La Fed a des doutes. Pas les marchés

Rédigé le 15 février 2017 par | Macro éco et perspectives Imprimer

Cela ne va pas vous surprendre : les marchés américains ont atteint de nouveaux records hier. Encore une fois.

Vous vous sentez à la fois tenté et un peu perdu ? C’est normal. Devant de tels niveaux de valorisation ou de cours, à moins de tout miser sur le trading, il devient difficile de repérer les investissements de moyen et de long terme qui en valent la peine.

De quoi rendre encore plus indispensable la réflexion que mène Etienne Henri dans ces lignes depuis hier : comment choisir les entreprises qui vous rapporteront de l’argent sur la longue durée ? Comment éviter les valorisations excessives, les valeurs qui ne sont que des soufflés ?

Etienne vous propose ici une stratégie d’investissement toute en prudence, reposant sur la valeur.

Andrew Lockley vous parle ici des pièces de rechanges de notre corps, grâce aux organes artificiels. Foie, cornée et même pénis vont bientôt pouvoir être remplacés, changés ou ajoutés. L’homme bionique mérite votre intérêt… et vos investissements.

Avant de vous laisser avec Etienne et Henri, un mot des déclarations de Janet Yellen devant le Congrès hier. La présidente de la Fed est repassée à l’offensive. Offensive contre qui, contre quoi ? Contre Trump et sa politique.

Après un éloge presque vibrant de l’immigration et ses retombées positives pour l’économie américaine (citation repérée via Le Monde : « La croissance de la population active a ralenti aux États-Unis. C’est une des raisons pour lesquelles notre économie a progressé à un rythme lent, et l’immigration a été une source importante de croissance de la participation à l’emploi. Alors ralentir le rythme d’immigration devrait probablement ralentir le rythme de croissance de l’économie« ), Yellen a émis des doutes sur la politique fiscale de Trump.

Celui-ci, vous le savez, a promis d’importantes réductions d’impôts. C’est d’ailleurs le principal carburant de l’envolée de Wall Street ces derniers jours.

Les allégements fiscaux pourraient effectivement bénéficier aux entreprises qui pourront investir, embaucher, se développer, etc. mais risquent aussi de peser très lourdement sur le budget de l’Etat fédéral.

« J’espère que les changements de politique budgétaire seront compatibles avec l’objectif de maintenir le budget des Etats-Unis sur une trajectoire viable« , a-t-elle déclaré.

Le pari de Trump est que la hausse des investissements, des embauches et de la consommation qui pourraient découler des réductions d’impôts compenseront les inévitables pertes de revenus fiscaux. Yellen en doute… (et nous aussi, mais c’est une autre histoire).

La présidente de la Fed a en outre confirmé qu’une nouvelle des taux était inévitable.

Il va être intéressant d’observer les éventuelles frictions entre la politique de la Fed et celle du gouvernement Trump. Non pas par schadenfreude (encore que…) mais parce que ces heurts pourraient changer l’humeur des marchés.

Pour le moment, et malgré des déclarations plutôt combatives, la politique de la Fed n’entre pas en collision frontale avec les projets du nouveau président américain et les marchés préfèrent se concentrer sur les promesses fiscales de Trump que sur leurs possibles conséquences à long terme.

Parfait, cela nous donne le champ libre pour pratiquer un peu de trading. Depuis le début de la semaine, Mathieu Lebrun vous a ainsi proposé de parier sur un rebond de Boiron et un autre, sur celui d’Affine. Profitez-en, d’autant plus que vous bénéficiez toujours de 14 jours d’essai gratuit en suivant ce lien.

Mots clé : -

Cécile Chevré
Cécile Chevré
Rédactrice en Chef de La Quotidienne Pro

Cécile Chevré est journaliste depuis une dizaine d’années. Elle s’intéresse à tous les secteurs de l’économie qui sont en mouvement, des nouvelles technologies aux matières premières en passant par les biotech. Elle rédige chaque jour la Quotidienne de la Croissance, un éclairage lucide et concis sur tous les domaines de la finance, ainsi que les Marchés en 5 Minutes.

Laissez un commentaire