Trump en guerre contre l’énergie solaire – voici comment en profiter

Rédigé le 27 février 2017 par | Matières premières & Energie Imprimer

Le 15 février dernier, une petite entreprise d’énergie solaire appelée SunPower Corp. (SPWR:NASDAQ) a publié ses résultats pour 2016.

L’entreprise a perdu près de 2 $ par action cette année, soit le triple de ses pertes en 2015. Le chiffre d’affaires a été inférieur aux attentes et les prévisions sont, au mieux, peu enthousiasmantes. Pour citer un analyste : ce rapport était un parfait désastre.

Ces nouvelles n’ont étonné personne. Après tout, le solaire est en difficulté depuis plus de 18 mois. Depuis juin 2015 environ, les entreprises du secteur ont chuté collectivement de plus de 60%. Et les vents contraires pourraient se faire encore plus violents…

Il faut vraiment être le dernier des idiots pour penser que le solaire pourrait survivre sous la gouverne de Donald J. Trump. Le président a décidé la semaine dernière de déréglementer en partie le secteur du charbon, et signé un texte invalidant la loi sur la protection des rivières rédigée par l’administration Obama pour protéger les cours d’eaux américains de la pollution minière.

Au diable le changement climatique et l’environnement ! Dans le monde de Donald Trump, les mines de charbon et d’autres reliques des secteurs les plus polluants du pays peuvent à nouveau prospérer. Un investisseur avisé devrait parier gros sur le charbon, et se débarrasser du solaire, n’est-ce pas ?

Eh bien, pas exactement…

Le secteur du solaire semble avoir touché le fond. Assailli de toutes parts, il est en train de connaître une petite reprise, et le marché baissier semble toucher à sa fin.

Le cours de SunPower – le grand perdant du solaire dont nous avons parlé il y a un instant– s’est rapidement repris après ces catastrophiques résultats. Vendredi 17 février, l’action reprenait 16,72%, puis 8,75% le 21 février et encore 6,26% jeudi dernier. Ce n’est pas vraiment le comportement typique d’une entreprise en détresse…

SPWR annonce ses recettes

Il n’y a rien de plus haussier qu’une action qui progresse suite à de « mauvais » résultats. C’est un signe clair que les vendeurs sont totalement épuisés. Le rebond des derniers jours a propulsé le cours de Sunpower à un niveau plus atteint depuis septembre 2016.

SunPower n’est pas le seul grand nom du secteur solaire à progresser. Ce dernier commence à se reprendre après avoir baissé sans interruption ces derniers mois. En réalité, le secteur entier défie la sagesse populaire, qui veut que Trump tue dans l’oeuf toute possibilité de croissance.

Les chiffres ne mentent pas. L’industrie du solaire se porte bien. Les nouvelles installations solaires ont dépassé le gaz et l’éolien pour la première fois de l’histoire…

« Les entreprises du solaire ont installé 14,6 gigawatts supplémentaires aux Etats-Unis l’an dernier, un record, près du double du total pour 2015, suffisamment pour faire pour la première fois des panneaux photovoltaïques la plus grande source de nouvelle capacité électrique« , écrivait Bloomberg.

Les installations solaires ont progressé de 95% par rapport à 2015, avec l’installation de grands champs éoliens, qui coûtent généralement moins chers que des panneaux posés sur les toits. Les installations à échelle commerciale ont augmenté de 145% l’an dernier, la plus belle progression du secteur, après une amélioration de la compétitivité coût par rapport au courant produit à partir de gaz.

Comparons maintenant les activités récentes dans le domaine du solaire avec l’industrie du charbon.

Souvenez-vous : le charbon a été l’un des grands gagnants en 2016. L’ETF VanEck Vectors Coal (KOL:NYSE) s’est envolé entre novembre et en décembre, après que le charbon ait atteint son plus haut en 52 semaines.

Mais les cours, dans ce domaine, sont au point mort depuis le jour de l’élection de Trump. La consolidation semble plutôt saine pour l’instant – même si le potentiel de reprise me semble en grande partie épuisé. Voilà comment les marchés fonctionnent : les prix décident de l’actualité. Les traders ont été récompensés par une victoire de Trump, et c’est précisément là que l’ETF VanEck Vectors Coal a atteint son point le plus haut et commencé à baisser.

Pendant ce temps, les actions mal-aimées du solaire sont à deux doigts de leur voler la vedette. A en juger par le comportement actuel des cours, il semble que le nouveau gouvernement ne soit pas en mesure de limiter la croissance du secteur.

Le cycle commercial, en la matière, est haussier : nous avons donc la possibilité de profiter de la prochaine vague pour aller plus haut encore : c’est aujourd’hui qu’il faut se lancer.

La meilleure manière pour en profiter est l’ETF Guggenheim Solar (TAN:NYSE). Il est très facile à suivre, et nous permet de nous exposer à un panier de noms très solides dans le solaire sans prendre de risques inutiles liés aux recettes pour l’instant.

TAN

TAN commence tout juste à repasser au-dessus sa moyenne mobile sur 200 jours, et ce pour la première fois depuis juillet 2015. Un grand changement pourrait être très proche. Un tour de chauffe pour la première phase de cette « reprise de confiance ».

Mots clé : -

Greg Guenthner
Greg Guenthner
Rédacteur de la lettre américaine The Rude Awakening

Greg Guenthner est rédacteur de la lettre américaine The Rude Awakening, et contribue également à la lettre gratuite The Trend Playbook, pour les investisseurs suivant la tendance et les analystes techniques. Greg est membre de l’Association américaine des techniciens de marché.

Laissez un commentaire