L'intelligence artificielle… chance ou menace ?

Rédigé le 2 mars 2015 par | Nouvelles technologies Imprimer

C’est le cauchemar d’Elon Musk, fondateur de PayPal et entrepreneur de génie à l’origine des fusées SpaceX et des voitures électriques Tesla Motors. Il considère cette technologie comme « potentiellement plus dangereuse que le nucléaire » et pense qu’elle menace l’existence même de l’humanité, et que nous « invoquons le démon » en la développant.

Selon Scientific Americans, elle pourrait être plus dangereuse que le changement climatique, que les armes nucléaires, la biotechnologie et la nanotechnologie réunies et pourrait devenir l’une des problématiques les plus importantes de notre temps.

Même Bill Gates en a des frissons : « Pour commencer, les machines accompliront de nombreuses tâche à notre place sans être super-intelligentes. Cela devrait être une bonne chose si nous savons la gérer correctement. Quelques décennies plus tard, cependant, leur intelligence sera devenue suffisamment grande pour être inquiétante ».

Lorsque j’ai vu le thriller de science-fiction Transcendence, l’an dernier, je n’ai pas pu m’empêcher de remarquer qu’il se nourrissait des craintes de Musk et de Gates. En réalité, j’ai failli laisser tomber mon pop-corn en voyant Elon Musk lui-même apparaître comme figurant dans l’une des scènes.

Le personnage principal, le Dr Will Caster, joué par Johnny Depp, est obsédé par l’idée d’offrir à l’humanité un « démon technologique » qui pourrait lui être bénéfique. Le Dr Caster ne pense qu’au bien de l’humanité. Mais l’ironie du sort fait qu’il en ira autrement. Des terroristes anti-technologies lui tirent dessus avec une balle empoisonnée, dans la même veine que l’Unabomber Ted Kaczynski, qui a envoyé pendant des décennies des colis explosifs pour mettre un terme au progrès technologique.

Dans un effort désespéré pour lui sauver la vie, la femme du Dr Caster tente l’impensable… C’est exactement ce que craint Elon Musk.

Un retournement de situation à vous briser le coeur

Pour lui sauver la vie, la femme du Dr Caster télécharge sa conscience sur un ordinateur quantique. Le Dr Caster virtuel se connecte à Internet et menace de devenir maître du monde. La bataille entre la puissance effrayante de Caster et ceux qui tentent d’y mettre fin finit par annihiler l’infrastructure technologique de la planète et par détruire l’économie mondiale.

La base du scénario de Transcendence est un classique de la science-fiction. Elle remonte au moins jusqu’au roman de Mary Shelley, Frankenstein. C’est une histoire d’horreur sur les dangers de la technologie et la boîte de Pandore.

Hollywood ne crée que rarement des films où les être humains utilisent la haute technologie pour rendre le monde meilleur. On préfère nous prévenir des dangers que l’on coure en nous prenant pour Dieu, et des cataclysmes qui peuvent en résulter. Le message est clair : « N’invoquez pas le démon. » Mais j’ai rencontré le démon en personne il y a quelques semaines. Il s’appelle Jack

Jack venait de quitter Stanford, en Californie, pour se rendre à Las Vegas dans le Nevada — huit heures de routes pour 885 kilomètres. Il avait un rendez-vous important : il allait montrer au monde ce qui le guettait déjà. Jack est arrivé en pleine forme à Las Vegas où il a été reçu en fanfare… En réalité, tous les 160 km environ, il prenait un nouveau passager pour lui montrer à quel point il conduisait bien. On lui a porté des toasts, et les journaux ont parlé de lui dans le monde entier.

Ce trajet n’était pas seulement important pour lui. Il sera aussi important pour vous… parce que Jack est un conducteur d’une nouvelle sorte. Jack est une intelligence artificielle (IA). Il n’y a pas beaucoup de conducteurs comme Jack pour l’instant, mais il est un précurseur. Les futurs Jacks, cependant, ne vont pas détruire la planète comme le Dr Caster. L’intelligence artificielle n’est pas dangereuse — du moins pas pour l’instant.

Les IA vont rendre le monde meilleur. Et bien qu’il parle beaucoup de leurs dangers, même Elon Musk travaille sur une technologie similaire pour ses voitures électriques — et il n’est pas le seul. C’est ce que nous verrons dans une prochaine Quotidienne.

[L’intelligence artificielle est au coeur de la dernière recommandation de Ray dans NewTech Insider. Il vous y recommande une entreprise capable de créer les « cerveaux » qui permettent aux voitures de se conduire toutes seules. A découvrir dans NewTech Insider]

Mots clé : - -

Laissez un commentaire