Accueil Nouvelles technologies La guerre virtuelle est déclarée, la cyberdéfense en profite