Pourquoi le Dow Jones butte-t-il sur les 20 000 points

Rédigé le 10 janvier 2017 par | Indices & Actions Imprimer

Prenons des nouvelles des 20 000 points.

Depuis décembre, le Dow Jones essaie de s’offrir la tête des 20 000 points. Il tente… mais n’y parvient pas malgré des efforts remarqués.

Pourquoi ? Gilles Leclerc a peut-être la réponse, comme il l’explique dans La Bourse au Quotidien :

Depuis maintenant des semaines, le marché trépigne à l’idée que le Dow Jones vienne toucher les 20 000 points.

Qu’il y a-t-il de si spécial à 20 000 points ? « Rien », vous dira-t-on. « C’est un niveau symbolique, c’est tout ».

Tatatata… Un niveau symbolique ? Pardon, mais quand je regarde mon graphique en U.T Mensuel, le « symbolique » me semble au contraire très concret et pertinent : ce niveau des 20 000 correspond au retracement de l’amplitude du Dow Jones sur les 20 dernières années.

Donc une MEGA-RESISTANCE de 20 ans.

La suite de son analyse technique est à lire ici

Pas étonnant, donc, que le Dow ait autant de mal à franchir cette résistance.

Hier, je vous disais que nous identifions deux écueils à l’horizon des marchés boursiers : l’investiture de Trump et le début, en fin de semaine, des trimestriels américains. Mathieu Lebrun revenait sur ce dernier point hier dans La Bourse au Quotidien :

Nous entrons en effet dans la saison des publications du T4 à Wall Street. Avec notamment les premières banques américaines, comme JP Morgan ou Bank of America qui publieront leurs comptes en fin de semaine.

Plus largement les analyses attendent un PER de 17 fois les bénéfices sur le S&P 500 et une hausse moyenne de 6,1% des bénéfices au quatrième trimestre 2016 (Thomson Reuters). L’enjeu sera de taille pour « surprendre favorablement ». Donc en cas de déception, et alors que les indices sont quasiment sur des résistances très fortes… il faudra réagir vite pour couvrir vos positions ou prendre des bénéfices (pour savoir comment gérer vos actions, chaque jour, je peux vous guider. Profitez de 14 jours gratuits pour préparer votre portefeuille au risque de consolidation).

Hier, à Wall Street, seul le Nasdaq parvenait à vraiment tirer son épingle du jeu, en s’affichant en petite hausse à la clôture. Et ce matin, les indices européens sont en petite forme, sur fond d’actualité plutôt calme.

Mots clé : -

Cécile Chevré
Cécile Chevré
Rédactrice en Chef de La Quotidienne Pro

Cécile Chevré est titulaire d’un DEA d’histoire de l’EPHE et d’un DESS d’ingénierie documentaire de l’INTD. Elle rédige chaque jour la Quotidienne de la Croissance, un éclairage lucide et concis sur tous les domaines de la finance.

Laissez un commentaire