Les débris de la fusée lancée par la Fed vont pénaliser l’économie

Rédigé le 21 décembre 2015 par | Macro éco et perspectives Imprimer

Mercredi 16 décembre, comme prévu, la Fed a relevé ses taux de 25 points de base. Le nouveau plancher, en ce qui concerne la fourchette cible, passe de 0 à 0,25%.

Ce à quoi on ne s’attendait pas, par contre, c’est la trajectoire de ces taux à partir de là.

La Fed a prévu de relever les taux de 1% par an au cours des trois prochaines années (2016, 2017 et 2018), pour arriver à 3,25% d’ici fin 2018. Comme la Fed tient huit réunions par an, et qu’il est probable qu’elle fasse évoluer les taux par paliers de 25 points de base, cela implique qu’un relèvement des taux interviendrait à une réunion sur deux.

Malgré tout, la Fed s’est montrée prudente, déclarant qu’elle ne se tiendrait pas à un calendrier strict et que chaque décision « dépendrait des données ».

A partir de maintenant, la meilleure estimation que l’on puisse faire, concernant la trajectoire des hausses de taux, est la suivante : 0,25% le 16 mars 2015, 0,25% le 15 juin 2016, 0,25% le 21 septembre 2016 et ainsi de suite, en suivant le calendrier de la Fed de l’année suivante et au-delà.

Bien sûr, il ne va rien se produire de tel, en réalité.

La Fed relèvera probablement à nouveau les taux en mars et en juin. Mais d’ici mi-2016, l’affaiblissement de l’économie américaine, le contexte de récession mondiale et l’inflation qui se volatilise feront apparaître – même aux yeux de la Fed – que les hausses sont intervenues dans un contexte de faiblesse économique.

A ce stade, nous pourrions nous attendre à une « pause » (amplifiée par un forward guidance concernant l’absence de futurs relèvements de taux) et, en fin de compte, des baisses de taux fin 2016.

Ce scénario du « retour à zéro » se fonde sur une menace de récession mondiale qui toucherait les Etats-Unis.

Lors de sa conférence de presse, Janet Yellen a déclaré qu’elle ne distinguait aucun signe de récession aux Etats-Unis. Toutefois, la Fed ne prévoit jamais correctement les récessions. C’est simple, la Fed ne voit jamais arriver les récessions et il n’y aura pas d’exception cette fois.

Sept grandes banques centrales ont relevé leurs taux au cours des 5 dernières années, et elles sont repassées au taux zéro lorsque leurs économies ont faibli. La Fed sera la prochaine banque centrale à retomber sur terre. Janet Yellen a peut-être réussi à lancer la fusée mais la vitesse de libération n’est pas là.

La fusée de la Fed va bientôt regagner l’atmosphère terrestre et l’économie sera touchée par la chute des débris.

Heureusement, grâce à notre système IMPACT, nous allons continuer d’adapter et d’ajuster nos stratégies.

I.M.P.A.C.T.

Jim Rickards vous dévoile sa stratégie exclusive pour réaliser des gains potentiels à trois ou quatre chiffres grâce à la Guerre des devises qui se déroule actuellement…

… Et cela sans investir sur le Forex… ni prendre de risques inutiles !

Cliquez ici pour tout savoir

Mots clé : -

Jim Rickards
Jim Rickards
Rédacteur en chef de Strategic Intelligence

James G. Rickards est le rédacteur en chef d’Intelligence Stratégique, la toute nouvelle lettre d’information lancée par Agora Financial aux Etats-Unis. Avocat, économiste et banquier d’investissement avec 35 ans d’expérience sur les marchés financiers de Wall Street, Jim est également l’auteur de Currency Wars et de The Death of Money, deux ouvrages devenus best-sellers du New York Times. Enfin, Jim est également chef économiste pour le fonds d’investissement West Shore Group.

Il est également rédacteur en Chef de Trades Confidentiels et Alerte Guerre des Devises.

En savoir plus sur le service d’Intelligence Stratégique.

Laissez un commentaire