Il n’est pas raisonnable de ne pas posséder d’or

Rédigé le 6 octobre 2015 par | Matières premières & Energie, Métaux précieux Imprimer

Le troisième trimestre de cette année 2015 vient de s’achever. Examinons ensemble la situation des avoirs en métaux précieux des principaux dépôts mondiaux.

D’ordinaire, je vous propose le niveau des avoirs de GoldMoney et de BullionVault. Ce trimestre malheureusement les avoirs de GoldMoney ne sont pas disponibles. Les dernières données (mensuelles !) fournies par l’entreprise remontent au 30 juin.

Comme vous le savez peut-être, GoldMoney est, depuis mai dernier, la propriété de BitGold, une compagnie canadienne. Il est tout à fait surprenant que cette nouvelle entité n’ait pas poursuivi la publication mensuelle des statistiques que GoldMoney publiait jusqu’alors.

Dans ce "commerce" très particulier, la transparence est un élément déterminant de confiance pour les clients qui confient leurs précieux avoirs. Il est possible que BitGold cherche à masquer une perte de clientèle après le changement de propriétaire intervenu en mai chez GoldMoney. Quelle qu’en soit la raison, ce silence est une erreur stratégique énorme.

Il nous reste donc les seuls chiffres de BullionVault pour analyser le moral des investisseurs en produits physiques.

Les dépôts de métaux chez BullionVault continuent de progresser. L’ensemble des actifs déposés chez BullionVault représente à la clôture du troisième trimestre un montant de 1 416 167 058 euros.

Historique des avoirs détenus par Bullion Vault

Le stock d’or en garde chez BullionVault est aujourd’hui de 34 345 kg, en progression modeste de 152 kg. Le stock d’argent est de 531 tonnes en progression significative de 20 tonnes.

Les liquidités déposées par les clients représentent un montant d’un peu plus de 90 millions d’euros.

Valorisation des avoirs détenus par BullionVault

Les autres dépôts importants de métaux précieux sont ceux détenus par des ETF.

Le plus "gros" ETF d’or est le SPDR Gold Trust (code GLD). A la clôture du trimestre il détenait 687,42 tonnes d’or soit 24 tonnes de moins qu’au trimestre précédent.

Tracker

Pour l’argent, l’ETF le plus significatif est l’iShares Silver Trust (code SLV). Au 30 septembre, ses avoirs métalliques étaient de 9 903 tonnes, ce qui représente une baisse de 212 tonnes par rapport au deuxième trimestre de 2015.

Contrairement au GLD, l’ETF SLV a, malgré une baisse significative du prix de l’argent, maintenu un niveau de stock important. Après avoir culminé à 11 390 tonnes fin 2010, le stock s’est maintenu autour de 10 000 tonnes, ce qui tendrait à montrer que la baisse du prix de l’argent n’a pas réellement effrayé les investisseurs.

Silver

Impossible de faire ce tour d’horizon rapide sans parler du stock d’or des banques centrales.

Celles-ci ne révèlent pas toujours les chiffres réels de leurs transactions. Il faut donc rester prudent quant aux interprétations que l’on pourrait faire sur les chiffres officiels.

La Chine, qui a dévoilé des chiffres en juillet dernier après plusieurs années de silence (+623 tonnes d’or annoncées), en est la parfaite illustration.

Pour ce qui est des banques centrales ayant signé les accords de régulation des ventes d’or (dit CBGA pour Central bank gold agreement ou Accord des banques centrales sur l’or), nous entrons dans la deuxième année du quatrième accord. Une année CBGA se termine en effet fin septembre.

Contrairement aux accords précédents pour lesquels un niveau maximum annuel de ventes était fixé, ce quatrième accord (CBGA 4) n’en a aucun. L’année 2014 qui vient de se terminer (selon le calendrier CBGA) comptabilise en tout et pour tout 3,3 tonnes d’or vendues (selon les chiffres de début septembre, contre 6,8 tonnes en 2013).

Ventes annuelles

L’attitude des banques centrales vis-à-vis de l’or est à l’image de celle du multimilliardaire Ray Dialo, fondateur de Bridgewater Associates, l’un des plus gros fonds d’investissement de la planète (169 milliards de dollars gérés pour le compte de clients institutionnels tels que banques centrales, gouvernements, fonds de pension, etc.).

Un personnage de cette envergure vaut qu’on l’écoute. Interrogé par Maria Bartiromo de CNBC au Council on Foreign Relations sur le rôle de l’or il a donné cette réponse :

"L’or est une monnaie".

"Oh oui, j’en ai ! … Je pense il n’y a aucune raison valable de ne pas en avoir. Si vous souhaitez détenir une monnaie, il n’est pas raisonnable de ne pas posséder d’or.

Mais si vous n’en possédez pas, je ne sais pas 10%, si vous ne disposez pas de ça… alors il n’y a aucune raison valable sinon que vous ne connaissez pas l’histoire ou que vous n’en connaissez pas les mécanismes économiques.".

Mots clé : -

Yannick Colleu
Yannick Colleu
Ingénieur

Yannick Colleu, de formation Ingénieur et IAE de Paris, est l’auteur d’un guide reconnu sur l’investissement aurifère : Guide d’investissement sur le marché de l’or (éditions Gualino – 2008). Il a également signé l’ouvrage Investir dans les métaux précieux- Le guide complet  aux éditions Eyrolles (2014).
En phase avec les grandes idées d’investissement des Publications Agora, il intervient régulièrement dans nos chroniques et lors de nos conférences. Spécialiste des métaux précieux, Yannick Colleu est notamment rédacteur de la rubrique « Le coin du physique » de Crise, Or & Opportunités

Laissez un commentaire