La Fed, les taux, les marchés et l’impérialisme américain : une nouvelle ère ?

Rédigé le 22 décembre 2015 par | Macro éco et perspectives Imprimer

Voici donc Janet Yellen relevant ses taux directeurs. Le mouvement le plus planifié et attendu de l’histoire financière moderne s’est produit.

Selon moi, l’histoire financière moderne commence à la fin des accords de Bretton Woods, soit 1971.

Nous sommes à un tournant de l’histoire.

Depuis cette date, toute monnaie n’est que dette qu’aucun actif ne garantit, si ce n’est la capacité des contribuables d’une zone monétaire à en payer les intérêts.

Depuis cette date, les Etats-Unis payent leurs importations en exportant leur dette libellée en dollar.

Dans la première décennie de cette nouvelle ère, de 1971 à 1980, les Etats-Unis et le monde connurent une forte inflation. Les fournisseurs de pétrole eurent en effet le réflexe d’augmenter violemment leurs prix, estimant que le deal « pétrole contre dettes en dollar » n’était pas à leur avantage. L’ordre fut rétabli lorsque Volker, le président de la Fed de l’époque, fixa les taux directeur à 20% en juin 1981. Les Etats-Unis le pouvaient car ils étaient encore peu endettés.

Depuis 1981, les taux directeurs – qui fixent le prix que payent les banques commerciales pour pouvoir créer leur monnaie (crédit) – baissent.

Us Fed Funds Rate

Depuis 1981, les bons du Trésor à 10 ans (les bons du Trésor constituent les réserves monétaires des fournisseurs étrangers des Etats-Unis) rapportent de moins en moins.

Us government bond

Depuis 1981, la dette des Etats-Unis augmente.

Us government debt to GDP

Les étrangers empilent de la dette américaine qui rapporte moins ; mais comme ils en ont plus, tout va bien.

Jusqu’au moment où la Fed touche le 0.

Si la dette rapporte 0, les créanciers peuvent en empiler un tas infini (∞ en mathématiques), ils ne touchent plus rien. Ils échangent de la marchandise contre rien.

La Fed est-elle en train de reverser la vapeur ? Allons-nous vers un cycle hausse des taux directeurs, hausse du rendement de la dette américaine et baisse de l’endettement américain ?

NON.

Parce que ce n’est plus possible, que les choses sont allées trop loin : pour rembourser la dette, il faudrait un enrichissement considérable – une véritable croissance – désormais hors de portée.

Nous entrons bien dans une phase de déflation.

Souvenez-vous « crédit = monnaie ».

Des mauvaises dettes sont en ce moment même, en cours de destruction. Il s’agit de crédits subprime accordés aux entreprises des secteurs de l’énergie et des matières premières, les obligations à haut rendement (high yield ou junk bonds). Nous vous en avons tellement souvent parlé que ceci n’est pas une surprise pour vous.

Moins de crédit = moins de monnaie.

Le Fed limite le crédit (monnaie) alors que l’économie mondiale ralentit. Voici ce qui se voit dans l’usine du monde, la Chine.

What Recovery

Les prix vont baisser. D’autres mauvais emprunteurs seront à leur tour contraints de faire défaut.

En première ligne, se trouvent les emprunteurs étrangers qui se sont endettés en dollars.

La prochaine grande étape sera la fuite en avant, le décollage des helicopters money, un QE non pas pour les banques, mais pour les consommateurs.

Ceci signera la mort du dollar et le début de l’inflation non contrôlée.

Ce sera la résurrection de l’or et de l’argent.

Mots clé : - -

Simone Wapler
Simone Wapler
Rédactrice en Chef de Crise, Or & Opportunités et de La Stratégie de Simone Wapler

Simone Wapler est ingénieur de formation. Elle a travaillé dans le secteur de l’ingénierie aéronautique. Cette double casquette ingénieur/analyste financier est un véritable atout qu’elle met au service des abonnés.

Elle aborde les marchés avec l’œil du professionnel, de l’ingénieur, de l’industriel, et non celui du financier.

Son expertise, notamment dans le secteur des métaux de base et des métaux précieux, lui donne une longueur d’avance, une meilleure compréhension des vrais tenants et aboutissants du marché des ressources naturelles — un marché par ailleurs en pleine expansion, dont Simone Wapler connaît parfaitement tous les rouages, notamment au niveau de l’offre et de la demande.

Pour en savoir plus sur Crise, Or & Opportunités et La Stratégie de Simone Wapler.

Visitez le site officiel de Simone Wapler : www.Simone Wapler.fr

Laissez un commentaire