Credit crunch chinois : Signes de gros temps

Rédigé le 31 juillet 2013 par | Indices & Actions Imprimer

Cette très violente chute du Nikkei n’est pas bon signe
C’est la première chose que vous devriez regarder le matin…

Graphique du cours de l'indice Nikkei

Le credit crunch chinois est votre ennemi
Même son de cloche côté cuivre. Le temps se gâte, le credit crunch chinois est à l’oeuvre…

Ci-dessous le graphe du métal rouge qui vient de casser le bas de son canal de consolidation (flag).

Graphique du cours du cuivre

Le cuivre devrait reprendre sa chute vers la base de son Epaule-Tête-Epaule, que nous avions évoquée fin mai. Regardez :

Graphique du cours du cuivre

Pour mémoire, les entreprises chinoises ont pu emprunter auprès des banques secondaires en mettant en garantie des biens tangibles (cuivre, or, argent, acier, nickel, soja…). Il y a eu beaucoup d’abus, comme en Occident, le même bien étant hypothéqué plusieurs fois par le biais de certificats fournis par le LME et les entrepositaires occidentaux (JPM ou Glencore notamment).

La BPoC ayant à faire face à une énorme bulle financière a exigé la livraison des biens mis en garantie. Ce qui a provoqué un phénomène historique, un raz-de-marée de livraison : de gigantesques stocks de cuivre ont quitté les entrepôts du LME.

On estime que la Chine se retrouve avec près de 500 000 tonnes de cuivre qui n’ont pas d’utilité immédiate et dont une grande partie doit être revendue sur les marchés, pour payer les prochaines échéances des prêts en cascade en Chine.

Graphique des stocks de cuivre de la Chine

Attention donc au cuivre… terrain miné.

Le soja a déjà été victime de ce type de débouclage
En effet, il y a quelques semaines je vous avais montré l’effet des ventes des banques chinoises sur les matières premières qui avaient servi de garanties pour les prêts en Chine, et notamment l’effondrement des cours du « soybean meals« …  Les chinois viennent de recommencer avec le « SOYBEANS » dont les cours s’effondrent brutalement après 5 jours de Sell-off.

Les « rumeurs » sur le marché américain disent que la Chine va vendre 3 millions de tonnes de ses réserves et a l’intention de diminuer drastiquement ses importations.

Le soja, comme le « Soybean meals », servait de nantissement pour des prêts bancaires en Chine, qui cherche à faire dégonfler cette bulle de prêts hypothécaires. Comme vous le voyez, cela a provoqué une nouvelle fois une chute dramatique de près de 20% des cours en une semaine.

Graphique du cours du soja

En attendant, la BPoC essaye donc de ralentir la chute du cuivre en réglementant plus étroitement le marché. Le cuivre est plus cher à Shanghai, qu’à Londres. Et surtout, les autorités cherchent à éviter une série de défauts dans le système bancaire.

L’argent n’arrive pas à passer les 20 $…
… sans doute parce que des banques chinoises cherchent à respecter leurs échéances, en vendant l’argent à ce niveau. Les stocks de l’ETF SLV sont actuellement à leur plus haut niveau historique. Il est à craindre que lorsque le cuivre aura été vendu, le même phénomène se reproduise alors sur l’argent-métal, lorsque le credit crunch chinois atteindra son apogée.

Si vous détenez réellement de l’argent-métal, ne jouez pas à vendre pour racheter plus bas. La chute des banques, le bail-in à venir et la chute des monnaies vont faire que vos seuls biens tangibles seront bientôt le métal que vous détiendrez. Peu importera sa valeur théorique, ce qui comptera bientôt, c’est d’en avoir ou pas.

Le GOFO est toujours négatif
… montrant ainsi qu’aucun problème n’est résolu et qu’une énorme faillite à la Lehman est toujours cachée quelque part.

La Banque d’Angleterre, traditionnellement, prête (loue) son or aux vendeurs du LBMA pour qu’il n’y ait pas de retard dans les délais de livraison. Alistair McLeod, invité de Max Kaiser, rapporte que sur le site de la BoE entre le rapport de fin d’année et celui de juin 1 300 tonnes d’or ont disparu des stocks sous sa garde. (Voir à partir de la minute 18:45).

Il semblerait que tout l’or de l’Occident se réfugie dans les entrepôts sécurisés de Singapour, où les déposants acceptent de payer 1% par an de frais de garde. Le grand capital semble chercher un refuge loin des Etats-Unis, de l’Europe et de la Suisse, comme si de graves événements s’y préparaient.

L’événement du week-end, c’est JP Morgan qui annonce l’arrêt de ses activités de trading sur les matières premières
Un secret de Polichinelle. JPM ne faisait plus rien sur le Comex depuis des mois et il est en défaut sur l’or depuis fin mai. Reste à savoir ce que vont devenir ses milliards de dollars de produits dérivés sur l’or et sur l’argent. L’incendie dans ses sous-sols la semaine dernière pourrait bien avoir été un moyen d’effacer quelques traces gênantes de transactions douteuses.

La hausse de l’euro contre le dollar, fragile ?
L’euro en journalier est en hausse mais le RSI présente une divergence cachée baissière (oblique basse sous les plus bas).

Graphique du cours de l'euro en journalier

L’euro en hebdomadaire montre un RSI coiffé par une résistance oblique.

Graphique du cours de l'euro en hebdomadaire

Nous pourrions être proches du sommet.

Mots clé : - - - -

Laissez un commentaire