Oubliez le pétrole à 100 $ ! Misez plutôt sur l'uranium à 100 $…

Rédigé le 10 mars 2011 par | La quotidienne Imprimer

Le pétrole monte et la lame de fond de la marée noire vous tente. Après la digue des 100 $ le baril, les études s’accumulent qui prévoient le pétrole à 200 $.

Alan Duncan, ministre britannique et spécialiste du pétrole, pense que si l’agitation au Moyen-Orient ne se calme pas le record atteint en juillet 2008 de 147 $ le baril sera dépassé.

Le 11 mars devrait être en Arabie Saoudite un « jour de colère » et, selon LeMonde.fr, 20 000 personnes se sont déjà inscrites sur la page de Facebook. La famille El Saoud a promis de lâcher des milliards de dollars (et des vrais, contrairement à ceux de Ben Bernanke) mais cela ne suffira peut-être pas à calmer la foule.

Donc le pétrole pourrait doubler, mais vous hésitez :

Finalement le pétrole doublera-t-il vraiment ? Car toute hausse brutale des cours se paiera en croissance mondiale. D’autant plus que ce sont les pays qui sont à l’origine de la demande supplémentaire, les pays les plus dépendants de la hausse de l’offre, qui affichent la plus forte croissance.

A l’ombre du pétrole, il existe une matière première qui va monter, sûrement, même si le pétrole reste à 100 $. Vous avez déjà deviné : il s’agit de l’uranium.

Graphique du cours de l'uranium

Le graphe ci-dessus représente le cours de l’uranium, avec son prix au comptant (en bleu foncé) et le prix des contrats à terme (en bleu clair et pointillé). Ces derniers sont déjà passés de 65 $ à 73 $ la livre d’uranium.

Graphique du cours du WTI

Sur ce second graphe, je vous rappelle les cours du WTI, le pétrole américain. Depuis début 2011, le cours est passé de 100 $ à 115 $ le baril.

Dans les 10 ans qui viennent, plus de 100 centrales vont être mises en chantier et amenées en production, dont la moitié en Chine. Selon l’Agence nationale de l’énergie chinoise, le pays veut multiplier par 10 sa production d’électricité nucléaire d’ici 2020. Ce qui demande 44 millions de livres d’uranium U308 alors que la production nationale plafonnera à 5 millions de livres.

Cette demande ne sera pas freinée par un ralentissement économique. Même si la Chine réduit sa croissance de 10% à 5%, elle aura toujours les moyens de se payer son indépendance énergétique avec ses montagnes de cash.

Qui a propulsé les cours de l’uranium de 40 $ la livre à l’été 2010 à presque 70 $ la livre maintenant ? Celui que j’appelle le Vampire du Milieu, assoiffé de matières premières, la Chine, bien sûr !

Pour l’uranium, la Chine est en concurrence avec l’Inde et, dans une moindre mesure, la Russie.

Le stock du désarmement nucléaire est épuisé et les minières dont la production augmente deviennent de vraies mines d’or !

Depuis six mois :

En six mois, le pétrole de la mer du Nord est modestement passé de 75 $ à 115 $, soit seulement 53% de hausse.

C’est pour ça que j’ai sélectionné pour vous les meilleures valeurs à mettre dès maintenant dans votre portefeuille pour profiter pleinement de la flambée de l’uranium.

Ces valeurs pourraient faire la différence pour vos investissements.

Et c’est pour cette raison que nous vous l’offrons en cadeau ! Pour en savoir plus sur ce rapport, c’est ici…


Photo : lurve.meteorskyy – Flickr

Mots clé : - - -

Simone Wapler
Simone Wapler
Rédactrice en Chef de Crise, Or & Opportunités et de La Stratégie de Simone Wapler

Simone Wapler est ingénieur de formation. Elle a travaillé dans le secteur de l’ingénierie aéronautique. Cette double casquette ingénieur/analyste financier est un véritable atout qu’elle met au service des abonnés.

Elle aborde les marchés avec l’œil du professionnel, de l’ingénieur, de l’industriel, et non celui du financier.

Son expertise, notamment dans le secteur des métaux de base et des métaux précieux, lui donne une longueur d’avance, une meilleure compréhension des vrais tenants et aboutissants du marché des ressources naturelles — un marché par ailleurs en pleine expansion, dont Simone Wapler connaît parfaitement tous les rouages, notamment au niveau de l’offre et de la demande.

Pour en savoir plus sur Crise, Or & Opportunités et La Stratégie de Simone Wapler.

Visitez le site officiel de Simone Wapler : www.Simone Wapler.fr

Pas de commentaire pour “Oubliez le pétrole à 100 $ ! Misez plutôt sur l'uranium à 100 $…”

  1. Bravo la bonne idée! Achetez de l’uraniuim pour le revendre auix japonais…

Laissez un commentaire