La Fed peut-elle remonter ses taux en juin ?

Rédigé le 27 mai 2016 par | Macro éco et perspectives Imprimer

Après avoir gagné 4,5% en ligne droite depuis le début de la semaine, le CAC 40 fait une petite pause bien méritée. Mais comme il a décidé de reprendre son souffle au-dessus des 4 500 points, je ne suis pas vraiment inquiète : la tendance haussière de court terme a encore de quoi faire parler d’elle. Encore quelques jours de hausse, nous ne serions pas contre, non ?

L’arrivée imminente de juin risque en effet de donner quelques sueurs froides aux marchés. Car qui dit juin, dit réunion du comité monétaire de la Fed (FOMC) de juin.

Or le compte rendu de la réunion d’avril nous apprenait que certains membres de la Fed militaient activement pour une hausse des taux en juin. Une hypothèse qui me semble assez crédible, la Fed ayant manifestement bien préparé les marchés à ce nouveau resserrement monétaire.

Mais le scénario d’une nouvelle hausse dès le mois prochain n’a pas que des partisans. Comme l’explique Jim Rickards dans Alerte Guerre des Devises, il existe deux excellents arguments en faveur du statu quo sur les taux :

La prochaine réunion de la Fed aura lieu le 15 juin, juste 8 jours avant le vote britannique sur le Brexit.

Si le résultat du vote est « quitter l’UE » (pour l’instant, les sondages sont serrés entre les deux issues possibles), ce sera un tremblement de terre financier.

La Fed ne voudra pas risquer de provoquer une panique sur les marchés (comme celle de janvier) en relevant ses taux juste avant un vote critique qui pourrait aussi en déclencher une. Le système pourrait s’effondrer en cas de double impact. Donc la Fed attendra.

En outre, 2016 est une année d’élections et Yellen est une fervente démocrate. Les récessions pendant les années électorales favorisent le parti d’opposition, en l’occurrence les républicains cette année.

Yellen ne voudrait pas être tenu responsable de l’élection de Donald Trump. C’est une autre raison pour laquelle elle ne fera probablement rien (ou pas grand-chose) jusqu’à décembre.

Fin du suspense prévue le 15 juin…

Mots clé : -

Cécile Chevré
Cécile Chevré
Rédactrice en Chef de La Quotidienne Pro

Cécile Chevré est titulaire d’un DEA d’histoire de l’EPHE et d’un DESS d’ingénierie documentaire de l’INTD. Elle rédige chaque jour la Quotidienne de la Croissance, un éclairage lucide et concis sur tous les domaines de la finance.

Laissez un commentaire