Warren Buffett a parlé

Rédigé le 27 février 2017 par | Indices & Actions Imprimer

La correction initiée fin de semaine dernière n’était-elle qu’un feu de paille ? Après une ouverture dans le rouge vendredi dernier, Wall Street s’est repris pour terminer une nouvelle fois la séance en (petite) hausse. Le Dow Jones gagnait 0,05%, le Nasdaq 0,17%, le S&P 500 0,15%. Petites progressions, certes, mais progressions quand même.

Warren Buffett, l’investisseur qu’on ne présente même plus, a publié samedi dernier sa traditionnelle lettre aux actionnaires de son fonds Berkshire Hathaway. Une lettre qui est attendue comme le messie par nombre d’investisseurs tant les performances de ce fonds, et de Buffet, sont impressionnantes. Encore une fois, Berkshire Hathaway a fait mieux que le marché en progressant de 23,4% l’année dernière (le S&P 500 a fait moitié moins bien), pour un bénéfice net de 24 milliards de dollars.

Buffett peut se targuer d’une longue, très longue, expérience de surperformance des marchés. Voici la performance de son fonds comparée à celle du S&P 500 depuis 1964.

Warren Buffett

Le graphique parle de lui-même…

Buffett fascine donc par ses performances… mais aussi parce qu’il représente une figure presque mythique d’investisseur. Buffett n’est pas un trader, il ne parie par sur le court terme. C’est un investisseur dans le plein sens du terme, qui mise sur les secteurs de croissance mais aussi et surtout sur les entreprises capables de générer de la valeur. Repérer ces entreprises est sa très grande force.

Voici pourquoi les marchés attendent avec impatience sa lettre annuelle.

Et que nous dit le cru 2017 ? A peu près la même chose que ceux des précédentes années. Warren Buffett s’y montre extrêmement optimiste sur l’économie américaine et sa capacité de croissance – en glissant au passage quelques piques en direction de Trump qu’il ne porte manifestement pas dans son coeur. C’est son rôle de « bon papa » de l’investissement de se faire rassurant mais Buffett a aussi émis deux mises en garde.

Premièrement, et c’est une de ses marottes, il a critiqué le fonctionnement de la plupart des fonds d’investissements, en particulier les fonds spéculatifs qui prélèvent d’importants frais à leurs clients… leur préférant ces bons vieux ETF, aux frais plus réduits.

Deuxièmement, il a mis en garde contre les inévitables krachs et chutes des marchés, appelant les investisseurs à ne pas paniquer. Plus facile à dire qu’à faire, tout particulièrement à notre niveau d’investisseur particulier. Warren Buffett a les reins suffisamment solides pour affronter la prochaine tempête boursière – et même en profiter. Ce n’est pas notre cas à tous.

D’où l’importance de garder en tête les précieux conseils que vous délivraient Etienne Henri il y a quelques jours dans la Quotidienne : jouer ou pas les mini-krachs, adopter une stratégie d’investissement fondée sur la valeur (une stratégie que ne renierait pas Buffett) et comment repérer un krach.

Dans sa lettre aux actionnaires, Buffett n’a pas parlé d’une chose : de l’or. Les rapports entre Warren et le métal jaune sont toujours… compliqués. Officiellement, il le déteste. Officieusement, il en achète plus qu’il le dit. Etant moins optimiste que Buffett sur l’avenir des marchés actions – et n’ayant pas ses réserves en cas de krach –, je serais tout de même tentée de vous conseiller de suivre aussi les conseils de Simone Wapler et de mettre un peu d’or en portefeuille. On ne sait jamais (et pour en savoir plus sur la stratégie de Simone, c’est ici…)…

Dans la parfaite lignée des recommandations de Buffett, mon collègue Greg Guenthner va aujourd’hui vous parler d’un ETF. Sa spécialité ? Le solaire… Un secteur qui est dans le collimateur de Donald Trump.

Mots clé : -

Cécile Chevré
Cécile Chevré
Rédactrice en Chef de La Quotidienne Pro

Cécile Chevré est titulaire d’un DEA d’histoire de l’EPHE et d’un DESS d’ingénierie documentaire de l’INTD. Elle rédige chaque jour la Quotidienne de la Croissance, un éclairage lucide et concis sur tous les domaines de la finance.

Laissez un commentaire