Pourquoi cette fascination pour Jackson Hole ?

Rédigé le 25 août 2017 par | Macro éco et perspectives Imprimer

La réunion des banquiers centraux de Jackson Hole a commencé hier soir. Janet Yellen et Mario Draghi s’exprimeront chacun aujourd’hui. Et si chacun, ou presque, s’accorde à dire que ni l’un ni l’autre ne feront de déclarations fracassantes – Draghi a déjà prévenu qu’il ne dirait rien sur la politique de la BCE –, les marchés sont malgré tout fascinés.

Fascinés… peut-être tout simplement parce qu’ils ont conscience que le grand marché haussier des actions doit tout aux efforts des banques centrales.

Du côté américain, la presse s’interroge sur la capacité de Trump à mener à bien sa très attendue réforme fiscale. Elle a été annoncée pour l’automne mais, comme je vous le disais hier, elle est déjà très contestée.

Elle est aussi moins ambitieuse que ce qu’avait promis Trump pendant la campagne présidentielle. La taxe aux frontières sur les produits importés – qui devaient encourager les Américains à consommer made in America – a été oubliée. Et la réduction de l’impôts sur les entreprises, qui devait passer de 38% à 15%, a été revue à la baisse – certainement autour des 25%.

Pourquoi est-ce important pour nous ?

Les banquiers centraux font certes le gros du travail, mais alors que la Fed s’apprête à réduire son bilan et pourrait une nouvelle fois relever ses taux d’ici la fin de l’année et que Mario Draghi engagerait lui aussi la BCE sur la voie du resserrement monétaire, la politique de Trump – le Trump Trade – a lui aussi été un soutien haussier pour les marchés actions.

Après l’échec assez manifeste de la réforme du système de santé et les tergiversations sur le budget, la réforme fiscale est tout ce qui reste de ce Trump Trade avec les grands investissements dans les infrastructures. La réforme des impôts – en particulier pour les entreprises et les classes moyennes – a été une des grandes promesses de campagne du candidat républicain. Et il va être jugé sur résultats.

Quant aux grands investissements, ils demeurent suspendus au budget 2018 et au relèvement du plafond de la dette. Alors que les recettes de l’Etat risquent de diminuer (cf. la réforme fiscale), que les économies promises sont lentes à se mettre en place (cf. la réforme de l’Obamacare) et que les dépenses augmentent (cf. la construction du mur avec le Mexique, l’augmentation du budget militaire et de la dépense, le maintien en Afghanistan, etc.), Trump va se trouver dans une situation de plus en plus difficile.

Je soupçonne les marchés d’en être relativement conscients… et de se raccrocher d’autant plus aux figures tutélaires et rassurantes que sont Janet Yellen et Mario Draghi. D’où cette obsession pour Jackson Hole ?

 

 

Mots clé : - - -

Cécile Chevré
Cécile Chevré
Rédactrice en Chef de La Quotidienne Pro

Cécile Chevré est journaliste depuis une dizaine d’années. Elle s’intéresse à tous les secteurs de l’économie qui sont en mouvement, des nouvelles technologies aux matières premières en passant par les biotech. Elle rédige chaque jour la Quotidienne de la Croissance, un éclairage lucide et concis sur tous les domaines de la finance, ainsi que les Marchés en 5 Minutes.

Laissez un commentaire