Il y a quelque chose de pourri au royaume de Donald

Rédigé le 10 novembre 2016 par | Macro éco et perspectives Imprimer

Les marchés sont en plein rebond de digestion trumpienne. Comme prévu par Ray Blanco, le rebond est particulièrement impressionnant sur les biotech, un secteur qui avait été durement – et injustement – malmené lors des dernières phases de la campagne présidentielle.

Que penser de cette soudaine euphorie ? Premièrement, qu’il n’y a aucune raison de ne pas en profiter, et si vous suivez les recommandations de Ray dans FDA Biotech Trader, vous devez avoir le sourire.

Ma deuxième pensée est moins béate d’optimisme : il y a quelque chose de pourri au royaume de Donald. Les marchés ont délibérément décidé d’ignorer les répercussions très concrètes du programme de Trump.

Quid du protectionnisme affiché haut et fort pendant la campagne républicaine ?

Quid des sanctions annoncées contre la Fed et sa politique monétaire ?

Ces annonces finiront certainement dans l’enfer des promesses de campagnes… aux oubliettes donc.

Au-delà de ce bruit politique et de ces promesses qui n’ont jamais eu d’autre destin que d’être oubliées, se pose deux questions qu’il va être difficile d’ignorer :

1. Comment Trump va-t-il financer ses très coûteuses promesses de campagne ? Comment va-t-il financer l’augmentation du budget de la Défense, les investissements dans les infrastructures ? Et comment va-t-il compenser les baisses d’impôts ? A moins que ces promesses ne passent elles-aussi à la trappe, il va falloir trouver de l’argent, beaucoup d’argent. Certainement en endettant encore un peu plus l’Etat fédéral.

Ce programme, clairement inflationniste, nous amène à notre second point.

2. Quelle va être la politique de la Fed ? Dans un premier temps, la victoire de Trump a ouvert la porte à un nouveau statu quo du côté de la banque centrale américaine : remonter les taux risquait de par trop perturber des marchés en pleine panique.

Ceux-ci ayant rapidement retrouvé leurs esprits – et leurs intérêt bien compris – une hausse des taux est de nouveau sur les rails. Hausse des taux en décembre mais peut-être aussi nouvelles hausses en 2017 pour compenser la politique inflationniste du nouveau président. Une question : les marchés sont-ils bien conscients de tout ceci ? Sont-ils prêts ?

Le récent passé nous a démontré que les événements politiques glissaient comme sur les ailes du canard-marché. Mais pas la politique de la Fed. De ce côté-là, rien ne les laisse indifférents…

Mots clé : - -

Cécile Chevré
Cécile Chevré
Rédactrice en Chef de La Quotidienne Pro

Cécile Chevré est titulaire d’un DEA d’histoire de l’EPHE et d’un DESS d’ingénierie documentaire de l’INTD. Elle rédige chaque jour la Quotidienne de la Croissance, un éclairage lucide et concis sur tous les domaines de la finance.

Laissez un commentaire