquare est spécialisée dans l’analyse du comportement des internautes, via celle de leurs mouvements de souris et leur navigation sur les sites. Selon La Tribune : « grâce au big data (analyse des données à grande échelle), à l’intelligence artificielle et au développement des technologies de tracking, les marques ont désormais accès à tout un éventail d’outils pour mieux comprendre le comportement utilisateur. Mais dans ce domaine, une startup française voudrait rafler la mise : ContentSquare ».

« Spécialisée dans l’analyse prédictive du comportement client, la pépite parisienne annonce ce lundi 29 janvier une nouvelle levée de fonds, sa deuxième, d’un montant de 42 millions de dollars (33,8 millions d’euros). L’investisseur principal est le fonds américain Canaan, connu pour ses participations dans Lending Club ou encore Match.com. Highland Europe (WeTransfer, Photoshop), investisseur historique, remet aussi au pot ».

Une nouvelle illustration des applications très concrètes des big datas et de l’intelligence artificielle…

Des chercheurs de l’Université de Sydney, en Australie, ont annoncé une avancée significative en matière d’ordinateurs quantiques.

Ils ont réduit la « décohérence » des états quantiques, celle-ci étant un des principaux obstacles au développement d’un ordinateur quantique. TheAustalian.com nous en dit plus : « une avancée théorique des physiciens de l’Université de Sydney pourrait quadrupler la marge d’erreur tolérable par les ordinateurs quantiques sans entraîner de dysfonctionnement. Les chercheurs ont réussi ce défi en ‘hackant’ le logiciel qui est utilisé pour éliminer des erreurs spontanées produites par l’ordinateur quantique ».

« Alors que ces processeurs du futur promettent de résoudre des problèmes qui dépassent les capacités de nos ordinateurs les plus performants, leur fragilité extrême les laisse à la merci d’interférence de la part de toutes petites fluctuations électriques et thermiques, ou même de la part de particules de lumière ».

L’entreprise américaine SolidEnergy Systems a annoncé le début de la commercialisation de batteries lithium-métal…

D’après GreenTechMedia.com : « SolidEnergy Systems, une startup dérivée du MIT, a mis au point une batterie qui serait deux fois plus performante que les actuelles des batteries lithium-ion. Du coup, une batterie de SolidEnergy Systems pourrait dont petre deux fois plus petite qu’une batterie lithium-ion, tout en ayant la même capacité. Ou encore, elle pourrait avoir la même taille, pour une capacité double ».

solidenergy

Une batterie de SolidEnergy comparée à la batterie équipant un iPhone 6

Ces batteries pourraient rapidement équiper des drones, des smartphones et, à terme, des voitures électriques.

Une équipe regroupant des chercheurs de 9 universités à travers le monde ont séquencé la totalité du génome humain à partir d’un séquenceur capable de tenir dans une poche.

Ce séquenceur, le MinION développé par Oxford Nanopore Technologies, a permis un séquençage d’une grande précision de l’ADN, et ce grâce à l’exploitation des nanopores, des trous microscopiques dans lesquels passent les brins d’ADN.

Cette technique permet en effet de séquencer des fragments d’ADN cent fois plus long qu’avec les technologies précédentes – et ouvre la voie à une meilleure compréhension de l’ADN mais aussi de maladies génétiques comme le diabète ou encore la détection précoce de certains cancers.

Mots clé : - -

Henry Bonner
Henry Bonner

Après un master de physique aux Etats-Unis, Henry Bonner a travaillé dans une entreprise spécialisée dans le financement de projets d’exploration minière, en Californie. Il a passé plusieurs années à étudier les comptes d’entreprises, des projets d’exploration, et à échanger avec des entrepreneurs du secteur des matières premières.

Laissez un commentaire