12 erreurs que même les meilleurs investisseurs font – mais que vous ne ferez plus !

Rédigé le 19 novembre 2015 par | Indices & Actions Imprimer

D’accord, vos transactions ne sont pas toutes si mauvaises que ça. Et même les meilleurs d’entre nous ratent un beau trade de temps en temps…

Si vous voulez devenir un meilleur investisseur, vous devez comprendre là où vous commettez vos plus grandes erreurs. Un peu de réflexion sur soi peut permettre d’aller très loin…

Aujourd’hui, j’ai donc décidé d’établir une liste de douze mauvaises habitudes de trading. Pourquoi douze ? Parce que ce sont les seules auxquelles j’ai pensé pour l’instant. Je précise que j’ai moi-même commis pas mal de ces erreurs par le passé.

Voici donc douze erreurs habituelles que beaucoup de traders, quel que soit leur niveau de compétence, ont tendance à faire.

1. S’obstiner face à des échecs répétés
Folie : répéter la même chose encore et encore et attendre des résultats différents.

Non, je ne parle pas ici de persévérance face à l’adversité. Cela impliquerait de l’introspection, de la recherche, de l’apprentissage – vous me comprenez. Je pense ici à un trader qui enregistre des pertes régulières et qui pourtant n’opère aucun ajustement pour essayer de corriger la situation. Il ne lui vient pas à l’idée que c’est sa méthode qui est le problème mais juste qu’il n’a pas de chance.

2. Incapacité à analyser les transactions perdantes
Vous enregistrez perte sur perte et pourtant vous balayez les résultats sous le tapis sans y réfléchir plus que ça ? Rappelez-moi la définition de la folie…

3. Par distraction, rater les bonnes transactions de votre liste de valeurs à surveiller
Facile de remédier à cela. Mettez une alerte ! Si vous voulez négocier une valeur lorsqu’elle passe au-dessus des 30 $ et qu’elle se situe aux alentours de 26 $, mettez une alerte pour 29,50 $. Vous ne raterez plus jamais une hausse remarquable. Ne manquez pas un gain juste parce que vous vous êtes positionné et n’avez pas mis une alerte. Il n’y a rien de pire que de trouver un post-it sur votre bureau avec le nom d’une valeur gribouillé dessus — puis de se rendre compte qu’elle a doublé au cours du dernier mois…

4. Choisir des transactions qui ne correspondent pas aux critères de votre système
Vous ne faites pas une salade de fruits mais du trading. Pourquoi négocier des raisins et des bananes si vous vous y connaissez en oranges ? Cantonnez-vous à ce que vous connaissez.

5. Ne pas avoir de plan de trading concret
Vous avez donc acheté une valeur que vous appréciez. Et maintenant ? Quand vendez-vous ? Quels sont vos objectifs ? Et les limites de perte ? Quoi, vous n’avez pas réfléchi au fait que cette transaction pourrait ne pas marcher ? Oups. Vous auriez dû y penser avant…

6. Acheter la transaction de quelqu’un d’autre sur un coup de tête
Vos idées peuvent se recouper en partie avec celles de votre voisin. Mais ne vous reposez jamais sur lui pour savoir si vous devez entrer ou sortir d’une position. Si vous prenez le jeu de votre ami au poker, vous devez être prêt à en assumer le contenu…

7. Le trading revanchard
Cela se manifeste quand vous vous accrochez à une transaction bancale parce que vous avez perdu de l’argent sur la valeur et qu’elle "vous doit une revanche". Le marché n’en a cure. Désolé. Ce scénario c’est comme sortir avec la meilleure amie de votre ex-petite amie. Certes, cela peut être amusant au début. Mais mieux vaut s’attendre à ce que cela se termine mal…

8. Jouer ses valeurs préférées
Une valeur vous rapporte, vous y revenez donc pour gagner plus même si vous ne devriez probablement pas. Cette erreur est beaucoup plus répandue et plus difficile à corriger que l’erreur numéro 7, à mon avis. Il est difficile de se débarrasser des bonnes vibrations d’une transaction qui a été "excellente".

9. Ignorer les limites
Peu importe votre technique. Si vous ignorez vos limites, vous vous tirez une balle dans le pied. C’est à ce moment-là que les trades deviennent des investissements – généralement mauvais.

10. Le sur-trading
Vous êtes constamment saturé et essayez d’en faire trop tous les jours. Votre courtier vous adore mais votre compte fait du surplace. Vous n’êtes pas un day-trader — mais vous changez d’avis et faites des allers-retours tous les jours. Vous avez besoin de faire une pause pour reprendre vos esprits, mais vous préférez essayer encore et nager dans la semoule. Ceci est généralement une erreur.

Mais il y a aussi le problème exactement opposé…

11. Le sous-trading
Une petite série de pertes a paralysé votre trading. Vous finissez par vous mettre sur la touche au lieu d’essayer de comprendre ce qui a mal tourné et de vous reprendre. Une telle pause vous permet certes d’arrêter de perdre de l’argent – mais vous empêche de mener les actions nécessaires à une quelconque amélioration.

12. Le refus de choisir un calendrier
Ceci est une autre version du problème de la salade de fruits. Certaines de vos transactions sont du court terme. Deux ou trois devraient arriver à échéance dans quelques mois. Oh, et vous faites aussi un day-trade de temps à autre. Naturellement, il n’y a rien de mal à avoir deux portefeuilles différents. Mais être trop éparpillé peut poser problème. Ceci est généralement un problème auquel font face les traders débutants lorsqu’ils n’ont pas encore découvert leur gagne-pain.

Vous détestez cette liste ? Vous l’adorez ? N’hésitez pas à me faire part de vos erreurs. Cela nous donnera un sujet de discussion si le marché pique un plongeon cette semaine…
[NDLR : Besoin d’être conseillé et guidé pour réaliser de meilleurs trades ? Alors prenez rendez-vous avec Mathieu Lebrun, c’est ici…]

Mots clé : - -

Greg Guenthner
Greg Guenthner
Rédacteur de la lettre américaine The Rude Awakening

Greg Guenthner est rédacteur de la lettre américaine The Rude Awakening, et contribue également à la lettre gratuite The Trend Playbook, pour les investisseurs suivant la tendance et les analystes techniques. Greg est membre de l’Association américaine des techniciens de marché.

Laissez un commentaire