Segwit2x : Que va-t-il se passer le 16 novembre pour le Bitcoin ?

Rédigé le 3 novembre 2017 par | A la une, Bitcoin et cryptomonnaies, Nouvelles technologies Imprimer

Et un Bitcoin de plus, un. Le 16 novembre prochain, un nouveau Bitcoin pourrait faire son apparition sur les marchés – et peut-être dans votre portefeuille – : le Bitcoin2x, aussi appelé B2X.

Après le Bitcoin premier du nom, le Bitcoin Cash (né en août dernier avec le « hard fork », la bifurcation, qui a suivi la mise à jour Segwit sur le Bitcoin), le Bitcoin Gold (né en octobre et dont vous parlait Henry Bonner hier), voici donc le Bitcoin2x… qui appliquera la réforme Segwit2x.

Segwit2x, le Bitcoin… et le métro

Qu’est-ce que Segwit2x ? Une nouvelle tentative de la communauté Bitcoin pour trouver une solution aux problèmes de ralentissement qu’expérimente le Bitcoin depuis des mois – et donc d’augmentation des coûts de transactions.

Henry l’évoquait hier : le Bitcoin est comme une rame de métro. Chaque bloc qui constitue la blockchain contient les informations de transaction. Ces blocs sont les voitures de la rame. Un nombre de passagers maximum peut y entrer. Une nouvelle rame fait son apparition toutes les 10 min environ. Au départ, tant que le Bitcoin restait un protocole limité à un cercle d’initiés, cela ne posait aucun problème. Le nombre de blocs, leur taille et leur fréquence de génération étaient adaptés au nombre d’utilisateurs et de transactions.

Mais le succès du Bitcoin va grandissant. Le nombre de passagers augmente, et la rame – dont la taille n’est pas extensible (dans le cas du Bitcoin, chaque bloc contenant les transactions peut contenir 1 mégabyte (Mb) de données) – arrive à saturation. Ajoutons à cela que les utilisateurs qui acceptent de payer des frais de transaction – une forme de billet première classe – ont le droit de monter en premier. Les autres restent sur le quai et attendent la rame suivante.

Une des solutions pour limiter les ralentissements est d’augmenter la taille des rames. C’est ce que s’est proposé de faire la réforme Segwit d’août dernier. Comme Henry le soulignait, cette première amélioration a permis d’augmenter un peu la taille des blocs mais n’a pas encore eu de conséquences pérennes sur l’état de fonctionnement du Bitcoin.

Pour certains membres de la communauté, cette augmentation ne va en outre pas assez loin. Les défenseurs de SegWit2x prônent un passage de la taille des blocs à 2 Mb. Ceux à l’origine du Bitcoin Cash ont multiplié par huit la taille des blocs.

Le but est évident : en augmentant la taille des blocs, les défenseurs de Segwit2x espèrent accélérer la validation et le traitement des blocs, et donc la vitesse des transactions via le Bitcoin.

Un nouveau Bitcoin ?

Outre la question de la réussite de cette tentative d’augmentation des blocs, le passage à Segwit2x pourrait faire une nouvelle fois exploser la blockchain en aboutissant à la création du Bitcoin2x.

Mais pas forcément.

Comment est-ce possible ? Pour cela, il faut revenir au fonctionnement même de la blockchain Bitcoin. Celle-ci est décentralisée mais les « noeuds », les utilisateurs individuels ou réunis en pôle qui acceptent de consacrer une partie de leurs ressources informatiques à valider les transactions, à vérifier l’intégrité de la blockchain ou à miner de nouveaux Bitcoins, ont un rôle fondamental à jouer.

Pour qu’une transaction soit validée, elle doit être vérifiée et acceptée par une majorité de noeuds.

Il en va de même pour les modifications techniques de la blockchain, comme Segwit2x. En août, SegWit avait déjà été acceptée par une majorité des noeuds. Les contestataires, minoritaires, avaient claqué la porte et créé le Bitcoin Cash, mais le Bitcoin d’origine avait intégré la mise à jour. Avantage de ce premier fork : il a éliminé une partie de la contestation de la communauté en charge de la blockchain Bitcoin d’origine.

Dans le cas de Segwit2x, outre l’accord des noeuds, le rôle des mineurs sera aussi fondamental. En effet, si la majorité des mineurs soutient la mise à jour – ce qui semble effectivement être le cas –, et qu’un hard fork a lieu, les ressources de minages seront essentiellement consacrées à la production de B2x, et non plus de Bitcoins originels…

Qu’est-ce que cela signifie pour vous ?

Le hard fork du 16 novembre prochain pourrait donc avoir lieu. Ou pas. Difficile de se prononcer pour le moment, d’autant que les forums et les sites spécialisés opposants et soutiens à Segwit2x s’affrontent à coups d’arguments. Disons simplement que Segwit2x semble avoir le soutien d’une grande partie des mineurs et d’une bonne partie de la communauté.

Si le hard fork a bien lieu, il y aura un « bonus » pour certains possesseurs de Bitcoins. Des plateformes comme Coinbase ont en effet annoncé qu’elles créditeraient chaque compte en Bitcoins2x sur la base de 1 Bitcoin pour 1 B2x. Si celui-ci s’avère un succès et que son cours s’envole, c’est un très beau coup.

Attention tout de même, toutes les plateformes ne vont pas proposer cette équivalence. D’autres, comme Bittrex, vont attendre le 16 novembre pour annoncer leur politique en la matière.

Si le hard fork n’a pas lieu, ce dédoublement de Bitcoins ne se produira évidemment pas.

Quelles conséquences pour le cours du Bitcoin ?

Passons maintenant aux conséquences sur le cours du Bitcoin. En se fondant sur ce qui s’est passé lors des précédents hard fork, le cours du Bitcoin pourrait faire une pause voire reculer dans les jours précédant le 16 novembre.

Si hard fork il y a, et que Segwit2x est très suivi par la communauté, le cours du Bitcoin risque d’en pâtir contrairement à celui du B2x (d’où l’utilité d’être sur une plateforme qui va vous proposer l’équivalence).

Si le hard fork a lieu, mais sans le soutien massif de la communauté et des utilisateurs, le destin du B2x sera celui du Bitcoin Cash et surtout du Bitcoin Gold : un cours en berne… Le Bitcoin, au contraire, verra une nouvelle fois son cours s’envoler, avec les 10 000 en objectif pas si irréaliste que cela.

Dernière hypothèse : le hard fork n’a pas lieu, avec ou sans la mise à jour Segwit2x. Dans ce cas, le plus probable est une nouvelle envolée du Bitcoin.

Autant d’hypothèses à prendre, évidemment, avec des pincettes car je reste persuadée qu’une belle correction est possible. [NDLR : Prêt à prendre le train cryptos en marche ? Lou Basenese et son équipe vous livrent leurs secrets pour investir sur le plus brûlant des secteurs. A découvrir ici…]

Mots clé : - - - -

Cécile Chevré
Cécile Chevré
Rédactrice en Chef de La Quotidienne Pro

Cécile Chevré est journaliste depuis une dizaine d’années. Elle s’intéresse à tous les secteurs de l’économie qui sont en mouvement, des nouvelles technologies aux matières premières en passant par les biotech. Elle rédige chaque jour la Quotidienne de la Croissance, un éclairage lucide et concis sur tous les domaines de la finance, ainsi que les Marchés en 5 Minutes.

Un commentaire pour “Segwit2x : Que va-t-il se passer le 16 novembre pour le Bitcoin ?”

  1. Merci pour cet article mais le hard fork du 16 novembre n’a pas eu lieu et c’était assez prévisible sachant que ça n’avait pas d’intérêt pour beaucoup qui y aurait perdu gros. Le Bitcoin s’est donc bel et bien envolé et a attiré sur lui toutes les attentions des investisseurs !

Laissez un commentaire