Les bons et les mauvais élèves de 2015

Rédigé le 7 janvier 2016 par | Indices & Actions Imprimer

Il n’y aura pas eu de rally de fin d’année pour permettre aux principaux indices d’avoir le coeur à la fête – juste des mouvements de marché plus animés. La dernière semaine de 2015 a été en tous points semblable aux 51 autres de l’année : sans direction et décevante pour la majorité des valeurs.

Le S&P 500 a terminé l’année en eau de boudin le 31 décembre et a fait tomber Wall Street dans le rouge pour 2015. La fin parfaite d’une année frustrante.

Bilan de la Bourse 2015

Commençons par un rapide retour sur 2015…

Si vous aviez parié sur un come-back du secteur énergétique, vous avez sans doute dû vendre tout ce que vous aviez de valable pour rester à flot. Alors que les experts continuent de se chamailler pour savoir si la débâcle du pétrole a été « bonne » ou « mauvaise » pour l’économie, ses effets sur le marché ne pourraient être plus clairs.

2015 en un graphique...

Reuters nous rappelle que 8 parmi les 10 valeurs les moins performantes du S&P en 2015 appartenaient au secteur de l’énergie. Et avec les valeurs énergétiques en chute libre sur la plus grande partie de l’année, on peut se demander comment donc le S&P a réussi à enregistrer ce que nous considérons comme une minuscule perte dans le grand ordre des choses…

Inutile de creuser très profond pour trouver la réponse. Alors que l’énergie sombrait en 2015, ce sont les grandes valeurs du secteur de la consommation qui ont volé la vedette. En fait, elles étaient la vedette.

Tandis que le marché se contractait, des entreprises populaires comme Netflix et Amazon ont plus que doublé. C’est ce qui a permis de remonter les moyennes principales au cours d’une année où la plupart des valeurs n’ont pas rapporté grand-chose aux investisseurs…

Conclusion sur la Bourse 2015

Le marché de 2015 s’est donc finalement clos en torturant les investisseurs. Mais est-ce bien fini ? Ce n’est pas parce que le calendrier est passé sur une nouvelle année que le même vieux problème n’en tourmente pas moins le marché.

Les futures sont largement dans le rouge au moment où j’écris ces lignes, du fait de débâcles répétées sur les Bourses chinoises qui a fait sauter le disjoncteur, alimentant plus encore les craintes sur les marchés émergents.

Mots clé : - -

Greg Guenthner
Greg Guenthner
Rédacteur de la lettre américaine The Rude Awakening

Greg Guenthner est rédacteur de la lettre américaine The Rude Awakening, et contribue également à la lettre gratuite The Trend Playbook, pour les investisseurs suivant la tendance et les analystes techniques. Greg est membre de l’Association américaine des techniciens de marché.

Laissez un commentaire