Lithium : La matière première la plus convoitée du monde dans 10 ans ?

Rédigé le 5 avril 2017 par | Indices & Actions, Matières premières & Energie Imprimer

Quelle est la matière première la plus chère du monde ?

Voilà une bonne question. Selon vos manières d’investir et votre vision du monde, votre réponse pourrait être l’or, le pétrole, l’eau… ou si vous avez d’autres penchants, le rhum et la poudre à canon.

Je veux vous donner un autre point de vue. Pour décider quelle est la matière première la plus importante au monde, il faut d’abord se poser la question : de quoi ont besoin aujourd’hui les industries à la croissance la plus rapide ?

Il y a peut-être un siècle, après l’invention du moteur à combustion interne, on aurait répondu le pétrole. Peut-être il y a 50 ans, lorsque la puce électronique est devenue une partie essentielle de l’industrie technologique, la réponse aurait été le silicium.

De nos jours, quelle est cette matière première ?

Cela vous étonnera peut-être mais je pense que ce pourrait bien être le lithium.

Le lithium sur le podium des besoins du monde

Voici la première partie de l’histoire. Si vous lisez cet article sur un téléphone, une tablette ou un ordinateur portable… vous utilisez quasi certainement une batterie au lithium. Ces 20 dernières années, les appareils portatifs et les batteries qui les alimentent sont devenues partie intégrante de notre vie.

D’où une demande importante de lithium… et ce n’est pas fini. Les batteries au lithium pourraient connaître encore des innovations majeures. Des batteries moins chères, plus efficaces et moins encombrantes – voilà ce que recherche l’industrie de l’énergie. Les prochaines années verront sans doute des améliorations du rendement des batteries que nous utilisons au quotidien.

Ce n’est là que le commencement.

La suite représente un bouleversement beaucoup plus important. En ce moment même, nous sommes en train de passer aux voitures électriques – et sans conducteur. Ces voitures ont besoin de lithium pour fonctionner, de beaucoup de lithium.

Vous avez sans doute entendu parler de Tesla, l’entreprise dirigée par le milliardaire Elon Musk. Musk prévoit de révolutionner notre façon de nous déplacer : d’abord en développant des voitures électriques haut de gamme, puis en utilisant cet argent pour produire des voitures électriques plus abordables et enfin en développant des voitures électriques sans conducteur.

Une analyse détaillée des mérites de ce projet, ainsi que les effets de deuxième et de troisième ordre que cela aurait sur le reste du monde, dépasse la portée de cet article. Il nous suffit de poser la question : de quoi a absolument besoin une entreprise comme Tesla pour poursuivre ses activités ?

Une partie importante du business model de Tesla réside dans la technologie des batteries. Pour être compétitive, une voiture électrique sans conducteur doit être capable de fonctionner sans être rechargée avant au moins 320 km. Pour cela, elle a besoin d’une batterie – plus probablement d’une batterie au lithium. Et cela signifie que Tesla a besoin de lithium.

Elon Musk est très clair à ce sujet : « pour produire un demi-million de voitures par an… il nous faudrait absorber pratiquement toute la production mondiale de lithium. » [NDLR : En attendant l’explosion du lithium, nos experts se sont focalisés sur une autre matière première, végétale, qui est en train de révolutionner les biotechnologies. Découvrez les valeurs en croissance exponentielle qu’ils ont dénichées en cliquant ici.]

Tesla a besoin de lithium pour réussir, tout comme bon nombre d’autres entreprises technologiques. Mais les batteries dans les véhicules électriques utilisent beaucoup plus de lithium qu’un smartphone. Par exemple, la batterie d’une Tesla Model S contient 63 kilogrammes de lithium, l’équivalent de 10 000 téléphones mobiles. Vous comprenez que le lithium intéresse beaucoup de monde. Voici un extrait d’une étude de la Deutsche Bank sortie l’année dernière :

« A l’aube de l’ère du lithium

La commercialisation de la batterie au lithium dans les années 1990 alimente depuis 20 ans l’explosion des entreprises de télécommunications et informatiques, suite au développement rapide de batteries légères, puissantes et rechargeables. Alors que nous entrons dans la seconde moitié de cette décennie, l’émergence dans le monde entier des véhicules électriques (VE) repose sur cette même technologie de batteries.

Les gouvernements instaurent des objectifs en matière d’émissions de carbone pour l’industrie automobile et subventionnent en plus les technologies de VE.

Au-delà des marchés traditionnellement demandeurs et de l’émergence des VE, un autre marché potentiel est en train d’émerger. Le stockage énergétique par batterie à l’échelle industrielle ou commerciale et pour les réseaux électriques ou la grande consommation est en train de devenir commercialement viable, et la chute rapide des coûts des batteries suggère que le secteur du stockage énergétique pourrait connaître une forte croissance au cours des 10 prochaines années.

La demande mondiale de lithium était de 184 000 tonnes en 2015, avec une augmentation de 45% de la demande de batteries par rapport à l’année précédente, ce qui représente 40% de la demande mondiale de lithium.

Selon notre analyse, la demande mondiale de lithium atteindra 534 000 tonnes d’ici 2025, et les batteries représenteront 70% de ce chiffre.« 

Comme l’observait The Economist début 2016 :

« La demande est en hausse. Aujourd’hui, les principaux fabricants de batteries au lithium sont les coréens Samsung et LG, les japonais Panasonic et Sony, et ATL à Hong Kong.

Mais la Chine n’est pas en reste. Adam Collins, de Liberum, une banque d’investissement, parle de ‘point d’inflexion’ dans la demande chinoise de sels de lithium. Son gouvernement intensifie la promotion des batteries au lithium et des véhicules électriques, surtout les bus. Les ventes de véhicules à énergie nouvelle en Chine ont triplé au cours des 10 premiers mois de 2015 si l’on compare à la même période en 2014, à 171000… »

Cette importante hausse de la demande s’est – comme on pouvait s’y attendre – traduite en une forte hausse des prix du lithium. Il suffit de jeter un coup d’oeil sur le graphique ci-dessous – remarquez le doublement des prix fin 2015 :

Lithium

Ce genre de forte hausse des prix pourrait laisser penser à des achats dictés par la panique Le prix pourrait dégringoler lorsque la panique cessera. Mais la panique en elle-même nous apprend qu’il y a des gens sur le marché qui ne veulent pas rater le train et s’inquiètent qu’il n’y ait pas assez de lithium pour satisfaire leurs besoins.

Mais, c’est quoi exactement le lithium ?

Le lithium est le plus léger des métaux. Il est sous l’hydrogène dans le tableau périodique des éléments.

Si vous le voyiez dans la nature, il apparaîtrait malléable, de couleur blanc argenté, ce qui explique pourquoi on l’appelle le « pétrole blanc. » Métal alcalin, il est très réactif et inflammable.

La dernière fois que vous avez pris l’avion, vous avez peut-être remarqué des avertissements sur les batteries au lithium à bord.

En fait, lorsque Boeing a lancé le remplacement du 747 par le Dreamliner, ce dernier a connu une longue liste de problèmes concernant ses batteries. Des parties de l’avion ont subi des départs d’incendies, ce qui a posé de graves problèmes jusqu’à ce qu’on mette au point de meilleurs conditionnements. Le fait que le lithium soit réactif rend son utilisation idéale pour être l’anode (borne positive) dans certaines batteries et comme électrolyte dans d’autres.

D’importantes innovations sont à venir dans le développement de batteries au lithium vanadium, qui seront utilisées dans des infrastructures de réseaux électriques. Des chercheurs de Cambridge ont mis au point des batteries lithium-air efficaces, et jusqu’à présent le lithium a été peu remplacé dans la production des batteries rechargeables.

Mais nous y reviendrons. Contentons-nous aujourd’hui d’étudier l’opportunité qui se présente. Tout comme le pétrole il y a un siècle, la ruée vers le lithium crée une opportunité immense pour les fournisseurs de lithium.

Les producteurs de lithium ne sont peut-être pas innovants… mais ils sont essentiels dans la réussite des entreprises technologiques.

La majeure partie de l’industrie technologique moderne ne pourrait pas exister sans eux. Si vous êtes producteur de lithium, vous avez une position bien enviable – des entreprises parmi les plus grandes, les plus riches et les plus rapides au monde devront travailler avec vous.

Mots clé : - - -

Nick O'Connor
Nick O'Connor

Laissez un commentaire