Les blockchains vont révolutionner… votre portefeuille

Rédigé le 8 septembre 2016 par | Nouvelles technologies Imprimer

Alors que la société sans cash devient une réalité, vous ne pourrez bientôt plus voir ou toucher votre argent.

Du Bitcoin au Citicoin en passant par SETLcoin, les monnaies virtuelles ont aujourd’hui le vent en poupe. Alors, oubliez ces coffres où l’argent était autrefois stocké : l’argent virtuel est aujourd’hui stocké et échangé électroniquement.

Cette évolution vers la monnaie numérique doit beaucoup à la blockchain, la technologie qui en est à l’origine et en permet le développement et la fiabilité.

Les plus grandes des banques « too big to fail » (trop grandes pour faire faillite) se sont associées pour exploiter cette technologie dans le cadre de la gestion des transactions financières. Et selon le Forum économique mondial, la technologie des blockchains va rapidement acquérir un rôle central dans le système financier mondial.

La sécurité au coeur des blockchains

Cette technologie est complexe, mais en voici un rapide aperçu. Un « bloc » est l’enregistrement d’une transaction entre deux personnes. Cet enregistrement est stocké, de manière permanente, dans une base de données. Cette base est cryptée afin que l’enregistrement des transactions ne puisse être piraté ou modifié.

Une « chaîne » est, quant à elle, une série de blocs enregistrés selon l’ordre chronologique des transactions. Pensez à une chaîne comme l’ensemble des talons de votre carnet de chèques, chaque talon (ou bloc) correspondant à un chèque.

En outre, chaque membre d’une blockchain en possède une copie, si bien qu’il n’y a pas de serveur central à pirater.

Pour accéder à votre argent virtuel, vous aurez besoin d’une clé numérique pour vous connecter à la base de données, puis d’une seconde pour ouvrir votre compte personnel. Ces deux clés sont indispensables – ce qui vous offre un double niveau de sécurité.

L’autre gros avantage de la technologie de blockchain est que les transactions ne nécessitent aucun recours à une quelconque banque ou tout autre intermédiaire.

Par exemple, le « TransActive Grid » à Brooklyn utilise la blockchain pour relier les habitants d’habitations disposant de panneaux solaires à leurs voisins qui veulent acheter l’électricité ainsi produite. La base de données blockchain enregistre les transactions et gère la facturation.

Les méthodes de cryptage avancées de cette technologie ont également conduit une société de cybersécurité britannique à l’adopter pour protéger ses données.

Le recours à cette technologie pour sécuriser tous types de données – de vos relevés de notes à votre vote lors des prochaines élections – va rapidement se développer.

Microsoft est en train de réfléchir à un système d’identification des personnes fondé sur les blockchains afin de lutter contre le trafic d’êtres humains. Des centaines de milliers de personnes à travers le monde ne disposent pas de document d’identité, ce qui facilite la traite et le trafic.

L’Institut Jetcoin a même suggéré d’utiliser les blockchains pour permettre aux amateurs de sport d’investir sur leurs athlètes préférés, et ensuite partager leurs gains futurs.

Les grandes entreprises misent sur les blockchains

Jusqu’à présent, plus d’1,5 milliard de dollars a été investi à travers la planète pour développer les blockhains et leurs très concrètes applications.

Signe de l’intérêt que suscite ces « chaînes », les grandes entreprises parient gros sur leur avenir. En 2015, Richard Branson, le fondateur de Virgin, a organisé un « sommet blockchain » sur son île privée des Caraïbes. Goldman Sachs a investi 50 millions de dollars dans des start-ups spécialisées dans le domaine, et IBM s’est engagé à faire des blockchains une technologie clé pour le futur.

Plus récemment, la Fed, la Banque d’Angleterre et la Banque du Canada ont annoncé leur intention d’examiner les avantages et les inconvénients de la monnaie numérique. Si même les banques centrales s’intéressent aux monnaies virtuelles, le monde de l’argent est vraiment en train de changer. [NDLR : Les blockchains ne sont pas les seules à faire trembler les banques : l’arrivée de start-ups aux dents longues – les Fintech – bouleverse le crédit, les moyens de paiement sur Internet et toutes les activités traditionnelles des banques. Un secteur en pleine mutation et croissance… sur lequel vous propose d’investir Eric Lewin. Prêt à mettre à bas votre banque ? Alors cliquez-ici…]

 

Mots clé : - -

Gerald Celente
Gerald Celente

Gerald Celente est un prévisionniste, auteur et consultant renommé. Il a fondé le Trends Research Institute en 1980. Depuis plus de 35 ans, ses prévisions de tendance ont permis d’anticiper de nombreuses grandes tendances – et se sont transformées en investissements profitables. Il a fait plusieurs apparitions sur CNN, Fox News et dans les émissions CBS Morning News, NBC Nighly News et Good Morning America.

Contributeur régulier de NewTech Insider, Gerald vous présente les tendances technologiques émergentes pour vous aider à investir en amont.

Laissez un commentaire