Parrot signe-t-il le crash des drones civils français ?

Rédigé le 27 septembre 2016 par | Nouvelles technologies Imprimer

Oublions pour un instant la tempête boursière qui secoue les valeurs bancaires pour jeter un oeil au français Parrot, également dans la tourmente.

Dans la Quotidienne du mois d’avril dédiée au marché du drone civil, je vous recommandais de rester absolument à l’écart de ce secteur et de cette valeur-phare.

Hier, la valeur perdait 15% en clôture. Ce décrochage porte la perte, depuis mon analyse, à plus de 40%.

Dans la même Quotidienne, je vous conseillais de rester également à l’écart des start-ups du secteur, notamment de Delta Drone. Pour cette société, la perte depuis la recommandation dépasse les 22% et le titre ne montre aucun signe de reprise.

Les fondamentaux de ces entreprises n’ayant pas changé depuis le mois d’avril, je vous renouvelle mon conseil de rester à l’écart de ce secteur et de ces valeurs.

Les plus joueurs d’entre vous pourront être tentés de jouer le rebond de Parrot après la dégringolade du jour.

Dans ce cas, armez-vous de prudence et positionnez bien vos stops avant de prendre position. Un trade dont, pour ma part, je m’abstiendrai tant le risque de décrochage reste fort !

Mots clé : - -

Etienne Henri
Etienne Henri
Il sélectionne les dossiers d’investissement en financement participatif du service Profits Réels.

Etienne Henri est titulaire d’un diplôme d’Ingénieur des Mines. Il débute sa carrière dans la recherche et développement pour l’industrie pétrolière, puis l’électronique grand public. Aujourd’hui dirigeant d’entreprise dans le secteur high-tech, il analyse de l’intérieur les opportunités d’investissement offertes par les entreprises innovantes et les grandes tendances du marché des nouvelles technologies.

Laissez un commentaire