Krach des marchés : qui du S&P500 ou du VIX a raison ?

Rédigé le 1 février 2018 par | Indices & Actions Imprimer

Le VIX est un indicateur de volatilité, appelé souvent « l’indice de la peur ». Théoriquement, il baisse quand les marchés sont optimistes, donc que les actions montent. Inversement, quand les investisseurs perçoivent du risque, les actions baissent et le VIX augmente.

Dans le détail, le VIX est calculé en faisant la moyenne des volatilités sur les options d’achat (call) et les options de vente (put) sur l’indice Standard & Poor’s 500 (S&P 500). La logique voulant que les opérateurs se couvrent avec des options quand ils pensent qu’une correction guette sur les actions. Et inversement, ils vendent la volatilité quand ils sont en mode risk on et qu’ils anticipent une hausse éternelle.

VIX et S&P 500 (comme indice le plus large du marché actions) présentent donc une très forte corrélation inverse.

Or, depuis le début de l’année, cette corrélation inverse… s’est inversée ! VIX et S&P 500 sont, depuis le début de l’année, tous les deux en hausse en même temps !

S&P 500 et VIX en hausse : ce que cela signifie

L’indice américain a bondi de plus de 200 points (près de 8%) avec une pentification très marquée dans un canal de court terme (visible en noir + flèche verte sur mon premier graphique ci-dessous).

graphique

De son côté, le VIX frôle les 14 points, au plus haut depuis novembre dernier. Cela représente un bond de plus de 55% depuis son plus-bas de 2018, à 8,97 points (plus-bas quasiment historique également)…

graphique

Traduction de ce que cela signifie ? On achète du risque, mais maintenant on prend aussi une assurance.

Les opérateurs commencent à estimer que Wall Street est très cher (voire surévalué). Mais personne ne veut manquer la hausse ! Alors on se couvre. Ce qui en dit à mon avis long sur le degré de conviction des intervenants…

A présent, il y a deux possibilités pour les prochaines semaines : – soit le VIX corrige et efface l’intégralité de sa hausse depuis le début de l’année. Auquel cas, cela constituera autant de carburant à une poursuite de l’envolée de Wall Street ; – soit « le VIX avait raison ». Il poursuit sa hausse, ne retombe pas sur ses plus-bas… ce qui sera un signe d’un fort risque de correction des marchés actions.

Mais à ce stade, qui croire ?

Avant de vous donner mon avis, faisons quelques constats, relayés par le site Zero Hedge : – 98% des actions mondiales évoluent au-dessus de leurs moyennes mobiles à 50 et 200 jours. Si cela ne vous parle pas, quand on a 80% des titres au-dessus de ces deux MM, c’est déjà un signe de surchauffe des marchés ; – une participation des intervenants quasi inégalée ces deux dernières semaines.

graphique

– Les indicateurs de risque sont au plus haut. Exemple avec BofA ML ci-dessous :

graphique

Questionné sur la pertinence et la fiabilité de l’indicateur, voilà la réponse de BofA ML : « depuis 2002, 11 signaux de vente de la sorte ont été donnés assortis d’un taux de réussite de 11/11 ». Dans les trois mois qui ont suivi ce signal, la baisse a atteint en moyenne 12%. D’où la conclusion de la banque d’affaires américaine : le S&P 500 devrait revenir sur les 2 700 points en février/mars.

Personnellement, j’initie ponctuellement des stratégies short avec effet de levier. Chaque jour, j’essaye de détecter le point de retournement duquel partira la baisse. Pour l’instant, les indices tiennent bon, mais quand les marchés lâcheront, alors nous serons positionnés pour enregistrer des gains de 100% en une séance. Voyez plus d’infos ici.

Mais ne tardez pas trop : avec le début des publications corporate des GAFA cette semaine, je guette comme le lait sur le feu la situation de la cote US… pour un short ! Car quand les marchés corrigeront, cela risque d’aller vite… [NDLR : nous faisons évoluer Agora Trading avec SMS pour plus de levier/réactivité.]

Première parution le 30 janvier 2018 ici.

Mots clé : -

Mathieu Lebrun
Mathieu Lebrun
Rédacteur en Chef d'Agora Trading

Mathieu Lebrun est analyste financier. Il commence sa carrière chez Fortis Banque pour intégrer la table de négociations sur devises au sein de la salle des marchés du groupe Natexis Banques Populaires. En 2004, il intègre un cabinet de conseil sur produits dérivés en tant qu’analyste technique et obtient son diplôme d’Analyste Technique délivré par la STA (Society of Technical Analysis).

Depuis près de 10 ans, il s’est forgé une solide expérience sur les marchés financiers. En juin 2013, il décide de créer un service de trading simple et efficace : Agora Trading. Pour ses abonnés, il combine à merveille sa lecture des différentes classes d’actifs et leur corrélation pour en tirer le meilleur. Vous pouvez ainsi vous positionner en toute simplicité, en exploitant des outils de trading ultra-efficaces, les certificats Turbos.

En savoir plus sur Agora Trading.

Laissez un commentaire