La pire idée d’investissement ? Ou la meilleure ?

Rédigé le 14 janvier 2016 par | Nouvelles technologies Imprimer

Je l’admets, l’idée d’investissement que je vais vous présenter aujourd’hui me met mal à l’aise. Très mal à l’aise. Je me tortille sur ma chaise rien qu’à l’idée de me lancer dans cette transaction.

Pourquoi ?

Disons que les valeurs dont je vais vous parler aujourd’hui ont eu la vie dure dernièrement. En fait, j’irais jusqu’à dire qu’un coup d’oeil à leur graphique peut vous provoquer des brûlures d’estomac pires qu’après un repas mexicain.

Mais vous savez quoi ? C’est ce qui me motive. Peut-être parce que parfois les transactions les plus difficiles à acheter s’avèrent être les meilleures…

La plupart des gens vous auraient considéré comme complètement fou si vous aviez acheté des valeurs en août 1982 lorsque le Dow était à 777. Il avait perdu environ les trois quarts de sa valeur sur une période de 16 ans et même Business Week annonçait « la mort des actions ». Naturellement, les valeurs connurent par la suite l’une des plus importantes tendances haussières de l’histoire.

Et lorsque l’or se situait en dessous des 250 $ en 1999, seuls les plus fous pensaient qu’il remonterait au point d’atteindre 1 900 $ en 2011. Personne n’achetait de l’or en 1999.

Mais l’heure la plus sombre précède l’aube. N’oubliez pas cela lorsque vous poursuivrez la lecture de cet article…

Avant d’entrer dans les détails de cette idée d’investissement long terme, voyons un peu nos marchés mal en point…

Les valeurs se sont affalées lors du passage à la nouvelle année. Sur une semaine boursière, le S&P 500 a dégringolé quatre jours durant. Et les principales moyennes sont déjà bien dans le rouge pour l’année. Les troubles en Chine, la bombe atomique nord-coréenne et les inquiétudes à propos de la croissance mondiale n’aident pas non plus.

Ce qui nous amène à notre idée d’investissement : la cybersécurité.

L’année dernière, je vous ai dit que la cybersécurité deviendrait l’un des investissements les plus lucratifs de la décennie. Pourquoi ? Parce que des centaines de millions de personnes se sont vues voler leurs données personnelles. Aucune information n’est aussi sécurisée qu’elle le semble et la plupart des entreprises sont bien en retard concernant la protection de vos données. C’est là la réalité du monde numérique dans lequel nous vivons…

Il suffit de réfléchir à tous les cas de piratage médiatisés ces deux dernières années. Il y a quelques mois, trois hackers ont été condamnés pour avoir volé les données de plus de 100 millions de clients de JP Morgan et d’autres institutions financières. Du fait de la masse de données volées, la police a qualifié ces attaques de « fraude sécuritaire cyber-dopée. »

Et vous n’avez encore rien vu…

Nul besoin d’être Madame Irma pour voir qu’il faudra s’attendre à une multiplication des cyberattaques. Vous ne me croyez pas ? Voici une information qui est passée sur mon écran il y a quelques jours :

« Les experts disent avoir repéré le premier cas connu au monde de cyberattaque sur un réseau électrique, qui a privé d’électricité plus 600 000 foyers en Ukraine fin décembre », rapporte Quartz. « Les agences de renseignement américaines et les experts en cybersécurité pointent la Russie comme probable source de l’attaque ».

Il faut s’attendre à voir de plus en plus de cas comme celui-ci en 2016.

Si vous me lisez depuis un certain temps, vous avez déjà eu quelques opportunités de gagner de l’argent sur les valeurs de la cybersécurité. Mais ces derniers mois n’ont pas été cléments pour le secteur. En fait, la plupart de mes valeurs de cybersécurité préférées affichent des graphiques horribles. C’est pour cela que je n’ai pas été très emballé par ces valeurs dernièrement. Elles ont eu besoin de lâcher un peu la pression…

Retour sur terre

Malgré une forte hausse début 2015, PureFunds ISE Cybersecurity ETF (AMEX:HACK) est revenu sur terre et est même passé en dessous du S&P 500.

Si HACK ETF n’inspire guère confiance, les valeurs les plus spéculatives dans le domaine de la cybersécurité font bien pire. FireEye Inc. (NASDAQ:FEYE) est une valeur qui nous a rapporté d’importants gains auparavant. Ce n’est plus le cas aujourd’hui — et ce ne sera pas le cas de sitôt. FEYE a perdu plus de 55% depuis juin et ne montre aucun signe de vie.

Mais aujourd’hui, je vous présente une nouvelle façon d’investir dans la cybersécurité. En fait, la valeur dont je vais vous parler ne semble en aucun cas malade comme peuvent l’être les autres valeurs de cybersécurité…

Je parle d’Imperva Inc. (NYSE:IMPV). La méthode d’Imperva est différente de la plupart des entreprises de cybersécurité parce qu’elle cherche à protéger les entreprises de la fraude interne, ce qui représente 45% des violations de données. Les entreprises se battront pour bénéficier de ce type de protection.

Le graphique d’Imperva est-il parfait ? Non. Nous devrons attendre de voir la valeur se maintenir au-delà des 55 $ pour éviter un renversement plus important. Si elle y parvient et prend de la vitesse, vous pourriez empocher des gains substantiels en quelques mois.

Du fait d’un marché désagréable, il ne faut pas tout miser sur cette valeur. Acheter une position de départ suffira. Si le monde ne s’arrête pas, vous pourrez toujours en racheter plus, plus tard… [NDLR : La cybersécurité est au coeur des préoccupations des rédacteurs des Publications Agora. Dans NewTech Insider, Ray Blanco vient ainsi de vous recommander un spécialiste de la cybersécurité qui s’est spécialisé dans la protection contre le vol de données cruciales, dont les données personnelles, en sécurisant les profils utilisateurs. Un secteur de niche mais un marché gigantesque. A découvrir dans NewTech Insider]

Mots clé : - -

Greg Guenthner
Greg Guenthner
Rédacteur de la lettre américaine The Rude Awakening

Greg Guenthner est rédacteur de la lettre américaine The Rude Awakening, et contribue également à la lettre gratuite The Trend Playbook, pour les investisseurs suivant la tendance et les analystes techniques. Greg est membre de l’Association américaine des techniciens de marché.

Laissez un commentaire