Votre ADN les intéresse

Rédigé le 3 juin 2015 par | Nouvelles technologies Imprimer

p>Depuis quelques années, la santé est devenue une véritable obsession pour la plupart des géants de l’informatique et d’Internet. Outre le développement d’objets connectés et d’applications liés à la santé, l’étude du génome concentre toutes les attentions. Votre ADN intéresse Google, Apple, IBM, Amazon ou encore Samsung.

Google, des big data à l’ADN
Google a ainsi lancé l’année dernière un programme nommé Baseline Study. Ce programme récolte et séquence l’ADN de volontaires (plus d’une centaine pour le moment) afin de l’étudier.

Le but officiel de ce programme ? Créer une base de données génétique destinée à aider la recherche médicale et améliorer la lutte et la prévention contre certaines maladies. Vous trouvez cela flou ? Moi aussi…

Google a aussi lancé, toujours en 2014, son Google Genomics, un cloud (un espace de stockage délocalisé) destiné aux hôpitaux, centres de recherches et universités et destinées à stocker des données ADN et ainsi encourager un travail collaboratif à partir de celles-ci. Vous trouvez cela louche ? Moi aussi…

Derrière ce service se cachent en fait les algorithmes dont Google s’est fait une spécialité, ceux qui servent à identifier votre comportement en tant qu’internaute.

Apple, votre ADN dans votre poche
Apple a également développé une plateforme opensource ResearchKit, dans le but suivant – c’est la marque à la pomme elle-même qui l’affirme sur son site :

"Des millions de personnes dans le monde possèdent un iPhone. Equipé de processeurs puissants et de capteurs avancés, cet appareil est capable de suivre vos mouvements, de prendre des mesures et d’enregistrer des informations.

Autant de fonctions particulièrement adaptées à la recherche médicale, et qui représentent des possibilités immenses pour les chercheurs.

Avec ResearchKit, ils pourront facilement créer des apps qui tirent parti des capacités de l’iPhone afin de réunir des données d’un nouveau type, dans des proportions encore jamais atteintes".

Pour résumer, ResearchKit regroupera les données médicales enregistrées par votre iPhone et en particulier celles recueillies par l’application HealthKit (une application dans laquelle vous pouvez surveiller 70 données concernant votre santé : votre poids, le nombre de kilomètres que vous parcourez par jour… ou encore le nombre de calories ingérées à chaque repas).

Ces données pourront ensuite être utilisées par des médecins et des chercheurs qui auront en outre la possibilité de développer de nouvelles applications pour recueillir et traiter ses données. Mais déjà, il est facile d’imaginer les déviances auxquelles ces récupérations de données ouvrent la porte.

L’étape suivante, à savoir utiliser vos données ADN, serait en préparation, comme le révèle un article de la revue technologique du MIT. Pour cela, Apple devrait travailler avec des laboratoires indépendants chargés de collecter votre ADN (encore une fois, c’est très simple, il suffit d’envoyer un échantillon de salive)

Avec son ResearchKit, Apple affiche sa volonté de faire progresser la recherche, en particulier sur des maladies comme l’asthme, les maladies cardiovasculaires, le diabète, la maladie de Parkinson ou certaines formes de cancer.

Un exemple pour illustrer tout cela ? Plusieurs hôpitaux américains se sont associés pour développer l’application Asthma Health destinée à mieux identifier les facteurs déclencheurs de l’asthme. Les utilisateurs de l’application doivent entrer les informations concernant leurs crises (nombre de crises, durée, facteurs déclencheurs détectés) mais sont aussi alerté des lieux à éviter (trop pollués) ou encore avertis quand ils doivent prendre leurs médicaments.

IBM veut du bien à votre santé
IBM compte bien lui aussi se lancer dans ce nouvel Eldorado génétique, et pour cela Big Blue a franchi une importante étape en investissant dans une société spécialisée dans les tests génétiques, Pathway Genomics. Ou comment régler le problème de la collecte de données ADN…

IBM a prévu de lancer une application, Pathway Panorama, qui appliquera sa technologie d’intelligence artificielle aux données génétiques recueillies et en leur ajoutant les données médicales issues des différents applications de santé et objets connectés. Objectif : proposer aux utilisateurs un véritable suivi médical au jour le jour…

L’ADN, une donnée comme les autres ?
Difficile donc, au premier abord du moins, de jeter la pierre à des sociétés qui disent, ouvertement, oeuvrer pour le bien-être de l’humanité.

Je (ne) déteste (pas) passer pour une grincheuse mais il est difficile de ne pas se poser quelques questions devant ces intentions affichées et celles moins ouvertes affirmées. Il y a évidemment matières à réflexion, et les enjeux sont vertigineux. Nous commencerons donc à les aborder dès demain ! Une chose est sûre, cependant : si nous laissons de côté l’éthique et les risques de déviance de ces avancées, il y a évidemment un boulevard en termes d’investissements qui est en train de d’ouvrir.

[Et pour ceux qui voudraient déjà miser sur la médecine de demain, celle qui prendra en compte votre profil génétique, alors rendez-vous dans la Quotidienne Pro (edmen LQP) puisque nous venons de mettre en portefeuille le leader mondial du séquençage génétique. Une valeur à ne pas manquer, dans la Pro…]

Mots clé : - -

Cécile Chevré
Cécile Chevré
Rédactrice en Chef de La Quotidienne Pro

Cécile Chevré est journaliste depuis une dizaine d’années. Elle s’intéresse à tous les secteurs de l’économie qui sont en mouvement, des nouvelles technologies aux matières premières en passant par les biotech. Elle rédige chaque jour la Quotidienne de la Croissance, un éclairage lucide et concis sur tous les domaines de la finance, ainsi que les Marchés en 5 Minutes.

Laissez un commentaire