photo auteur
Addison Wiggin
Directeur du Daily Reckoning

Addison Wiggin est le Directeur du Daily Reckoning, l’équivalent américain de La Chronique Agora. Addison étudie, commente et écrit sur les marchés depuis plus de dix ans. Diplômé d’un master de philosophie de l’université de St John, il adopte un point de vue global et contrarien sur les marchés américains et mondiaux.

L’intelligence artificielle qui va sauver des vies

Rédigé le 3 mars 2015 par Addison Wiggin | Nouvelles technologies

Hier, je vous parlais de Jack, le premier véhicule sans pilote d’Audi qui a parcouru 885 kilomètres entre la Californie et Las Vegas… par ses propres moyens.

Le Japon va-t-il noyer l’uranium ?

Rédigé le 17 février 2014 par Addison Wiggin | Nouvelles technologies

Depuis l’accident de Fukushima en 2011, qui a entraîné la fermeture de la cinquantaine de réacteurs nucléaires japonais — près de 13% des capacités mondiales — Tokyo n’utilise quasiment plus d’uranium. Le pays avait cependant signé avant la catastrophe plusieurs contrats d’approvisionnement en uranium de long terme avec des compagnies minières. Aujourd’hui le pays continue de recevoir ces approvisionnements.

De l’intelligence artificielle aux robots : du mythe à la réalité

Rédigé le 4 janvier 2012 par Addison Wiggin | Nouvelles technologies

Des puces plus rapides et plus petites, combinées avec des flux de données plus rapides et un cloud computing sophistiqué, ouvrent de nouveaux territoires aux entreprises. Un domaine qui n’est pas encore compris par la plupart des gens est l’arrivée des systèmes experts, parfois appelés intelligence artificielle ou IA.

Cuivre, pétrole, céréales : la fièvre pourrait-elle refroidir les pays émergents ?

Rédigé le 10 février 2011 par Addison Wiggin | La quotidienne

La semaine commence avec un nouveau plus haut record pour le cuivre et avec l’insinuation, à en croire une source improbable, selon laquelle la Réserve fédérale peut être en train de semer les germes de sa propre déchéance. En premier lieu, parlons de notre ami le cuivre — le « Docteur Cuivre », comme on le surnomme parfois. A 4,59 $ la livre, ce bon docteur dirait que l’économie mondiale se porte comme un charme. Ou bien… indique un début de fièvre.