Réalité augmentée : enlarge your reality

Rédigé le 28 mai 2015 par | Nouvelles technologies Imprimer

La réalité augmentée (ou RA), qui intègre des objets virtuels, en 2D ou en 3D, ou encore des informations à votre "réel", c’est un peu comme la réalité virtuelle. On en parle beaucoup et depuis longtemps (depuis les années 90), on la fantasme et la rêve, on l’annonce régulièrement comme une nouvelle révolution technologique et puis… plus rien. Un feu de paille technologique.

Alors, oui, certes, certes, quelques utilisations anecdotiques ont été mises sur le marché au cours des dernières années, essentiellement dans le domaine des jeux vidéo. La console 3DS de Nintendo offre ainsi des fonctions de RA, pas vraiment transcendantes et qui ne bouleversent pas l’expérience de jeu.

Malgré cet insuccès récurrent, plusieurs études publiées depuis le début de l’année prédisent à ces nouvelles réalités un futur brillant. Selon une étude de Digi-Capital, le marché de la réalité augmentée va atteindre les 120 milliards de dollars en 2020 (contre 30 milliards pour celui de la réalité virtuelle).

Comment une technologie qui n’a pour l’instant pas réussi à prendre racine pourrait-elle prendre tant d’importance et devenir un marché à plusieurs centaines de milliards de dollars ?

Je ne vais pas vous faire lanterner plus longtemps : si la RA est en train de prendre son envol, c’est qu’elle a profondément évolué technologiquement mais que, surtout, elle est en train de conquérir d’autres domaines d’application que celui du jeu vidéo. La réalité augmentée s’est lancée à la conquête de notre réalité quotidienne, et elle pourrait bien remporter son pari.

Du point de vue technologique, je vous renvoie à cette vidéo proposée par Magic Leap. Elle démontre tout le potentiel ludique d’un dispositif de jeu qui se superpose à votre environnement quotidien. De quoi peut-être enfin convaincre les fanatiques de jeu vidéo, du moins sur le papier.

La RA à la conquête de notre quotidien
Mais au fond, le véritable potentiel de la RA n’appartient pas au domaine du ludique… mais à sa capacité à s’imposer dans nos usages quotidiens, nos modes de vie et de consommation.

L’usage encore timide mais prometteur de la réalité virtuelle à des fins de publicité ou de marketing reflète -selon moi bien sûr- ce que pourrait être notre recours à la réalité augmentée dans les années qui viennent.

Si vous disposez d’un iPad ou d’un iPhone, vous pouvez déjà tenter une petite expérience de réalité augmentée, grâce à l’application Make Up Genius développée par L’Oréal.

Cette application, vraiment étonnante technologiquement, permet d’essayer virtuellement des produits de maquillage. Même si ce genre d’apparats n’est pas votre style, tentez l’expérience ne serait-ce que pour admirer la façon dont le rouge à lèvres s’adaptent à la forme de votre bouche, suit ses mouvements. C’est vraiment très impressionnant… et ce n’est que le début de ce que la réalité augmentée peut et va faire pour vous dans les années qui viennent.

Le géant suédois de l’ameublement, Ikea, s’est lui aussi lancé dans les applications de réalité augmentée. Grâce à une application pour votre smartphone ou votre tablette, vous pouvez visualiser le meuble sur lequel vous soupirez, chez vous. Là encore, une vidéo vaut mieux qu’un long discours.

Il y a fort à parier que dans quelques années la réalité augmentée sera devenue un indispensable avant tout achat, une aide au choix, en vous permettant d’essayer virtuellement une nouvelle paire de lunettes, de nouveaux vêtements, la couleur d’un mur ou encore un sofa. Peut-être pas aussi impressionnant qu’un bureau transformé en terrain de guerre ludique mais certainement bien plus porteur.

L’énorme coup de pouce de la mobilité
Si la réalité augmentée a un tel potentiel, c’est qu’elle est soutenue par l’arrivée d’application l’intégrant dans nos smartphones et nos tablettes.

On estimait déjà à 60 millions le nombre d’utilisateurs d’applications utilisant la réalité augmentée en 2013. Un chiffre qui atteindra les 200 millions en 2018. Et dans les marchés "matures", 30% des possesseurs de smartphones utilisent une de ses applications "augmentée" au moins une fois par semaine.

La RA, de l’automobile à la défense en passant par les loisirs
D’autres domaines sont en train de se laisser tenter par la réalité augmentée : l’architecture et l’urbanisme, la défense, ou encore la recherche. L’année dernière, Applied Research Associates a présenté un système de RA destiné à équiper les militaires sur le terrain. Ce système permet par exemple d’afficher en surimpression des informations sur l’environnement (localisation des troupes amies/ennemies, présence de sources de danger, instructions de déplacement, etc.). Voici dont ce que voit un soldat équipé d’un tel système :

ARA

Des fonctionnalités qui pourraient aussi rapidement pendre place dans votre voiture. Depuis plusieurs années déjà, des constructeurs comme Mercedes ou Nissan proposent des aides au stationnement utilisant la réalité augmentée.

Les constructeurs veulent maintenant aller plus loin en proposant des aides à la conduite grâce à la réalité augmentée. L’application BlueLink qui vient tout juste d’être présentée par Hyundai superpose des informations sur le pare-brise : présence de danger ou de travaux, itinéraire, vitesse autorisée, etc.

bluelink
Exemple d’utilisation du BlueLink de Hyundai

Le Coréen n’est pas le seul lancé sur le sujet : tous les principaux constructeurs sont en train de travailler sur leur propre version de ce que l’on appelle la "conduite tête haute" (head up display ou HUD), en partenariat avec les équipementiers et les grands noms de la réalité virtuelle. Dans quelques années, la HUD devrait donc remplacer le GPS traditionnel…

Qu’est-ce que cela signifie pour vous ?
Cette fois serait donc enfin la bonne. Grâce à ses applications dans le domaine du marketing, de la publicité mais aussi poussée par les constructeurs automobiles bien décidés à utiliser les multiples possibilités de la RA pour pousser leur avantage technologique.

Pour miser sur le développement de la RA, vous pouvez bien sûr faire un choix de raison en choisissant les géants technologiques (Apple, Google, Samsung, Microsoft, Qualcomm, etc.) qui tous misent sur cette technologie et en outre investissent dans les start-up spécialisée dans la RA (Google finance ainsi Magic Leap).

Vous pouvez aussi vous intéresser aux constructeurs automobiles qui sont le plus avancés dans l’intégration de la RA à leurs modèles. C’est le choix que j’ai fait dans la Quotidienne Pro en vous recommandant un constructeur particulièrement investi dans la RA…

Enfin, vous pouvez vous intéresser à ceux qui fabriquent les logiciels, les puces et les capteurs indispensables à la technologie de la réalité augmentée. C’est la piste suivie par Eric Lewin dans La lettre PEA : il vous recommande un des leaders mondiaux de la modélisation 3D. Une valeur au très fort potentiel à découvrir dans La lettre PEA.

Mots clé : - -

Cécile Chevré
Cécile Chevré
Rédactrice en Chef de La Quotidienne Pro

Cécile Chevré est titulaire d’un DEA d’histoire de l’EPHE et d’un DESS d’ingénierie documentaire de l’INTD. Elle rédige chaque jour la Quotidienne de la Croissance, un éclairage lucide et concis sur tous les domaines de la finance.

Laissez un commentaire