Trump a parlé

Rédigé le 1 mars 2017 par | Macro éco et perspectives Imprimer

Donald Trump s’est exprimé hier devant le Congrès. Un discours extrêmement attendu non seulement car les premières semaines d’exercice du pouvoir ont été… compliquées… et source de polémiques, mais aussi parce que des clarifications sur son programme économique et social étaient nécessaires.

Ce matin, toute la presse souligne le changement de posture du nouveau président. Après sa conférence de presse de janvier et ses tweets enfiévrés, Donald Trump a décidé d’endosser le costume d’un président un peu plus consensuel, un peu plus rassembleur, et vraiment moins énervé.

Mais revenons à ce qui nous intéresse dans ces lignes : son programme économique.

Et tout d’abord, l’Obamacare. Sujet particulièrement épineux car sujet phare de la campagne de Trump qui avait promis de le réformer en profondeur, voire de le rayer de la carte. Le sort de ce régime de sécurité social étendu n’a pas été scellé. Trump a promis une réforme, et une amélioration, sans vraiment en dire plus. Le secteur pharmaceutique peut, du moins pour le moment, souffler un peu.

Du côté de la Défense, Trump a confirmé souhaiter une augmentation du budget de la Défense, en insistant sur la défense du territoire américain. Les Etats-Unis devraient donc moins s’impliquer sur la scène internationale, à part pour éradiquer le terrorisme islamiste – ce qui laisse tout de même le champ libre à d’importantes interventions militaires. Le secteur de la Défense peut se réjouir.

Même réaction du côté des infrastructures et de la construction. Le président américain veut y consacrer 1 000 milliards de dollars d’investissements.

Côté fiscalité, Trump est demeuré assez flou, renouvelant simplement ses promesses de phénoménales baisses d’impôts.

Et pour le reste ? Eh bien, c’est « America first » et « America great again« . Ce qui signifie politique protectionniste, encouragements au retour des emplois sur le territoire américain et mise en avant du « made in America« . Et au passage la création d’une agence chargée de traquer les crimes commis par les immigrés.

Pour résumer, un discours très favorable aux marchés actions et à l’économie américaine.

L’effet sur les marchés ? Trump ayant pris la parole à 21h hier soir, Wall Street (qui avait clôturé en baisse) n’a pas encore eu l’occasion de réagir à son discours. Mais si on en juge par rapport à la réaction des marchés européens (DAX et CAC en hausse d’environ 1,50% au moment où j’écris ces lignes), ils devraient apprécier. Cela sera à confirmer cet après-midi.

Dans La Bourse au Quotidien, Mathieu Lebrun s’avère malgré tout prudent :

Je ne partage que moyennement l’optimisme ambiant. Techniquement parlant, l’EuroStoxx a pris appui sur sa ligne de tendance ascendante en place depuis novembre dernier. Je crains toutefois que ce mouvement de hausse ne soit le dernier de la phase de reprise amorcée depuis l’élection de Donald Trump. Et que derrière ce support finisse donc par casser…

Dans la Bourse au Quotidien Pro, Mathieu Lebrun vous a donc proposé, depuis le début de la semaine, de parier sur une baisse du DAX… et de jouer la publication de résultat du Groupe Fnac. A retrouver, gratuitement pendant 14 jours, dans La Bourse au Quotidien Pro.

Mots clé : - -

Cécile Chevré
Cécile Chevré
Rédactrice en Chef de La Quotidienne Pro

Cécile Chevré est journaliste depuis une dizaine d’années. Elle s’intéresse à tous les secteurs de l’économie qui sont en mouvement, des nouvelles technologies aux matières premières en passant par les biotech. Elle rédige chaque jour la Quotidienne de la Croissance, un éclairage lucide et concis sur tous les domaines de la finance, ainsi que les Marchés en 5 Minutes.

Un commentaire pour “Trump a parlé”

  1. Du point de vue européen ce ne semble pas très bon ! Mais du point de vue suiveur cela peut faire effet !

Laissez un commentaire