Avec l’iPhone 8 et l’iPhone X, Apple donne un coup d’accélérateur à la réalité augmentée

Rédigé le 15 septembre 2017 par | Nouvelles technologies Imprimer

Le marché de la réalité augmentée (AR) – qui superpose des éléments virtuels à notre réalité – valait en 2016 environ 2,6 milliards de dollars mais, selon certains experts, il pourrait atteindre les 7 000 milliards de dollars d’ici 2027. C’est une croissance potentielle de près de 270 000% en une décennie, et une formidable occasion d’investissement pour vous.

Le retour des lunettes connectées

L’un des plus grands gagnants de la révolution de la réalité augmentée pourrait être les « smart glasses« , ou lunettes connectées en version française.

Ces lunettes fonctionnent essentiellement comme un téléphone intelligent, mais plutôt que de brancher un téléphone et d’utiliser vos mains, ces lunettes projettent leurs applications directement sur les verres.

On a beaucoup parlé des lunettes connectées il y a quelques années, en particulier au moment du lancement des Google Glass. Leur rapide échec commercial a entraîné dans sa chute à peu près tous les autres projets de smart glasses. Il n’en a pas fallu beaucoup plus pour les déclarer mortes et enterrées.

Mais voilà que les lunettes connectées prennent enfin racine… pour des usages professionnels.

Ces lunettes permettent aux travailleurs d’utiliser leurs deux mains tout en ayant accès aux mêmes applications dont ils ont besoin pour faire leur travail. L’objectif est à la fois de faciliter ces tâches quotidiennes, d’augmenter la productivité et, donc, la rentabilité.

La liste des clients heureux ne cesse de s’allonger. DHL a commencé l’expérience en 2015 dans un de ses entrepôts aux Pays-Bas : les préparateurs de commande y sont équipés de lunettes connectées intégrant la réalité augmentée. Le bilan de ce premier essai a été concluant avec une amélioration de 25% des préparations de commande. DHL a ainsi décidé d’étendre cet usage des lunettes connectées à neuf entrepôts à travers le monde.

Airbus s’est aussi laissé convaincre par ces lunettes, en particulier sur la chaîne de montage de l’A330 à Toulouse. « Avec notre nouvel outil, le temps passé sur chaque appareil pour les opérations de marquage a été divisé par six, et le taux d’erreur réduit à zéro, quelle que soit l’expérience de l’opérateur. Même les débutants, après une courte session d’entraînement, peuvent être agréés pour cette activité », expliquait Benoît Rollin, responsable de l’ingénierie pour l’installation des cabines de l’A330

Nous savons tous qu’il y a beaucoup de « grandes choses à venir » dans le monde des technologies.

Parfois, ces « grandes choses à venir » finissent par être aussi précieuses qu’une vieille collection Beanie Baby.

Mais s’il y a une chose que je sais, c’est que les directeurs financiers ne tendent pas à être romantiques à propos des « grandes choses à venir ». Ils se soucient de ce qui les aidera à augmenter leurs bénéfices au prochain trimestre, pas de ce qui pourrait fonctionner un jour s’ils y consacrent suffisamment de temps et d’argent.

C’est pourquoi la croissance à trois chiffres des ventes de lunettes connectées est, selon moi, si impressionnante. Ce genre de croissance est extrêmement rare, même les ventes des FANG (Facebook, Amazon, Netflix, Google) se limitent généralement à des montants à deux chiffres.

La bonne nouvelle, c’est que cette croissance n’en est qu’à ses débuts. Plusieurs annonces récentes me font penser que le grand public pourrait commencer à s’intéresser à cette technologie.

Le 14 août dernier, Vuzix Corp, une start-up spécialisée dans les lunettes connectées, a dévoilé un partenariat avec l’association Wounded Warrior Project pour fournir aux anciens combattants aveugles et malvoyants des lunettes capables de les aider dans leur quotidien et dans leurs déplacements.

Selon le communiqué de presse, ces lunettes seront équipées d’un logiciel capable d’agrandir jusqu’à 15 fois n’importe quel élément d’environnement, de lire un texte dans plus de 100 langues et d’identifier plus de 16 milliards d’objets.

Le programme va s’étendre sur quatre ans, et jusqu’à 175 000 anciens combattants pourraient bénéficier de ces lunettes. Selon certains analystes, ce contrat pourrait rapporter 180 millions de dollars à Vuzix.

Une autre entreprise a récemment fait beaucoup pour la réalité augmentée – et c’est loin d’être une start-up puisqu’il s’agit d’Apple.

Le nouvel iPhone intègre la réalité augmentée

10 ans après le lancement de l’iPhone, Apple semble bien décidé à participer pleinement à la prochaine révolution technologique. Et il semblerait que la réalité augmentée en fasse partie.

Mardi dernier, Apple a dévoilé les prochaines versions de l’iPhone, l’iPhone 8 et l’iPhone X. Et comme prévu, ces smartphones ont été pensés pour la réalité augmentée grâce à des capteurs (gyroscope et accéléromètre) et un processeur adaptés.

En outre la nouvelle version du logiciel d’exploitation de l’iPhone et de l’iPad, l’iOS 11 – dont la sortie est prévue pour le 19 septembre – comprendra un « Kit AR », permettant aux développeurs de créer des applications reposant sur la réalité augmentée.

L’iPhone 8 et l’iPhone 8Plus sont dotés de capteurs, d’objectifs et d’un processeur spécialement adapté à cette technologie. Ils peuvent reconnaître la lumière, les mouvements, la profondeur, afin d’inclure des éléments virtuels dans des prises de vue réelles, de manière réaliste.

Mais il y aura toujours une limitation majeure : vous devrez tenir votre téléphone devant votre visage pour bénéficier de la réalité augmentée. Vous aurez besoin de votre caméra pour regarder autour, et vous devrez regarder l’écran de votre téléphone pour voir les informations.

Un casque portatif allégera ces problèmes. L’information peut être projetée sur une surface transparente couvrant vos yeux, de sorte que l’information sera superposée à ce que vous voyez réellement.

Les affichages doivent avoir une haute résolution. Les piles doivent être légères et puissantes. Et il doit y avoir un moyen pour que les utilisateurs puissent interagir avec leur périphérique de réalité augmentée portable – les claviers et même les écrans tactiles sont trop encombrants et lourds !

Les premières tentatives de systèmes de réalité augmentée plus sophistiqués n’ont pas vraiment été un succès, de même que les premières tentatives de smartphones. Mais les entreprises du secteur ont travaillé pour changer tout cela.

Aujourd’hui, les nouvelles lunettes connectées sont jusqu’à 60% plus minces et 50% plus légères que la génération précédente.

La reconnaissance vocale est autre avancée importante. Elle est nécessaire pour que les utilisateurs puissent envoyer des commandes à leur « lunettes intelligentes » dans des conditions réelles, sans avoir à passer par un clavier ou un écran tactile.

Plus que de la réalité augmentée

Les interfaces vocales deviennent de plus en plus populaires et le seront encore plus à mesure que la technologie s’améliore. Siri d’Apple, Cortana de Microsoft et Echo d’Amazon pourraient tous fonctionner beaucoup mieux grâce à des puces audio supérieures. Et comme je vous le disais, la reconnaissance vocale est cruciale pour offrir une meilleure expérience de réalité augmentée.

Mais revenons à la nouvelle version de l’iPhone : il me semble qu’avec l’iPhone X, la réalité augmentée a enfin atteint un point d’inflexion pour les investisseurs… annonçant une croissance du secteur.

L’avancée d’Apple sur le marché de l’AR devrait largement contribuer à cette croissance. A plus ou moins court terme, il me semble inévitable que la marque à la pomme cherche à lancer son propre casque de réalité augmentée. La société qui sera choisie pour développer ce casque en partenariat devrait voir ses revenus exploser.

A moi maintenant de repérer les entreprises qui sauront profiter de cette croissance potentielle de de 270 000% dans les 10 ans à venir du marché de la réalité augmentée. A suivre donc, dans la Quotidienne et dans NewTech Insider. [NDLR : Ray Blanco a déjà sélectionné pour vous deux sous-traitants d’Apple qui vont profiter du lancement prochain de l’iPhone 8 et de l’iPhone X. Deux entreprises innovantes dont les bénéfices devraient exploser grâce à la folie Apple, et qui sont à retrouver dans NewTech Insider]

 

Mots clé : - - -

Ray Blanco
Ray Blanco
Rédacteur en Chef de NewTech Insider et FDA Biotech Trader

Ray Blanco était le genre d’enfant qui reste des heures dans sa chambre tous les soirs, programmant des codes dans son ordinateur Timex Sinclair 1000.

Au collège, alors que la plupart des autres gamins étaient dehors à jouer au ballon, Ray était dans sa cave, tentant de construire ce qu’on appelle une « Chambre de Wilson » — un appareil ultra-refroidissant permettant de détecter les particules de radiations ionisantes.Puis il s’est mis à explorer les domaines de la robotique… de l’avionique… de la génomique… de la biotechnologie… Devenir plus intelligent, c’est ainsi que Ray s’amusait.

Et aujourd’hui, il combine sa passion de la technologie avec ses connaissances et son savoir-faire dans les domaines de la finance et des marchés boursiers au sein de la lettre NewTech Insider, dont il est co-rédacteur.

En savoir plus sur NewTech Insider et FDA Biotech Trader.

Laissez un commentaire