Le retour de la Guerre des étoiles… contre les drones !

Rédigé le 6 février 2015 par | Nouvelles technologies Imprimer

Hier, nous avons vu que les Etats mettaient progressivement en place une réponse réglementaire aux problèmes de sécurité que posent de plus en plus régulièrement les drones. En France, un cadre très strict d’utilisation des drones a été défini dès 2012.

Aux Etats-Unis la réglementation sur l’autorisation des drones civils est attendue pour fin 2015-début 2016. Les dernières rumeurs laissent entendre qu’elle pourrait être bien plus restrictive que prévu

Aux Etats-Unis, comme vous le savez, la réglementation sur l’autorisation des drones civils est attendue pour fin 2015-début 2016. Les dernières rumeurs laissent entendre qu’elle pourrait être bien plus restrictive que prévu.

Washington vient en outre de prendre une décision éminemment politique : les drones fabriqués par le Chinois DJI sont interdits de vol dans un rayon de 25 km autour de la Maison Blanche. C’est en effet un appareil de ce fabriquant, un Phantom, qui a été retrouvé dans le jardin du président américain.

Comme je le disais tout récemment aux abonnés de la Quotidienne Pro, le durcissement de la réglementation américaine en matière de drones civils ne pourra qu’être une bonne chose pour le constructeur que nous avons en portefeuille. Non seulement cette société est américaine mais, en plus, elle travaille depuis de nombreuses années avec le gouvernement et l’armée. Une relation de confiance qui a déjà abouti à une autorisation anticipée de vol de ses drones civils sur le territoire américain. Une recommandation à découvrir dans la Quotidienne Pro.

Les récents survols de sites stratégiques ou sensibles (Elysée, centrales nucléaires…) par des drones ont prouvé que le cadre règlementaire se heurtait à la question de son application et de son respect

Des armes anti-drones Voilà pour le côté réglementaire. Reste à le faire appliquer. Les récents survols de sites stratégiques ou sensibles (Elysée, centrales nucléaires…) par des drones ont prouvé que le cadre règlementaire se heurtait à la question de son application et de son respect.

Services de sécurité intérieur, armées et grands groupes de défense planchent sur des solutions anti-drones. Malgré tout, je dois dire que peu d’informations sur le sujet filtrent, même sur les sites spécialisés. Manifestement, nous entrons dans un domaine extrêmement sensible.

Première solution anti-drone : les détruire. C’est logique mais pas si simple que cela. Les drones civils peuvent facilement être abattus… avec une carabine ou des fusils à pompe. C’est d’ailleurs la solution qui a été préconisée contre les drones survolant nos centrales – incroyable mais vrai ! Encore faut-il repérer ces petits engins en amont…

Pour les drones plus sophistiqués, la séance de tir au pigeon s’avère inefficace. Et c’est là qu’intervient une arme que l’on pensait reléguée aux films de science-fiction. Eh oui, nous assistons au grand retour de la Guerre des Etoiles !

Pour les drones plus sophistiqués, la séance de tir au pigeon s’avère inefficace. Et c’est là qu’intervient une arme que l’on pensait reléguée aux films de science-fiction. Eh oui, nous assistons au grand retour de la Guerre des Etoiles. Dans les années 80, les Américains avaient prétendu disposer d’une arme laser pouvant détruire en vol des missiles balistiques. Une énorme opération de communication plus qu’une réalité militaire destinée à insinuer le doute dans le camp soviétique, et ce en pleine Guerre froide.

Après une éclipse de près de plusieurs décennies voici nos lasers de nouveau sur le devant de la scène. La Navy et l’entreprise Raytheon viennent ainsi de présenter le Phalanx-Laser Weapon System qui a déjà démontré sa capacité de détruire un drone en mer.

laser

Un système qui vient rejoindre d’autres lasers de défense, comme le Laser Avenger ou Advance Tactical Laser de Boeing. La Chine a quant à elle dévoilé un laser capable d’abattre des petits drones volant à moins de 500 m d’altitude.

Le laser semble la solution technique privilégiée pour lutter contre les drones

Avouons tout de même que ces systèmes n’ont pas encore totalement fait leurs preuves. Mais le laser semble la solution technique privilégiée pour lutter contre les drones, et en particulier les plus petits d’entre eux. Si les grands drones de combat peuvent être abattus par les armes « classiques » que sont les missiles et autres avions de chasse, cette solution est plus difficilement envisageable pour de petites cibles… Utiliser un missile sol-air contre un drone de quelques kilos revient à faire la chasse au moustique au bazooka.

L’autre possibilité technique est le brouillage des drones, ou plutôt des communications entre le pilote et son engin. Encore une fois, les drones grand public sont faciles à brouiller. Les fabricants de drones se proposent même d’intégrer des zones d’exclusion dans le logiciel interne de leurs produits. Ceux-ci empêchent déjà le survol des aéroports.

Pour les drones militaires, il faut passer au niveau supérieur. L’armée russe a dévoilé en 2013 un système capable de brouiller les drones ennemis sans perturber ses propres appareils.

La lutte contre les drones est un domaine émergent de la défense. Nul doute que les solutions anti-drones ont de beaux jours devant elles et que les avancées technologiques se multiplieront dans les années qui viennent… Nous aurons certainement l’occasion d’investir dans ce secteur dans la Quotidienne Pro.

Mots clé : - - -

Cécile Chevré
Cécile Chevré
Rédactrice en Chef de La Quotidienne Pro

Cécile Chevré est titulaire d’un DEA d’histoire de l’EPHE et d’un DESS d’ingénierie documentaire de l’INTD. Elle rédige chaque jour la Quotidienne de la Croissance, un éclairage lucide et concis sur tous les domaines de la finance.

Un commentaire pour “Le retour de la Guerre des étoiles… contre les drones !”

  1. […] Dans une précédente Quotidienne, je vous avais exposé les principales solutions qui sont en train d’être mise en oeuvre pour lutter contre ce nouveau danger. Elles vont de la carabine à des armes bien plus perfectionnées, comme les lasers. […]

Laissez un commentaire