Amazon se paie du bio avec Whole Foods

Rédigé le 19 juin 2017 par | Indices & Actions Imprimer

Vendredi soir, le Nasdaq concluait la semaine en petite baisse, contrairement au Dow Jones et au S&P 500. Les valeurs technos semblent encore sonnées pour le petit krach du 9 juin dernier, ou elles avaient été entraînées (vers le bas) par Apple.

Etienne Henri revient justement sur ce sell-off. L’explication officielle – une déception sur le contenu du prochain iPhone 8 – n’a pas dû vous convaincre… et vous avez bien raison. Comment expliquer alors ce plongeon des valeurs technologiques alors que le secteur se porte particulièrement bien depuis le début de l’année ? Réponse dans la Quotidienne du jour.

Vendredi dernier, Amazon annonçait le rachat, pour 13,7 milliards de dollars, de la chaîne américaine de magasins d’alimentation biologique Whole Foods. Cette acquisition, la plus importante jamais réalisée par le groupe de Jeff Bezos, n’a pas manqué d’attirer l’attention des marchés – la nouvelle a fait plonger le cours des grands noms américains de la grande distribution (dont Wal-Mart) – et des commentateurs.

En mettant la main sur les magasins – plutôt haut de gamme – de Whole Foods, Amazon fait une entrée très remarquée dans le domaine du physique. Le groupe d’e-commerce cherche en effet à se faire une place dans la vente de produits alimentaires après avoir étendu sa domination sur les livres, les CD, les jeux vidéo, l’électronique, etc. Mais pour le frais, Amazon se heurte encore aux chaînes de magasin traditionnelles, et à leurs sites de livraison en ligne.

Jeff Bezos ne cache plus son ambition en la matière. Le groupe ne cesse d’améliorer ses délais de livraison pour proposer plus de frais. Son groupe a aussi ouvert quelques magasins « en dur » mais, avec l’acquisition de Whole Foods, Amazon passe vraiment à la vitesse supérieure.

Reste à savoir ce que Bezos fera de cette nouvelle carte. Whole Foods vend en effet moins depuis que toutes les principales enseignes américaines se sont aussi mises à vendre du bio.

Cette acquisition, qui annonce un raid dans le secteur de l’alimentation, donne un peu plus de crédibilité au scénario que j’évoquais la semaine dernière : celui d’enquêtes pour violation des lois anti-trusts. Plus Amazon grandit, plus le groupe se diversifie et devient hégémonique aussi bien pour l’e-commerce que les magasins physiques, plus sa position sera contestée et attaquée.

Un mot du CAC 40 en hausse de près d’1% au moment où j’écris ces lignes. Certains évoquent un rattrapage des marchés européens par rapport à Wall Street. A voir…

Mots clé : - -

Cécile Chevré
Cécile Chevré
Rédactrice en Chef de La Quotidienne Pro

Cécile Chevré est titulaire d’un DEA d’histoire de l’EPHE et d’un DESS d’ingénierie documentaire de l’INTD. Elle rédige chaque jour la Quotidienne de la Croissance, un éclairage lucide et concis sur tous les domaines de la finance.

Laissez un commentaire