Mes 12 prédictions pour 2017

Rédigé le 6 janvier 2017 par | Macro éco et perspectives Imprimer

Aujourd’hui, je vais vous indiquez précisément ce qui va se passer en 2017.

Donc concentrez-vous, prenez quelques notes, et préparez-vous à adapter votre portefeuille…

… Car c’est le moment de l’année où je fais mes prédictions annuelles…

Ne vous attendez pas à ce que 2017 échappe à la règle.

J’aime faire des prédictions.

Bon, je me trompe beaucoup. Mais j’ai aussi souvent raison.

Quand je fais une bourde – et j’en fais régulièrement (l’année dernière, ma prédiction sur la livre sterling a été la pire) – je suis heureux d’admettre mon erreur, et ce parce que perdre de l’argent est bien plus douloureux que reconnaître ses torts.

2016 a été une année difficile pour les prévisionnistes « professionnels ». Nous sommes nombreux à nous demander pourquoi ils se sont trompés si souvent et si complètement.

La solution est simple. Voici ma stratégie pour améliorer la profession de prévisionnistes : ceux qui font des prévisions doivent aussi engager leur propre capital.

Si les prévisionnistes devaient investir leur argent selon leurs propres prévisions, avoir tort leur coûterait de l’argent. Ainsi vous pourriez être certain que la fiabilité de leurs prévisions s’améliorerait.

Bon, la diatribe est finie.

Passons au système de notation – il est simple. Je reçois 2 points quand une de mes prédictions est un succès, 1 point quand elle est manquée, et -1 point pour un échec retentissant.

Par souci de divertissement, j’essaie de faire des prédictions assez précises, ce qui rend la probabilité d’avoir tort d’autant plus probable.

Commençons d’abord par brosser à grands traits le tableau de 2017.

Deux grandes tendances pour 2017

Après les grandes surprises 2016, vous pourriez être tenté de penser que 2017 sera plus monotone. Il n’y aura pas, par exemple, de votes de l’ampleur du Brexit ou des élections américaines, de sorte que tout changement devrait être plus progressif que soudain.

Mais les grandes tendances qui ont conduit aux fracassants résultats du Brexit ou des élections américaines sont toujours bien présents – en fait, ils se renforcent même.

La première de ces tendances est l’énorme mécontentement à l’égard de la classe politique, de l’establishment, de ses méthodes et de ses actions.

Les partis « anti-establishment » ont remporté deux victoires majeures en 2016 – le Brexit d’abord, puis Trump – mais l’establishment n’a pas dit son dernier mot. Il va se battre.

Il essaiera de perturber Brexit avec des procédures juridiques, de la bureaucratie et du bruit. Trump rencontrera une opposition similaire à chaque nouvelle décision. Ainsi, en 2017, cette lutte va se durcir.

La prochaine grande figure de l’establishment à se débattre au-dessus de la poubelle de l’Histoire sera Angela Merkel. Je n’en sais pas assez sur la politique allemande pour faire une prédiction, mais il me semble que, grâce au système électoral allemand, elle sera plus difficile à renverser.

Quant à Trump, je m’attends à ce qu’il ne soit ni aussi bon que ses partisans l’espèrent, ni aussi mauvais que ses détracteurs le craignent.

Le deuxième courant, tout aussi important, est la modification en profondeur de notre mode de vie sous l’influence des nouvelles technologies – c’est ce que l’on appelle la « disruption ». Le transport continuera d’être « disrupté » par Uber et les voitures sans conducteur. L’éducation, sous sa forme actuelle, va être rendue de plus en plus inutile par l’Internet. Les soins de santé axés sur les données et l’intelligence artificielle vont faire de même à la santé traditionnelle. [NDLR : Ray Blanco ne pourrait être plus d’accord avec Dominic. Dans NewTech Insider, il vous propose de profiter de ces révolutions technologiques en cours avec à la clé des gains potentiels à trois chiffres. Des gains à la hauteur de l’innovation. A découvrir ici…]

Les robots remplaceront les travailleurs – pas seulement les cols bleus mais aussi les cols blancs – ce qui soutiendra le mouvement pour l’instauration d’un revenu de base universel. Ce sont les robots occidentaux, et pas les ouvriers occidentaux, qui feront le travail.

Encore une fois, ce processus est progressif mais inévitable. En l’espace de quelques années, c’est toute notre société qui va changer.

12 prédictions pour 2017

Passons maintenant à ce que vous attendez tous : mes 12 grandes prédictions pour 2017.

1. Premier trimestre : le rally contrarien Le premier trimestre sera marqué par un rally de l’or et des bons du Trésor ainsi que par une chute des actions. Fin 2016, Barron déclarerait « la fin d’une ère en or », tandis que le Financial Times titrait « or : pour qui sonne le glas ».

Dans le même temps, je n’ai jamais vu une telle unanimité sur la fin du grand marché haussier de 35 ans des bons du Trésor, tandis que dans les médias américains voient le Dow atteindre les 20 000 points. Quand l’unanimité est si extrême, il est temps de parier à l’inverse.

L’or est détesté, les obligations sont détestées, les actions sont adorées. Donc, au premier trimestre, l’or va grimper, les obligations vont grimper, et les actions vont chuter. [NDLR : Tenté par ce pari contrarien ? Alors direction Crise, Or & Opportunités pour parier sur la hausse de l’or et la chute des actions au 1er trimestre.]

2. De nouveaux plus hauts pour le bitcoin Quand il s’agit de bitcoin, nous sommes dans la phase de prise de conscience. C’est un marché haussier. Ma prédiction : en 2017, le bitcoin atteindra des sommets historiques. La valeur d’un bitcoin dépassera celle d’une once d’or.

3. Le FTSE 100 Le FTSE 100 atteindra les 8 000 points en 2017.

4. Le Dow Jones En 2017, le Dow ne descendra pas sous les 17 000 points (en fait, je vois les 18 000 comme plus bas, mais je me donne une certaine marge de manoeuvre). Le plus haut sera à plus de 22 000.

5. Uranium L’uranium a atteint un plus bas de 13 ans le mois dernier, à 18 dollars la livre. Le prix actuel est de 20 dollars. Bonne nouvelle : le marché baissier est terminé. En 2017, nous verrons l’uranium retrouver les 30 dollars, soit une hausse de plus de 50%.

6. Brexit Malgré les efforts des opposants, l’article 50 est déclenché d’une manière ou d’une autre. Personne ne sait vraiment comment, mais nous nous embrouillons.

7. La livre contre le dollar américain La livre sterling vaut actuellement 1,22 dollar. En 2017, elle oscillera entre au-dessus de 1,30 dollar (pour le plus haut) et 1,05 dollar (pour le plus bas).

8. Or Le plus bas sera à environ 1 050 dollars l’once ; le sommet sera proche des 1 300 dollars. Je fais cette prédiction sans aucune certitude.

9. Guerres commerciales Qu’il s’agisse des querelles au sein de l’UE – Bruxelles ne veut pas créer de précédent en accordant trop de droits au Royaume-Uni – ou d’une rupture entre Trump et la Chine, il me paraît évident que le thème des guerres commerciales va faire un retour indésirable en 2017.

Je ne prédis pas une guerre commerciale complète – il faudrait beaucoup pour y arriver – mais des épisodes de crise.

10. Taux d’intérêt Au Royaume-Uni, la hausse des taux d’intérêt sera minime. Le rythme de toute remontée des taux sera très lent. Il ne me surprendrait pas que 0,25% soit le nouveau 0,5%.

11. Prix de l’immobilier au Royaume-Uni Je suis tenté d’être baissier sur ce point, mais je ne vais pas prendre trop de risques et dire que nous assisterons à une poursuite des tendances actuelles. Les prix des propriétés haut de gamme de Londres continueront de stagner voire de chuter, alors que les prix des biens de milieu de gamme se maintiendront mieux. Ainsi, dans l’ensemble Londres, les prix devraient donc seulement baisser un peu, d’environ 3%. Sur le reste du territoire, ils augmenteront de quelques pourcents.

12. Pétrole Le Brent atteindra les 67 dollars le baril, peut-être plus. Il ne descendra pas en dessous de 45 dollars.

Et voici donc mes 12 prédictions pour 2017. Nous verrons dans un an si j’ai eu raison.

En attendant, permettez-moi, une nouvelle fois, de vous souhaiter une excellente année.

 

Mots clé : - - - -

Dominic Frisby
Dominic Frisby

Dominic Frisby intervient régulièrement dans MoneyWeek et dans la Quotidienne avec pour sujets de prédilection l’or, les matières premières et les cryptomonnaies. C’est un investisseur privé, qui avoue un intérêt marqué pour les minières aurifères juniors. Il est l’auteur des livres Bitcoin: the Future of Money? and Life After The State.

Laissez un commentaire