Le cours du Bitcoin fait une pause, mais l’ascension pourrait bientôt reprendre

Rédigé le 18 octobre 2017 par | A la une, Bitcoin et cryptomonnaies, Nouvelles technologies Imprimer

Le week-end dernier, le Bitcoin a franchi une étape importante en frôlant les 5 700 $. La cryptomonnaie semblait avoir du mal à dépasser les 5 000 $ en septembre. Mais depuis deux semaines, elle a franchi le cap et a poursuivi son ascension, pour ralentir un peu avant de pouvoir franchir les 6 000 $.

Le Bitcoin a ainsi donné une gifle à ses détracteurs, dont certains pontes de la finance, comme Jamie Dimon de JP Morgan, l’ex-président de la Fed Ben Bernanke ou encore la banque UBS.

Les crypto-convaincus ont poussé le cours du Bitcoin vers le haut malgré les sommations. Par ailleurs, le Bitcoin continue de consolider sa position de leader des cryptos, avec 54,7% du marché mardi 17 octobre, contre juste 39% en juin. Et ce pour une valeur totale de 80 milliards d’euros.

Ses détracteurs ont malgré tout marqué un point : certes, le Bitcoin progresse, mais parce que les investisseurs délaissent ses compétiteurs.

Excepté le Bitcoin, la valorisation des cryptomonnaies n’a pas encore retrouvé ses niveaux de début septembre :

cryptos cryptomonnaie 2017 graphique cours bitcoin 2017

Le repli vers le Bitcoin signale un retour vers la simplicité. Le Bitcoin fait moins de choses que ses compétiteurs. Il n’offre pas de « contrats intelligents » contrairement à l’Ethereum, ni d’anonymat contrairement à Monero ou d’autres.

Le Bitcoin ne sert à rien à part effectuer des transactions. Par ailleurs, les ralentissements de la blockchain entraînent des délais importants – souvent plus de 15 minutes et parfois plusieurs heures – dans la validation des transactions.

La mise à jour SegWit2x de la blockchain sur laquelle repose le Bitcoin – qui est entrée en action en août dernier – n’a pas encore permis de réduire ces délais dans les transactions. Lorsque les investisseurs se jetaient sur le Bitcoin début octobre, le temps de validation d’une transaction dépassait les sept heures…

Cours Bitcoin 2017 avg confirmation time crypto monnaie comment ça marche graphe

Malgré les limites du Bitcoin, le réseau continue de gagner en force et en sécurité…

La solidité du réseau Bitcoin repose sur sa puissance de calcul. Malgré les variations du cours, le scepticisme des financiers de Wall Street, ou la récente interdiction des IPO par la Chine, la puissance de calcul du Bitcoin n’a cessé de grimper. Regardez…

hash rate alltime blockchain bitcoin cours 2017 graphique

L’explosion du réseau a entraîné une amélioration de la capacité de « minage » – de production – de nouveaux Bitcoins.

Antminer S1, un processeur dédié au minage, a vu le jour en 2013 avec une puissance de calcul de 180 giga-hash/seconde (GH/s). Le modèle Antminer S9 qui est actuellement en vente dispose quant à lui d’une puissance de 14 000 GH/s.

Par ailleurs, la puissance de calcul d’un ordinateur portable de base tourne autour des 0,007 GH/s. La puissance de calcul du réseau Bitcoin équivaut à 7 000 milliards de portables, soit 1 000 par individu sur cette planète.

La contrepartie de cette explosion de la capacité de minage est l’augmentation des besoins en électricité. Les fermes de minage ont donc tendance à s’installer en Chine, un pays dans lequel l’électricité ne coûte presque rien.

Selon une analyse du blog Buy Bitcoin Worldwide, en juin 2017, la Chine possédait environ 71% de la puissance de calcul des fermes à Bitcoin. L’Inde arrive en deuxième position avec 4%. Les Etats-Unis ont juste 1% environ.

Si la Chine dispose d’électricité aussi bon marché, c’est grâce à ses réserves de charbon et de ses infrastructures qui approvisionnent tout le pays. Les mineurs de Bitcoin du reste du monde ne peuvent pas concurrencer la puissance chinoise.

Le site Quartz a décrit l’un de ces sites de minage, situé entre la Chine et la Mongolie :

Le Bitcoin consomme d’énormes quantités d’électricité. Les mineurs cherchent donc des endroits où l’électricité coûte peu cher. La mine Ordos a vu le jour en 2014, pour devenir la première mine de Bitcoin à grande échelle. Bitmain l’a achetée en 2015. Son électricité vient surtout de centrales à charbon.

[…] La facture d’électricité atteint les 39 000 $ par jour.

[…] Bitmain a aussi des mines dans d’autres régions chinoises, comme celle du Yunnan dans le sud, et la région autonome de Xinjiang dans l’ouest.

La courbe de la puissance de calcul ne montre pas d’hésitation…

Ces mines sont à la base du Bitcoin. La croissance de leur puissance de calcul croît de jour en jour…

Et Wall Street passe à côté.

Le cours du Bitcoin fait peut-être une pause depuis lundi mais la puissance de calcul sur laquelle repose le réseau – la clé derrière son succès – poursuit quant à elle son ascension.

Si le cours du Bitcoin continue de refléter l’explosion de la puissance de calcul, alors la cryptomonnaie pourrait rapidement partir à l’assaut des 6 000 $. [NDLR : Sans puces, processeurs, et autres cartes graphiques, pas de Bitcoin. Ray Blanco vous propose donc le casse du siècle sur les cryptomonnaies en misant sur la technologie sur laquelle elles reposent. De potentiels gains à 3 chiffres à découvrir ici…]

Mots clé : - - - -

Henry Bonner
Henry Bonner

Après un master de physique aux Etats-Unis, Henry Bonner a travaillé dans une entreprise spécialisée dans le financement de projets d’exploration minière, en Californie. Il a passé plusieurs années à étudier les comptes d’entreprises, des projets d’exploration, et à échanger avec des entrepreneurs du secteur des matières premières.

2 commentaires pour “Le cours du Bitcoin fait une pause, mais l’ascension pourrait bientôt reprendre”

  1. Comment et où se placer pour se placer dans les bitcoins ?

  2. @Haumesser
    Les publications Agora ont rédigé un petit guide, offert pour tout abonnement à « J’agis ». Sinon vous pouvez aussi en trouver sur internet, par exemple sur le blog de H16, que j’aime bien :
    http://h16free.com/2017/09/13/58960-se-procurer-des-bitcoins-petit-manuel

Laissez un commentaire