La réalité virtuelle s’insinue dans votre réel

Rédigé le 23 juin 2016 par | Nouvelles technologies Imprimer

J’avais patienté deux heures dans la file d’attente lorsqu’un assistant est venu m’aider à me préparer. « OK, c’est à votre tour… » J’ai d’abord mis un masque de gaze laissant deux ouvertures pour les yeux puis j’ai installé le casque de réalité virtuelle par-dessus.

Ces masques de gaze ont été distribués par centaines ce jour-là afin que tout le monde puisse partager le casque dans de bonnes conditions d’hygiène. Après avoir réglé la mise au point du casque, on m’a placé un pistolet entre les mains.

Au cours des cinq minutes qui ont suivi, je me suis retrouvé dans un monde totalement à part. C’était un jeu vidéo… mais cela n’avait rien à voir avec un jeu de tir sur PC ou console.

La réalité virtuelle fait passer le jeu dans une autre dimension

Si quelqu’un m’a observé pendant que je jouais, il a probablement pensé que j’étais complètement fou. Car à ce moment-là, je n’étais plus dans le parc des expositions de Vancouver, en train d’assister à la Consumer Virtual Reality Conference…

… Je me trouvais au beau milieu d’une fusillade hyper-réaliste, type western, avec un six-coups tout rouillé entre les mains. Ce jeu m’a forcé à solliciter tout mon corps : pour jouer il m’a fallu esquiver, me faufiler, m’accroupir et riposter.

Ce n’était pas seulement différent d’un jeu sur PC ou console : c’était aussi très différent de la plupart des jeux de réalité virtuelle que j’avais déjà pu tester. Pour commencer, le casque était sans fil, ce qui offre une totale liberté de mouvements. En outre, le casque et le pistolet étaient incrustés de petits marqueurs circulaires blancs conçus afin de détecter ma situation précise dans la zone de jeu, ainsi que ma posture, ma position et ce que je visais.

Au final, ce fut l’expérience de jeu la plus réaliste de ma vie. Un grand moment pour le passionné de nouvelles technologies que je suis !

La société à l’origine de cette installation, VRcade, offre aux utilisateurs une expérience de réalité virtuelle unique. Elle organise des espaces de jeu dédiés à la réalité virtuelle où vous pouvez aller jouer avec vos amis. Comme il s’agit d’un site dédié à ces nouvelles réalités, on n’y transige pas avec la qualité : il s’agit donc d’une « expérience » très haut- de-gamme.

Je suis persuadé que ce genre d’expérience ne va pas rester cantonné aux arcades et aux salles de jeu ; elle va progressivement débarquer dans votre salon, à mesure que les coûts liés à la technologie continueront de baisser. Dans quelques années, vous pourrez profiter de ces jeux hyper-réalistes chez vous.

La virtualité s’empare progressivement du réel

La Consumer Virtual Reality Conference exposait une multitude de nouveaux concepts de la réalité virtuelle, concernant aussi bien le développement de logiciels que les fournisseurs de hardware et d’applications pour utilisateurs, dont, bien entendu, les jeux vidéo.

J’ai été impressionné par les étudiants de l’école de journalisme de l’Université de Colombie-Britannique (Canada), qui ont utilisé ce nouveau moyen pour nous parler du monde : ils ont réalisé un documentaire, diffusé prochainement, qui décrit le quotidien de personnes infectées par le VIH au Chili. Ce reportage a été tourné en partie en réalité virtuelle, en collaboration avec Vice News.

J’ai visionné certains extraits de ce documentaire et c’était fascinant – voire émouvant – de constater la force avec laquelle l’expérience des malades était transmise grâce à la réalité virtuelle. Dans quelques années, je suis persuadé que l’information ne pourra plus se passer du virtuel.

Des concepts qui nous paraissent encore excentriques étaient aussi présentés à cette conférence – la réalité virtuelle est encore toute nouvelle, et les idées d’utilisation commencent à peine à germer chez les innovateurs.

Ray Blanco Ray Blanco à la Consumer Virtual Reality Conference

Par exemple, une société a développé une application utilisant la réalité virtuelle afin d’accompagner des séances de méditation.

La réalité virtuelle pourrait également permettre de gérer des problèmes tels que l’état de stress post-traumatique (ESPT) : des chercheurs espèrent pouvoir aider les patients en utilisant la réalité virtuelle immersive pour les amener à différentes époques et différents endroits.

Le principe consiste à exposer quelqu’un, dans un environnement sain et sécurisant, à ce qui déclenche son angoisse ou sa phobie afin de l’aider à se désensibiliser et apprendre à le gérer dans le monde réel.

Nous commençons à peine à cerner toutes les possibilités que nous offre la technologie de la réalité virtuelle. Par ailleurs, le marché de la réalité augmentée, associant monde réel et monde numérique en un seul écran, devrait se développer encore plus.

Toutes les grandes entreprises technologiques tentent désormais de se positionner sur cet énorme nouveau marché. Et c’est ce que nous verrons, la semaine prochaine, dans la Quotidienne.

Enregistrer

Mots clé : - -

Ray Blanco
Ray Blanco
Rédacteur en Chef de NewTech Insider et FDA Biotech Trader

Ray Blanco était le genre d’enfant qui reste des heures dans sa chambre tous les soirs, programmant des codes dans son ordinateur Timex Sinclair 1000.

Au collège, alors que la plupart des autres gamins étaient dehors à jouer au ballon, Ray était dans sa cave, tentant de construire ce qu’on appelle une « Chambre de Wilson » — un appareil ultra-refroidissant permettant de détecter les particules de radiations ionisantes.Puis il s’est mis à explorer les domaines de la robotique… de l’avionique… de la génomique… de la biotechnologie… Devenir plus intelligent, c’est ainsi que Ray s’amusait.

Et aujourd’hui, il combine sa passion de la technologie avec ses connaissances et son savoir-faire dans les domaines de la finance et des marchés boursiers au sein de la lettre NewTech Insider, dont il est co-rédacteur.

En savoir plus sur NewTech Insider et FDA Biotech Trader.

Laissez un commentaire