Hydrates de méthane

Hydrates de méthane : investissez sur l’énergie qui va marquer le XXIe s.

Rédigé le 20 juillet 2017 par Etienne Henri | Matières premières & Energie

L’arrivée d’une nouvelle source d’énergie fait partie de ces événements qui n’ont eu lieu que rarement dans l’histoire de l’humanité. Se positionner dès aujourd’hui sur les hydrates de méthane pourrait être le pari de ce début de siècle…

Chroniques émergentes : la Chine peut-elle vous donner des sueurs froides ?

Rédigé le 18 mars 2014 par Cécile Chevré | Pays émergents

Hier, nous avons vu que la Chine est confrontée à un problème de taille : celui de son endettement. Un endettement qui, contrairement à ce qui se passe dans la plupart des pays de l’OCDE, n’est pas essentiellement le fait de l’Etat central mais plutôt des entreprises et surtout des gouvernements locaux.

La Chine, l'autre pays du schiste

Rédigé le 20 mars 2013 par Cécile Chevré | Nouvelles technologies

Dans son interview accordée au Monde, Christophe de Margerie soulignait que Total misait de plus en plus sur l’exploitation des gaz de schiste dans les pays émergents, et notamment en Chine. Or leur exploitation dans l’empire du Milieu se heurte à plusieurs problème…

Pétrole : Pourquoi les cheikhs se mettent au chinois

Rédigé le 4 octobre 2012 par | La quotidienne

Une page se tourne au Moyen-Orient. Non, l’Arabie Saoudite n’a pas élu une femme à sa tête, et le Qatar n’a pas décidé d’investir dans une (lucrative) équipe de handball. British Petroleum vient d’être exclu d’un contrat pétrolier.

Pétrole : Pourquoi les cheikhs se mettent au chinois

Rédigé le 3 octobre 2012 par | Nouvelles technologies

Une page se tourne au Moyen-Orient. Non, l’Arabie Saoudite n’a pas élu une femme à sa tête, et le Qatar n’a pas décidé d’investir dans une (lucrative) équipe de handball. British Petroleum vient d’être exclu d’un contrat pétrolier.

La Chine libère son gaz de schiste, profitez-en !

Rédigé le 18 juillet 2012 par | La quotidienne

Contrairement à ce que j’imaginais en France, les questions environnementales sont de plus en plus discutées ici en Chine. Mais l’essor du renouvelable sera long. Pour réduire l’impact environnemental, je préfère aujourd’hui miser sur un secteur qui est en plein essor : le gaz naturel.

La Chine libère son gaz de schiste, profitez-en !

Rédigé le 17 juillet 2012 par | Nouvelles technologies

Contrairement à ce que j’imaginais en France, les questions environnementales sont de plus en plus discutées ici en Chine. Mais l’essor du renouvelable sera long. Pour réduire l’impact environnemental, je préfère aujourd’hui miser sur un secteur qui est en plein essor : le gaz naturel.

Vivez le match Chine-Occident en direct !

Rédigé le 28 juin 2012 par | Macro éco et perspectives

Shanghai sera-t-elle la future Wall Street ? C’est toute la question qui obsède actuellement les investisseurs de long terme. Dans « l’Edito Matières Premières & Devises », je traite régulièrement de l’actualité économique, financière et politique chinoise pour orienter mes conseils. C’est logique, Pékin « fait » littéralement les cours des matières premières.

Gaz de schiste : Un "élixir" énergétique se répand en Asie

Rédigé le 3 mai 2012 par | La quotidienne

En Europe, le chimiste BASF qui a admis récemment que ses marges allaient être réduites du fait de la « hausse du coût des matières premières ». Ainsi industriels des biens de consommation ou industriels de la chimie, tous souffert de la hausse du brut… tous ? Non. Un pays peuplé d’irréductibles pionniers résiste encore… les Etats-Unis. La raison est simple, les gaz de schiste.

Gaz de schiste : Un "élixir" énergétique se répand en Asie

Rédigé le 2 mai 2012 par | Nouvelles technologies

En Europe, le chimiste BASF qui a admis récemment que ses marges allaient être réduites du fait de la « hausse du coût des matières premières ». Ainsi industriels des biens de consommation ou industriels de la chimie, tous souffert de la hausse du brut… tous ? Non. Un pays peuplé d’irréductibles pionniers résiste encore… les Etats-Unis. La raison est simple, les gaz de schiste.

Pétrole et gaz de schiste… Et si une guerre éclatait en 2012 ?

Rédigé le 16 janvier 2012 par Cécile Chevré | Nouvelles technologies

Jusqu’à présent prévalait l’accord suivant : l’Iran, qui est tout de même le quatrième producteur de pétrole au monde, fournissait du pétrole à l’Europe qui, en échange, exportait de l’essence vers l’Iran. L’essence ainsi fournie représente tout de même 50% des besoins iraniens. En novembre dernier, les tensions entre les deux partenaires ont tout d’un coup augmenté d’un cran.

Pétrole et gaz de schiste, une guerre pour 2012

Rédigé le 5 janvier 2012 par Cécile Chevré | La quotidienne

Et si une guerre éclatait en 2012 ? Une guerre de l’énergie… Sur la scène internationale, en ce moment, c’est un peu ce qui se passe avec comme objectif la possession de l’énergie. Pensez aux tensions avec l’Iran. Ou encore celles entre la Géorgie et la Russie à propos du gaz ou celles entre les Etats-Unis et Chavez…

Pourquoi les Américains paieront leur baril 10 $ et nous 100 $

Rédigé le 7 décembre 2011 par | La quotidienne

Barack Obama veut réduire la dépendance des Etats-Unis aux importations de pétrole. Et pourtant, les Etats-Unis sont réellement en train de réduire leurs importations de pétrole. Obama aurait-il réussi à entraîner les foules derrière lui ? Non, Barack Obama n’y est pas pour grand-chose. Cette petite révolution, elle est due à une chose : le pétrole de schiste.

Pourquoi les Américains paieront leur baril 10 $ et nous 100 $

Rédigé le 5 décembre 2011 par | Indices & Actions

Barack Obama veut réduire la dépendance des Etats-Unis aux importations de pétrole. Mais quel président américain n’a pas promis un jour l’indépendance énergétique à son pays ? Et pourtant, les Etats-Unis sont réellement en train de réduire leurs importations de pétrole. Obama aurait-il réussi à entraîner les foules derrière lui ?

thumbnail

Asie : Pétrole et gaz feront les milliardaires de demain. Soyez de la partie

Rédigé le 5 janvier 2011 par La rédaction | Indices & Actions

Cette décennie sera celle de l’Asie toute entière. Derrière l’empire du Milieu, l’Asie du Sud-Est et l’Océanie émergent. Or ces pays auront besoin d’énergie, et en grande quantité. Et leurs jeunes compagnies énergétiques auront besoin de capitaux pour grandir. De grandes opportunités vont donc se présenter. Alors ne passez pas à côté. Voici comment en profiter

Pétrole : stockez les barils !

Rédigé le 19 octobre 2010 par La rédaction | La quotidienne

Le Chinois SINOPEC vient d’acheter 40% des activités brésiliennes de l’Espagnol REPSOL, par le biais d’une augmentation de capital de 7,1 milliards de dollars de la filiale brésilienne de ce dernier. Objectif de celle-ci : avoir les moyens de forer des champs off-shore en eau profonde susceptibles de renfermer trois milliards de barils ! Chine-Brésil… Notez que les rapprochements ne font que commencer entre les émergents. De quoi alimenter la réflexion géopolitique

thumbnail

Shale gas : La Chine et l'Europe se lancent tête baissée dans la bataille

Rédigé le 3 juin 2010 par La rédaction | Nouvelles technologies

En ce moment, les nations sondent donc leurs sous-sols, à la recherche des shales gas, empressées de suivre la voie ouverte par les Etats-Unis et le Canada. Evidemment, il en est une qui est encore plus enthousiaste que les autres. Vous ne devinez pas ? Il s’agit du glouton de matières premières, la Chine bien entendu

thumbnail

Le bitume canadien sauvé par son intérêt géostratégique ? (II)

Rédigé le 27 novembre 2008 par La rédaction | Nouvelles technologies

Le Premier ministre de l’Alberta s’est récemment énervé contre le gouvernement fédéral qui contrarie ses projets de centrales nucléaires. Du nucléaire dans l’Alberta peu peuplée ? Mais pour quoi faire ? Mais de l’énergie bon marché nécessaire au traitement des sables bitumineux, tiens ! Car transformer du sable en un baril de brut est on ne peut plus énergivore

thumbnail

Créer de la richesse tangible et réelle : une nécessité

Rédigé le 12 novembre 2008 par Chris Mayer | Nouvelles technologies

L’économie est tombée à la renverse et les marchés financiers se penchent maintenant sur elle pour amorcer le compte à rebours de 10 secondes. Mais l’économie n’est pas encore K.O. Elle va se relever, péniblement. Et pour rester debout et aller de l’avant, elle va cette fois-ci devoir employer une nouvelle stratégie. L’ancienne stratégie basée sur une consommation financée par l’emprunt et le crédit n’est plus possible. Il va falloir baser sa croissance sur la création de biens réels et tangibles. Je m’explique