Le secret pour gagner en Bourse : savoir quand vendre une action

Rédigé le 23 septembre 2015 par | Indices & Actions Imprimer

Vous passez quasiment tout votre temps à vous demander quelles actions acheter…

Mais vous ne consacrez qu’une toute petite partie de votre temps à réfléchir à quelles actions vendre. Or vendre est tout aussi important qu’acheter si vous voulez performer en bourse. C’est également beaucoup plus complexe.

Pourquoi ?

Parce qu’une fois que vous possédez une action, vous devenez émotionnellement impliqué. Vous n’êtes plus spectateur – vous êtes à présent un investisseur actif. C’est votre toute nouvelle histoire d’amour. Elle vous donne des ailes. Vous voulez que l’action monte… à tout prix. C’est pour cela que tant de traders novices s’accrochent à leurs actions perdantes pendant trop longtemps. Ils ont l’espoir. Ils décident d’attendre encore un jour pour renverser la tendance.

Mais ce jour se transforme en semaine. Puis en mois. Bientôt, vous vous retrouvez avec des pertes énormes qui mangent tous vos bénéfices (et sans doute votre âme).

Aujourd’hui, il faut changer cela. Je vais vous révéler trois secrets de trading qui vous apprendront tout ce qu’il faut savoir sur la vente. Ces trucs vous permettront d’avoir un train d’avance sur 99% des traders qui ne prêtent pas attention à ce sujet essentiel.

Voici mes secrets…

Vous ne réussirez jamais à opérer la "transaction parfaite". Personne n’achète au plus bas et ne vend au plus haut. Si c’est ce que vous visez, autant parier qu’il pleuvra dans le désert. Cela n’arrivera jamais.

Mais je peux vous promettre que vous gagnerez plus d’argent si vous vous concentrez sur quand vendre

Renversez votre façon de penser ! Réfléchissez d’abord à la vente et vous réglerez la plupart de vos problèmes. Dites-vous que vendre une action est votre devoir le plus important en tant que trader. Si vous consacrez autant de temps et d’efforts à chacune de vos ventes que vous en consacrez à vos achats, vous améliorerez immédiatement vos bénéfices.

Pour vous aider à commencer, voici trois règles essentielles lorsqu’il s’agit de vendre vos actions :

1. Etablissez tout d’abord votre stratégie de vente
Vous n’achetez pas vos actions au hasard, n’est-ce pas ? Vous avez un plan que vous suivez pour chaque transaction effectuée.

Mais vous devriez avoir également des règles spécifiques pour les vendre. Vous devez établir ces règles avant d’entrer dans toute nouvelle transaction. Avant d’acheter une action, vous devez établir votre limite de perte. Puis vous devez vous y tenir.

Empêcher de grosses pertes est la première étape du succès en bourse. Prenez donc cela au sérieux ! Vous avez décidé de vendre lorsque le cours d’une action se retrouve 5% en dessous de votre cours d’acquisition ? Très bien. Gravez-le dans la pierre et tenez-vous-y.

Il est important de calculer votre limite de perte avant d’entrer dans une transaction pour empêcher tout auto-sabotage. Comme nous l’avons vu, il est très facile de laisser vos émotions vous convaincre de vous accrocher à une position perdante. Vous abaissez votre limite de perte, en vous disant que l’action rebondira bientôt.

Mais ce que vous trouverez c’est que vos décisions fondées sur l’émotion feront pencher la balance deux fois plus souvent du côté des perdants que des gagnants. C’est à ce moment-là que vous aurez des émotions !

Un conseil clé : établissez vos paramètres de transaction avant que votre argent ne soit investi. Cela simplifie tout le processus de vente.

2. Protégez vos bénéfices
D’accord, vous avez bien réfléchi à vos transactions perdantes. Mais qu’en est-il de celles qui évoluent rapidement en votre faveur ?

Si une transaction rapporte des gains rapides, la meilleure chose à faire est de vendre la moitié de votre position – en particulier sur un marché agité comme celui que nous connaissons. Prendre vos bénéfices tôt vous permettra de prendre de meilleures décisions lorsqu’arrivera le moment de sortir entièrement de la position.

Voici un exemple :
Admettons que vous achetez une action qui grimpe en flèche et que vous vous retrouvez avec une hausse de 10% en seulement deux jours. Vous pensez que l’action va monter encore plus mais vous décidez de verrouiller la moitié de vos bénéfices. Après avoir vendu la moitié de votre position, le marché évolue en votre défaveur. Votre position restante commence à baisser fortement.

Pas de problème. N’oubliez pas, vous avez déjà mis de côté des bénéfices sur cette transaction. C’est de l’argent de vos gains qui est maintenant en jeu. Votre processus de prise de décision n’est donc pas paralysé par le doute ou par des attentes non raisonnables. Puisque vous avez préservé vos bénéfices, il vous est beaucoup plus facile de suivre votre plan initial de trading et de respecter votre limite de perte.

3. Ne permettez pas à l’inattendu d’aliéner votre pensée
Des événements inattendus peuvent vous faire prendre de mauvaises décisions de vente. Vos convictions et préjugés peuvent être vos pires ennemis quand arrive le moment de sortir d’une position perdante. C’est pour cela qu’il est si important de rester objectif lorsqu’une action envoie un signal de vente.

Le marché ne va jamais réagir exactement comme vous l’attendez. N’empirez pas une mauvaise situation en essayant de rationaliser le comportement du marché.

Admettons qu’une de vos transactions récentes perd 20% du jour au lendemain après un mauvais rapport de bénéfices. Certes, vous pouvez vous dire qu’une chute de 20% est sans doute due à une sur-réaction. Mais cette information ne devrait pas altérer votre plan de trading. Vendez si l’action passe en dessous de votre limite de perte cible. Ne laissez pas des informations inattendues geler votre capacité à vendre. Restez vigilant, respectez vos limites et passez à la transaction suivante.

Lorsque vous devez faire face à une grosse perte, il est facile de justifier le fait de conserver. Vous pensez que l’action doit reprendre, du moins un peu. Mais le marché n’a que faire de vos avis – et il n’obéira certainement pas à vos règles. S’accrocher à une action qui vient d’enregistrer une lourde perte n’est jamais un bon plan. Après tout, il y a en général une bonne probabilité qu’elle continuera à baisser

Une dernière chose…
Si jamais vous ne savez que décider à propos d’une action que vous possédez, posez-vous cette question :

Achèterais-je cette action maintenant ?

Si vous n’achèteriez pas l’action dans les circonstances actuelles, vendez votre position et passez à autre chose. Vous mettre à la place d’un acheteur potentiel (par opposition à un détenteur plein d’espoir) vous donnera une vision plus claire de tout ce qui pourrait arriver.

Vendre représente 50% de votre trading. Vous ne pouvez pas vous permettre de faire n’importe quoi.

Mots clé : -

Greg Guenthner
Greg Guenthner
Rédacteur de la lettre américaine The Rude Awakening

Greg Guenthner est rédacteur de la lettre américaine The Rude Awakening, et contribue également à la lettre gratuite The Trend Playbook, pour les investisseurs suivant la tendance et les analystes techniques. Greg est membre de l’Association américaine des techniciens de marché.

Laissez un commentaire